Signaler les impôts d'un parent ou conjoint décédé

Quand une personne décède, le conjoint survivant est responsable de remplir le rapport du défunt. Mais si ce dernier n'est ni marié ni rassuré, les héritiers (ses enfants) doivent remettre au service des impôts la dernière déclaration de revenus du défunt.

Cette déclaration doit être adressée au centre des finances publiques dont dépend la personne le jour de son décès et dans les délais "habituels",

La plupart du temps, les proches du défunt doivent déclarer et payer les différents impôts de l’année du décès.

Il y a quelques années, les procédures de déclaration de l'impôt sur le revenu et de l'impôt foncier aux héritiers ont été simplifiées. Mais il reste à connaître les principes. Explications

Relevé de l'impôt sur le revenu du défunt

Désormais, la déclaration du revenu du défunt doit être faite dans le délai légal habituel, à savoir: celui qui s'applique aux autres contribuables (et pas plus de six mois après le décès, comme c'était le cas auparavant).

En effet, après le décès d'un mari ou d'un partenaire de Pacs, le survivant reste assimilé fiscalement à un couple marié ou passif pour le calcul du coefficient familial sur l'impôt sur le revenu de l'année du décès. ,

Si vous êtes marié ou êtes en prison pour le défunt, le conjoint survivant doit remplir deux déclarations:

Déclaration commune, pour un couple de gains reçus du 1 er janvier à la date du décès. Tous les revenus du défunt, y compris ceux versés après le décès, doivent être déclarés dans cette déclaration.

Pour en savoir plus sur la déclaration commune:

  • Le bureau des impôts est toujours fixé au 1er janvier pour déterminer les personnes à charge du ménage. Toutefois, si leur nombre a augmenté au cours de l'année et avant le décès, les autorités fiscales ont pris en compte les coûts de cette date. C'est la solution la plus favorable à retenir.
  • Il est possible (et même recommandé) que le conjoint survivant utilise déclaration pré-remplie reçu au nom du couple. Sur papier, il devra indiquer la date du décès (case A de la page 2 de l'état des états financiers, voir l'image ci-dessous). Il peut également remplir cette déclaration en ligne en ligne (voir ci-dessous).

déclaration d'impôt

Déclaration personnelle (ou individuelle), qui couvre votre revenu à la date de votre décès jusqu'au 31 décembre. Attention, tout revenu affecté par le défunt après son décès doit être enregistré dans la déclaration commune.

Pour connaître la déclaration personnelle:

  • Dans ce cas, le bureau des impôts est fixé au jour du décès pour déterminer les personnes à charge. Toutefois, si leur nombre augmente par la suite, les autorités fiscales prendront en compte les frais à compter de cette date. Là encore, il s’agit de la solution la plus favorable qui sera retenue par les autorités fiscales.

Déclarer les impôts du défunt sur Internet

Avez-vous un accès Internet? Vous pouvez effectuer des déclarations fiscales directement en ligne sur le portail officiel.

déclarer une taxe Internet morte
Pour déclarer en ligne le revenu de votre ménage, il vous suffit de confirmer la date de décès indiquée à l'avance et de renseigner les deux indications affichées à l'écran.

Pour déclarer en ligne le revenu de votre ménage, il vous suffit de confirmer la date de décès indiquée à l'avance et de renseigner les deux indications affichées à l'écran.

Il s’agit d’un système souple, sûr, efficace et parfois même plus simple que de remplir un document fiscal. Au début de la procédure, il vous sera demandé si vous avez changé de statut familial.

Si vous avez une réponse positive (en particulier en cas de décès), vous ciblez la ou les déclarations.

La date du décès de l'épouse ou du partenaire de Pacs est indiquée à l'avance. Il vous suffit de confirmer et de compléter les deux déclarations qui apparaissent à l'écran, en vous donnant les instructions et en indiquant, le cas échéant, la valeur brute et la valeur nette d’actif dans le cadre de l’impôt «Solidarité sur la fortune».

Impôt de solidarité sur la fortune

est une richesse d'impôt mortel
L'ISF est calculé en fonction de la situation familiale et de la richesse au 1 er janvier.

Afin de connaître les obligations liées à la déclaration de l’impôt de solidarité sur la fortune, il est conseillé, comme ce fut le cas de son vivant, d’établir la valeur nette des actifs imposables au 1 er janvier de l’année d’imposition.

Compte pris en compte:

  • la richesse du contribuable;
  • celui de la femme, du partenaire Pacs ou de la célèbre concubine, le cas échéant
  • ainsi que ceux des mineurs.

Lorsque le montant est inférieur à 1,3 million d'euros, aucune déclaration ne doit être faite et aucun impôt n'est dû.

> À partir de 1,3 million €

Si le patrimoine imposable du défunt se situe entre 1,3 et 2,57 millions d'EUR, les héritiers sont soumis à des obligations déclaratives.

En pratique, la valeur brute et la valeur nette d’inventaire (dettes déductibles) doivent être transférées directement dans la déclaration de revenus figurant dans l’état supplémentaire n ° 2042 C.

La déclaration d'impôt et la déclaration doivent être produites dans les délais prescrits par le droit coutumier.

> Plus de 2,57 millions d'euros

À partir de 2 570 000 euros, une déclaration spécifique d'ISF doit être écrite.

Ce document très détaillé (formulaire 2725) doit être accompagné de ses annexes, des pièces justificatives nécessaires et du paiement direct de la taxe correspondante. La date limite pour soumettre un droit commun est le 15 juin.

En cas de décès du contribuable, les mêmes obligations déclaratives s’appliquent également aux bénéficiaires du défunt. Toutefois, dans le délai imparti, la déclaration EFA spécifique et le paiement de la taxe correspondante doivent être produits dans les six mois du décès.

Transfert d'obligations au notaire

À la demande des héritiers, le notaire responsable de la succession peut être chargé, selon le cas, du traitement de la déclaration de revenus du défunt et de la déclaration de revenus.

La possibilité pour le notaire d'y faire face est soumise à deux conditions: il doit accepter explicitement ce transfert des obligations déclaratives et la succession ne doit pas être éradiquée à la date de remise de chacune de ces déclarations.

Dans cette situation, le notaire est personnellement responsable des sanctions imposées en cas de retard ou d'impossibilité de restituer les documents.

En revanche, les héritiers restent légalement responsables des frais résultant de ces déclarations.

Décès: les impôts du conjoint ou du parent décédé sont enregistrés

4.3 (85,45%) 11 vote[s]

Posts created 3192

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut