2 Répondre

Bonjour, En règle générale, les frais d’inhumation sont déduits de la propriété sauf si la valeur de la propriété est insuffisante. Dans les cas où la valeur de la propriété est insuffisante, les frais d’inhumation sont calculés à partir de la progéniture et ascendants. Ils doivent supporter le fardeau de ces coûts en proportion de leurs ressources. En revanche, en cas de désaccord entre les parties, le juge doit déterminer la répartition. Il convient toutefois de noter que, lors des funérailles, c’est celui qui a commandé l’ordonnance qui prend en charge le paiement de la facture, faute de quoi il peut confisquer le juge. La volonté du défunt doit être respectée, même si aucun document justificatif n’est requis. Et en cas de crémation, le défunt peut, si c'était son choix, faire don d'un organe. Pour la crémation du défunt, celle-ci doit être effectuée au moins 24 heures et au plus 6 jours après son décès, après autorisation de faire incinérer le récépissé délivré par le maire au lieu du décès. Mais pour le posséder, vous devez remplir certaines conditions. Enfin, les cendres doivent être dispersées à la demande du défunt.