Sébastien Jummel (PCF): "Une mission à remplir pour humilier les vestes jaunes"

Le député communiste Sébastien Jummel a boycotté cette semaine le rebelle François Rufin, chargé d'évaluer le coût du déplacement des gilets jaunes. Explications

JumelCherchant vice-président du LREM, président de la commission des affaires juridiques de Lois Lescure, le "prix" du mouvement des gilets jaunes commence aujourd'hui avec l'audition du maire de Paris An Hidalgo (PS). Conformément à la loi, les membres de l'opposition doivent participer. Après s'être rendus à la session d'installation, les députés communistes – Sébastien Jummel – et le rebelle – François Rufen – ont finalement décidé de la boycotter.

Pourquoi ce boycott?

Sébastien Jummel: Puisque tout est joué à l'avance, tout est verrouillé, corseté. La composition? La présidence est confiée à un député de droite et les deux rapporteurs sont des piétons. Le titre en dit aussi long: "estimations de coûts, obstacles, dégradations dans le domaine des gilets jaunes, tout est négatif, l’idée est de confier le procès à continuer à humilier et à condamner le mouvement des gilets jaunes, derrière lui un profond mépris de classe , l’idée que ces bâtards de pauvres ne devraient pas manifester et qu’ils vont maintenant devoir demander pardon et pardon… Avec François Rufin, nous avons décidé de ne pas y aller, il est toujours difficile de faire la politique de la chaise vide. est écrit pré dire enfin que ING on n'a pas de temps à perdre.

En ce qui concerne ce "prix", voulez-vous également examiner le coût de la gestion des événements par le gouvernement?

S.J .: Nous condamnons cette violence car personne ne peut tolérer la violence contre qui que ce soit et en particulier contre les commerçants. Mais ils sont perçus comme le résultat de l'incapacité du gouvernement à permettre des manifestations pacifiques, libres et pacifiques. Il était donc intéressant de considérer l'incapacité de l'État à garantir la liberté constitutionnelle de manifester, d'évaluer son prix. Ils nous ont dit que ce n'était pas la question. Dans la logique de LREM, un mouvement social n'a que des coûts économiques et financiers. Il ignore le coût humain de ceux qui ont été mutilés et mutilés. Cela signifie également négliger l'impact bénéfique. C’est une réécriture complète de l’histoire lorsque l’on pense à la révolution ou aux coups de 1936.

Souhaitez-vous également ajouter cette étude aux avantages associés au mouvement des gilets jaunes?

SJ: Il est proposé que la mission élargisse son champ d'action pour évaluer les avantages des gilets jaunes en mouvement: pouvoir d'achat, retraités … pour les miettes prêtées mais réinjectées dans l'économie, effets positifs. Les chercheurs disent qu'il est permis d'augmenter le pouvoir d'achat de 0,8%, d'avoir un taux de croissance de 0,3% et non d'un taux de croissance négatif pour créer 16 000 emplois … Mais là encore, nous avons des réponses pour dire que ce n'est pas la question .

Avez-vous fait des suggestions sur les marchands?

S.J .: Si le gouvernement veut être utile aux commerçants, il lui suffit de prendre une décision gouvernementale interdisant le paiement de l'assurance aux commerçants victimes de violence. Et il n'y a pas besoin d'une évaluation de cela. Mais cela ne l'intéresse pas. Il veut faire de la mousse.

Les auditions commencent aujourd'hui avec le maire de Paris. La plupart ne seront pas abattus?

S.J .: Oui. C'est pourquoi nous avons filmé la réunion d'installation et l'avons placée sur mon compte Facebook. Que nous voyions ce qui se passe et ce qu'on nous dit.

Êtes-vous connecté à la marche d'EDF après le gel qui promet de rencontrer les «gilets jaunes»?

S.J .: Bien sûr. Une autre promesse qui a volé …

Propos recueillis par Angélique Schaller

L'électricité, après le gel, les prix décollent
Outre les dizaines de milliards d'euros collectés dans les gilets jaunes, le trafic démarré en novembre a mis un terme à l'augmentation prévue de la consommation d'électricité. Si les primes – sur une activité ou Macron – n'ont rien à durer, cet arrêt n'est pas enregistré avec le temps. Le directeur financier d'EDF vient de confirmer sa tenue en juin. Et 5,9% n'est rien. Cela correspond à 85 € de plus en moyenne pour les logements chauffés à l'électricité.
Les associations de consommateurs CLCV et UFC-Que Choisir ont annoncé hier le dépôt d'une plainte auprès du Conseil d'Etat sur l'annulation d'une promotion recommandée par la Commission de régulation de l'énergie et suivie par le gouvernement, qu'ils considèrent "illégale, non fondée" et injuste. Selon eux, la moitié de l'augmentation n'a rien à voir avec l'augmentation des dépenses du FED. "Nous avons le droit de demander si l'objectif est d'économiser, entre autres, les autres opérateurs de faillite en surchargeant les ménages", a déclaré CLCV.
La logique que François De Santos, secrétaire du Comité central du FED (CGT), a clairement exposée dans nos chroniques le 19 avril, concluant que "la concurrence ne fonctionne pas en électricité".

Posts created 3192

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut