Quelle stratégie pour votre assurance vie?

Cette année, les fonds d’assurance vie proposeront des rapports assez contrastés. Si la performance de l'euro reste la bonne, les bonnes opportunités proviendront des fonds en obligations et actions de sociétés. Voici les stratégies gagnantes en fonction du type de contrat que vous détenez.

L'assurance vie, un bon investissement pour un père? La réponse mérite d'être sérieusement nuancée. Au terme d'une année exceptionnelle au cours de laquelle tous les marchés financiers ont été déplacés, les fonds de contrats d'assurance vie de l'Union européenne ont résisté et ont pleinement joué leur rôle en offrant une garantie totale du capital investi et des intérêts acquis. Même si leur rendement était un peu inférieur en 2008 (voir page 6), ils restent et devraient rester importants. En revanche, il est difficile de dire la même chose pour tous les fonds en "unités de compte" représentées dans l'assurance vie multilatérale,

Directement soutenus par des fonds communs de placement ou des fonds communs de placement (FIC), ces médias reflètent réellement les changements – très contrastés – sur leurs marchés de référence. Les fonds investis en actions, même modestes, sont généralement moins importants; leur baisse de valeur atteint 30 à 70% pour les plus investis en actions! En 2008, les fonds investis dans des obligations très sûres émises par les principaux pays de la zone euro (notamment l'Allemagne et la France) ont été sensiblement appréciés – en moyenne 7% – en raison de la baisse des taux d'intérêt. Obligations d’État à 10 ans, qui sont passées de près de 5% à moins de 3,5%.

En fait, la valeur d'une obligation est toujours inversement proportionnelle à l'évolution du prix de l'argent. Ainsi, lorsque les prix chuteront de 5% à 4%, une ancienne obligation de 100 euros offrant un rendement de 5% (ou un intérêt de 5 euros) deviendra très recherchée et sera valorisée par la fourniture de jeux et une demande allant jusqu'à 125 €. , qui rapportera également un rendement de 4% sur les obligations nouvellement émises. La SICAV, qui investit dans des obligations (ou des fonds communs de placement), reflète immédiatement ces différences de valeur.

En revanche, les fonds investis dans des obligations de sociétés en 2008 ont perdu en moyenne 8%. Alors que les taux d’intérêt des entreprises privées ont bondi en un an de 5% à plus de 8%. Toutes les anciennes obligations dont le revenu est inférieur à 8% sont amorties.

Enfin, un petit nombre de contrats d’assurance vie multi-actifs proposent des fonds immobiliers souvent investis dans des sociétés d’investissement immobilier (REIT). En raison de la crise immobilière, la valeur de ces fonds devrait logiquement baisser, les actions SCPI UFG ayant déjà commencé à se déprécier de 5 à 7%. Pour les épargnants qui en sont propriétaires, 2008 sera une année perdue, avec des revenus générés – environ 6 à 8% par an – compensés par la dépréciation enregistrée. L'année prochaine ou les deux prochaines années ne devraient pas être meilleures, car les immeubles de bureaux qui investissent beaucoup de SCPI devraient se déprécier d'environ 30%, selon de nombreux spécialistes. ,

Tous les contrats ne sont pas adaptés à la nouvelle situation financière

À la lumière de ces résultats très contrastés, de quelle manière convient-il d'investir ses économies? Tout dépend du type de contrat d’assurance vie que vous avez, de votre horizon de placement et du degré d’aversion pour le risque. Parce que tous les spécialistes s’attendent à ce que 2009 soit encore très usée. En particulier, les stocks pourraient être fortement actualisés lorsqu'une baisse de l'activité économique entraînerait en réalité une baisse des revenus des sociétés. Par ailleurs, de nombreux experts prévoient le redémarrage de l’économie à partir de 2010. Cette année pourrait être une bonne occasion de réaffecter les économies réalisées dans le contrat d’assurance vie afin de tirer parti de la reprise des marchés boursiers et obligataires. En utilisant, en particulier, des mécanismes d'arbitrage spécifiques à ces types de placements qui conduisent automatiquement à votre épargne en vous évitant les soucis liés à la gestion de portefeuille.

Dans tous les cas, nous vous dissuadons fortement de laisser les fonds investis dans des actions ayant subi une perte de valeur: cela vous évitera de tirer parti de la reprise future. Comme le rappelle un assureur, "pour compenser une chute de 50%, vous devez gagner 100%; qui avec un fonds en euros prend près de 20 ans. Avec le marché boursier, cela peut revenir beaucoup plus rapidement …

Vous avez une assurance vie en euros: conservez votre contrat sauf si cela ne suffit pas

À l'abri de toutes les pertes, l'euro continuera de représenter, pour 2009, l'un des meilleurs refuges pour votre tranquillité d'esprit. Si vous ne voulez pas risquer, il n'y a rien à changer

Attention, tous les fonds en euros ne sont pas égaux

Les rendements de ces supports garantis doivent cependant être relativement faibles en 2009 – entre 3,5 et 4% – mais les différences de résultats entre assureurs resteront importantes et les meilleurs continueront à en donner davantage, certainement autour de 4%. 5%. Les très petites sociétés d'assurance-vie ou celles qui se sont développées récemment feront le meilleur choix: au cours des derniers mois, leurs gestionnaires ont acheté des obligations très rentables, qui leur rapporteront des salaires élevés dans les années à venir. Par exemple, de grandes entreprises telles que Lafarge, Renault ou PPR, ainsi que de grandes banques, ont émis des obligations d'une durée de 4 ans au cours des derniers mois, rapportant ainsi 7 à 8% par an et parfois davantage.

Parmi les assureurs vie bien armés pour tirer parti de cette situation figurent Axria Life, Matmut Life, deux petites entreprises dont l’euro-euro a quelques mois d’existence. Par définition, ces assureurs n’ont pas été obligés d’acheter des obligations entre 2004 et 2007 alors qu’ils déclaraient moins de 4%. Alors que ces obligations à faible rendement ont maintenant un impact sur la performance des fonds européens de sociétés d’assurance vie plus anciennes, en particulier si elles étaient obligées d’acquérir des sommes importantes, car elles sont chaque année à court d’épargne.

Reportez-vous au meilleur prix en euros ou optez pour un contrat d'assistance multilatéral

Si le rendement de votre fonds en euros est inférieur à la moyenne – c’est parfois le cas de certains anciens contrats qui ne sont plus disponibles sur le marché et de la performance de l’assureur – deux options s’offrent à vous. Premièrement, vous pouvez fermer votre ancien contrat pour donner vos économies à un autre assureur avec de meilleurs résultats. Sauf si votre assurance vie vous donne le droit à des allégements fiscaux qui sont maintenant éteints (c'est le cas si vous placez des sommes d'argent importantes avant le 13 octobre 1998, car elles sont alors entièrement exonérées de l'impôt foncier, 92 et notre taxe spéciale de 2009, page 161), le jeu en vaut la peine si vous acceptez que vos économies ne seront plus disponibles dans 8 ans.

Une autre solution consiste à transformer ce monopole en multi-support dans le cadre de la loi sur la confiance et la modernisation de l'économie, plus connue sous le nom de loi Fourgous (loi n ° 2005-842 du 26.7.05, voir le numéro individuel 998, p. 32). Tout en investissant au moins 20% de vos économies dans des médias basés sur des actions, en particulier dans des actions, vous conserverez l'avantage fiscal de votre contrat en tirant parti des opportunités futures du marché boursier. Après la forte chute des marchés des capitaux en 2008 et si un record pour 2010 est réellement en place, cette transformation de votre contrat peut être remboursée si vous êtes prêt à cesser d'épargner pendant encore 5 ou 8 ans. Mais attendez de changer votre contrat pour que l'horizon économique soit dégagé. Et vérifiez d’abord qu’au lieu de votre ancien contrat, votre assureur vous propose, ainsi qu’Afer et Maaf, un contrat qualitatif d’assistance multilatérale, sans coûts excessifs ni moyens d’efficacité élevée.

Vous avez un simple contrat de soutien multilatéral: votre choix faible devrait vous inciter à la prudence

De nombreux contrats d'assurance-vie multilatéraux offrent une couverture financière très limitée, y compris, outre le fonds garanti libellé en euros: un fonds de capital unique (tels que les contrats Vivaccio de Postbank et Libre Cap de la Maif); éventuellement un fonds en obligations d'État; deux ou trois fonds profilés ("conservateurs", "équilibrés", "dynamiques") à niveau de risque constant; et, souvent, une ou plusieurs formulations. En conséquence, ces simples contrats de maintenance multilatéraux ne permettent pas une gestion du capital fine, ce qui devrait donner lieu à un privilège de sécurité dans l'environnement actuel.

Tirez le meilleur parti du fonds en euros

Le ou les fonds de la capitale peuvent continuer à être très violents en 2009, la valeur du fonds d’obligations d’État diminuera probablement en cas de hausse du taux d’intérêt, et les fonds profilés seront tirés à parts variables. actions et obligations), le fonds en euros mérite donc la plus grande attention, car votre capital sera totalement en sécurité. Comme ces fonds sont encore disponibles, vous pouvez les redéployer à tout moment, lorsque les signaux économiques reviennent au vert, vers des fonds plus prometteurs.

Les fonds de formule sont assez risqués et inefficaces

Renforcés par de nombreux assureurs-vie (y compris des banques d’assurances bancaires), les fonds de type formule soulignent la garantie de capital et la promesse de bénéfices générés par le développement d’un ou de plusieurs indices boursiers. En général, ces fonds ne présentent que des défauts: ils immobilisent votre épargne pendant plusieurs années car la garantie des fonds propres n’est acquise qu’à échéance (par exemple, après 2 ans et demi du Fonds Zanzibar). 10 de BNP Paribas et après 5 à 8 ans avec les fonds Amareo de Société Générale). Et surtout, ces fonds ont une probabilité de profit limitée. D'après les experts des observatoires test for you.com, les chances d'un meilleur investissement sans risque ne sont que de 3 à 4 sur 10. En outre, si les marchés boursiers se redressent fortement, vous n'en tirerez aucun avantage. que partiellement, car ces revenus sont encore limités.

Avec les options d'arbitrage automatique, vous optimisez votre investissement dans des fonds d'actions.

Pour parier sur la reprise du marché boursier, il vaut mieux attendre le moment venu pour investir, dans des fonds 100% actions, qui vous feront profiter de leur valorisation. Pour vous aider à mieux répartir votre épargne parmi les fonds disponibles, la plupart des contrats offrent désormais des options d'arbitrage automatique. Par conséquent, lorsque vous choisissez d'affecter une partie de votre capital à un ou plusieurs fonds en actions, vous pouvez choisir de rééquilibrer automatiquement vos différents supports. Si les marchés boursiers augmentent, une partie des bénéfices générés sera automatiquement réinvestie dans le fonds en euros. En revanche, en cas de baisse du marché boursier, un fonds sera prélevé en euros afin d’augmenter la part de marché. Ce type d'arbitrage est intéressant lorsque les marchés sont sous pression, car la part investie en bourse est limitée à la proportion que vous avez définie initialement (voir au verso).

Si vous souhaitez limiter la prise de risque, privilégiez l'option de dynamisation: vos économies sont placées dans le fonds en euros et seuls les intérêts sont investis dans des unités de risque, mais potentiellement plus élevées. Votre capital de départ reste protégé.

Une autre option intéressante est la coupure automatique des revenus au-dessus d'un seuil prédéfini (voir page 23). Si votre contrat n'offre pas cette option, vous pouvez effectuer ce type d'arbitrage en ciblant une partie de votre épargne sur un ou plusieurs véhicules dynamiques lorsque les marchés sont à un point bas, puis en rapatriant vos gains. du fonds en euros dès que les prix ont augmenté, par exemple de 15%. La crise boursière actuelle prouve que le pire comportement consiste à investir dans un portefeuille d'actions sans arbitrages réguliers (voir page 20), le marché réduisant toutes les augmentations précédentes. ou beaucoup plus pour les épargnants, sont entrés en bourse lorsque le marché était le plus élevé.

Vous avez choisi un contrat multi-maintenance avec la loi Fourgous: veillez à ne pas perdre d'avantages fiscaux

Depuis 2005, un million et demi de contrats d'assurance vie d'un euro libellés en euros ont été entièrement transformés en contrats multilatéraux pour un total de 55 milliards d'euros. Admise par la loi de Fourgous, nom du député qui l'a apportée, cette transformation permet d'investir tout ou partie de leur épargne dans les médias en actions, tout en préservant l'avantage fiscal de l'ancien contrat: par exemple, s'il est supérieur à 8 ans, en cas de retrait, les intérêts et les plus-values ​​restent exonérés d’impôts pour 4 600 euros par personne, soit 9 200 euros par couple (voir page 92). De plus, ce transfert peut être bénéfique en termes de cotisations sociales (de 11% à 12,1% à compter du 1er janvier 2009): en multi-crédits, ils sont licenciés lors du remboursement en étant déduits chaque année à la source dans les contrats de monopole. En outre, le capital versé en cas de décès de l'assuré est totalement exempté des cotisations de sécurité sociale dans les contrats multilatéraux. En contrepartie de ces avantages, toutefois, l'administration fiscale indique dans une instruction qu'une part importante du capital transféré devrait être investie dans des fonds "principalement investis en actions", ce qui correspond à une part minimale de 20%.

Vous ne serez pas pénalisé aux fins fiscales si la valeur des fonds investis en actions tombe en dessous de 20%

Jusque-là, les épargnants qui ont converti leur traité de monnaie unique en vertu de la loi sur la paix n'ont pas fait de bonnes affaires, surtout si elles ont eu lieu en 2006 ou 2007, lorsque le marché boursier était à son plus haut niveau. Les investisseurs qui ont investi 20% ou plus de leurs économies dans des fonds principalement investis en actions souffrent actuellement de la forte dépréciation de ces compartiments. Cependant, cette situation n'entraîne aucune incertitude fiscale si ces investisseurs ont respecté la règle de placement de 20% en actions lors de la conversion du contrat. En effet, si, en raison de la chute du marché boursier, la valeur de l'épargne investie en bourse tombe en dessous du seuil minimal de 20% fixé par la loi Fourgous, les autorités fiscales ne remettront pas en cause les avantages accordés. ,

Vous êtes exposé à la colère des autorités fiscales si vous retirez votre épargne de capital-investissement

En revanche, dans le cadre du contrat "Contrats", il est déconseillé d'arbitrer afin de réduire votre exposition aux risques de marché et d'augmenter la part du fonds en euros supérieure au seuil maximal de 80%. D'une part, le fait de laisser le capital d'investissement privé va enfin vous permettre de réaliser vos pertes, alors qu'elles ne sont pour l'instant que potentielles et vous empêcheraient de tirer parti de la reprise future des marchés boursiers. Mais surtout, car les conséquences fiscales de cet arbitrage pourraient être préjudiciables. En effet, l'administration fiscale pourrait présumer que vous avez violé votre contrat Fourgous et vous pourriez avoir un nouveau contrat. Ensuite, il perdra le bénéfice de son avantage fiscal

Certains experts évoquent une possible tolérance fiscale dans le contexte boursier actuel, mais aucun texte ne le confirme. Mieux vaut ne pas succomber à cette tentation dangereuse.

Au contraire, si votre horizon de placement est encore éloigné (de 8 à 10 ans ou plus) et que vous acceptez toujours un certain niveau de risque, vous pouvez envisager de renforcer la part du capital-investissement dans le contrat, qui a logiquement été réduite en raison de: krach boursier. À partir du premier semestre de 2010, si le marché boursier avait commencé à décliner, un arbitrage régulier mais modeste en capital-investissement – ou en obligations de sociétés, si votre contrat le permet – devrait vous permettre de donner votre propre drapeau plus rapidement. Contrat fourgous. Le moment venu, envisagez de sécuriser vos plus-values ​​en les rapatriant dans le fonds en euros, ne laissant que 20% de votre capital dans les médias en actions.

Vous avez de nombreuses utilisations multiples: profitez de toutes les possibilités des fonds proposés

Plutôt destinés à des investisseurs raisonnables, de nombreux contrats d'assurance vie incluent une très large gamme d'actions et d'obligations allant de plusieurs dizaines à plusieurs centaines. Ces contrats concernent principalement Internet (Altaprofits, Boursorama, Fortunéo, Linxéa, My Life Investments, Kapital Direct,…), des consultants en gestion de patrimoine ainsi que des banques haut de gamme (Ebène de la), Société Générale, Crédit Plan Mutuel-CIC Patrimonio, Multiplacements BNP Paribas Privilège …). Миналата година по-голямата част от наличните фондове в тези договори са спаднали, понякога много значими. Някои притежатели на полици обаче са успели да спестят спестяванията си навреме, като ги извадят от рисковите медии и ги поставят в еврофонда, като всички те също са осигурени.

Интерес към фондовете, инвестирани в частни корпоративни облигации

По-важното е, че тези истински договори за спестяване на "Формула 1" предлагат, благодарение на широкия си избор на средства, инвестиционни възможности, несравними в настоящия икономически климат. По този начин те включват корпоративни облигационни фондове, емитирани от големи индустриални или финансови групи, с много високи лихвени проценти, понякога над 7%, поради настоящите финансови затруднения. Разбира се, тези средства не са без рискове: в случай на по-нататъшно повишаване на лихвените проценти по частните облигации, стойността на тези медии неизбежно ще бъде коригирана надолу (вж. Стр. 21). Въпреки това рискът е по-малък, отколкото при фондовете за дялово участие и изпълнението на тези фондове е много привлекателно.

Поставете 5 до 10% от спестяванията си в облигационни фондове

При по-високо ниво на риск са облигации с висока доходност, емитирани от компании с по-висок риск от неизпълнение. Например, големи компании като Alcatel-Lucent или Vivendi са или наскоро са били част от тази категория кредитополучатели. В момента опасенията за неизпълнение са такива, че доходността на тези облигации достига рекордно високи стойности от 15 до 20 процента годишно или повече, които според мнозина наблюдатели са прекомерни. Ако доходността по тази категория облигации спадна през 2009 г., което изглежда правдоподобно, облигационните фондове с високодоходни облигации с 15 до 20% автоматично биха повишили стойността си (вж. Стр. 21). Рискът от фалит на едно или повече дружества, които използват този вид облигации, обаче, не се изключва. Затова е силно препоръчително да инвестирате в тези високодоходни облигационни фондове само скромна част (от 5 до 10% максимум) от спестяванията, инвестирани в животозастраховането.

Друга възможност, посочена от професионалистите: конвертируеми облигационни фондове. Тези хибридни ценни книжа получават годишна лихва и притежателят може да ги конвертира в акции по предварително договорена цена, ако счита, че тази сделка е благоприятна за него. Тъй като през последните години бяха силно спекулирани, тези конвертируеми облигации са най-големите жертви на настоящата криза на фондовия пазар, тъй като много инвестиционни фондове са ги продали силно, за да си възстановят пари. В момента те се търгуват доста под реалната им стойност (с отстъпка от 30 до 40% в началото на декември 2008 г.), което им дава, според Sandrine Pance-Guérin, специализиран мениджър в Bank of Orsay, "потенциална възвращаемост актюерски матуритет от 12% “. С други думи, просто играейки с сегашното си ниво на обезценяване и минималните лихви, които те плащат, тези ценни книжа биха могли да печелят 12% годишно до падежа, повече от конвенционалните корпоративни облигационни фондове.

И ако фондовите пазари започнат отново, тези ценни книжа трябва да предлагат дори по-висока възвращаемост! Обаче и тук не може да се изключи рискът от открита несъстоятелност на едно или повече дружества, които издават такива конвертируеми облигации. Следователно е необходимо да се инвестират в конвертируеми облигационни фондове само за диверсификация.

Помислете за формулата средства за диверсификация

Високотехнологичните мултимедийни договори включват също средства за формула, които могат да бъдат много по-привлекателни от тези на най-простите мултиспомагания (вж. Стр. 24). Разбира се, тези фондове с формула предлагат пълна гаранция за капитала, само ако пазарът на акции не излиза извън определен праг (често определян на -40%). Но, в замяна, обещанието за връщане е важно, някои средства плащат купони всяка година близо до 10% (такива средства са Exane деривати R7 или R8, Serenindis Privalto или Optimiz Best Timing Adequity). Подписването на такива фондове би могло да е разумно, ако фондовата борса се опита да се възстанови, без да потъне тежко: тези продукти биха донесли несравними печалби.

По-добре да контролирате договора си сами

От страна на автоматичния арбитраж, разширените многостранни договори имат множество възможности за управление. Опциите за изрязване или ребалансиране могат да бъдат полезни (виж стр. 23 и 27). От друга страна, стойте настрана от арбитражите за стоп-загуби, които продават фонд, веднага след като той е изгубил предварително определен процент от стойността си, като рискувате да продадете на фонда. най-лошото време, без надежда за по-нататъшно възстановяване. Като цяло, мултиспортовете от висок клас не се адаптират добре към автопилота: по-добре да държите колелото (или да го поверявате на професионалист), за да оптимизирате всички ресурси на вашия договор.

все още нямате животозастраховане: абонирайте се днес, за да си съставите дата в данъчния план

Благодарение на средствата си в евро, по-изгодни от безопасни продукти като срочни сметки или банкови брошури (включени са брошура А и LDD, тъй като процентът им ще спадне през февруари), животозастраховането продължава да се налага като задължителна инвестиция , Ако все още нямате такъв, не се колебайте да се абонирате за такъв, поне да вземете фискална дата: след 8 години ще можете да изтеглите капитала си с изгодна данъчна система (вж. Стр. 92). ).

Изчакайте възстановяването на фондовия пазар през 2010 г. да инвестира в капиталови фондове

Ако сте стар и предпочитате абсолютна сигурност, можете да отворите договор с една валута в евро или да инвестирате всичките си пари в еврофонда на договор за многостранна поддръжка. От друга страна, ако все още сте млад и искате да натрупате капитал чрез редовни плащания, по-добре е да диверсифицирате инвестициите си между няколко медии, за да се възползвате от вероятното възстановяване на фондовите пазари. Това е степента на избягване на риска, която ще ви накара да определите подходящата част от капитала, който ще бъде инвестиран във фонда в евро и върху медийния капитал (или корпоративни облигации, ако има такива). Въпреки това, сегашната ниска оценка на фондовете за дялово участие трябва да ви накара да им дадете справедлив дял. Но тогава ще трябва да останете внимателни към тяхната еволюция и да вземате редовно печалбите си във всяка фаза на издигане. В противен случай след 8 до 10 години няма да сте спечелили повече от поставянето на всичко в фонда в евро

Техниката на прогресивна инвестиция намалява рисковете

Инвеститорите, които имат значителен капитал за инвестиране в животозастраховане, могат да прибегнат до допълнителни инвестиции (често предлагани като опция за автоматичен арбитраж). В този случай те първоначално ще поставят всичко във фонда в евро, а след това всеки месец ще прехвърлят част от капитала на медиите в акции. По този начин те постепенно ще навлязат на фондовите пазари, без да се притесняват дали ще влязат в идеалното време и без да рискуват да инвестират прекалено много пари, когато пазарът на акции достигне временен връх. Ако приемем икономическо възстановяване през 2010 г., тази стратегия ще ви позволи да се възползвате максимално от максималните шансове да спечелите.

Eric Lerou

Животозастраховане слабо засегнато от измамата на Мадоф

Огромното мнозинство застраховани лица няма да бъдат засегнати от масовите финансови измами, извършени от Бернард Мадоф (виж стр. 7), защото компаниите за животозастраховане са инвестирали малко в "продуктите", продавани от американския мошеник. както и на Afer, все пак са били жертви, косвено и в минимални пропорции: по същество в евро от договора Afer, загубата от 800 000 € представлява само 0,0035% от управляваните спестявания, които 40 милиарда евро, докато някои фондове, разпределени като част от мултимедийни договори на клиенти с висока нетна стойност, могат да бъдат засегнати по-значително, по-специално алтернативни, профилирани или реактивни „фондове на средства“.

Ajouts liés au produit

Текстове на закони и съдебна практика

Posts created 3192

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut