Attendu depuis longtemps par notre communauté établie à l'étranger soutenu frais de transfert gâter Les citoyens algériens vivant à l'étranger deviendront une réalité en janvier 2017. En effet, à la suite d'une décision gouvernementale récente, le Premier ministre Abdelmalek Salal a chargé Ramtane Lamama, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, de rapatrier les restes de citoyens algériens en créant un fonds de rapatriement, le «Fonds algérien de solidarité établi à l'étranger». Ce fonds est sous la supervision du département de M. Lamama. Toutefois, les "bénéficiaires" de ce fonds doivent être inscrits auprès des consulats algériens sur leur lieu de résidence.