Quand la succession et la taxe française s'appliquent-elles à vos actifs? – Guide de l'expatrié en France

Quand la loi française sur les successions et l'impôt sur les successions français s'appliquent-ils à vos biens? Ce guide explique les taux de succession en français, comment rédiger un testament en français et les nouvelles lois en matière de succession pour les non-résidents et les étrangers.

Une fois que vous êtes devenu résident officiel, que vous prenez votre retraite en France ou achetez des biens en France, vous devrez vous demander si le droit successoral français et les droits de succession français s'appliquent à vos actifs. Dans certains cas, les étrangers et les non-nationaux peuvent choisir le droit d’application de leur État de citoyenneté, bien que certaines restrictions puissent encore exister quant à la manière de diviser les actifs basés en France en vertu du droit français des successions.

Les lois françaises sur les successions étant très différentes des normes légales dans la plupart des pays anglophones, certains émigrants ne sont pas préparés lorsqu'ils disparaissent, comme le disent les Français.

Ce guide explique les règles du droit français en matière de succession et si les droits de succession sont applicables en France, ainsi que des précisions sur la nécessité de faire un testament en français et des informations sur la manière de le préparer.

En savoir plus sur les lois françaises sur la succession, les taxes et les alliances:

Droit des successions en france

Le droit successoral français est issu du code civil français. La France a un système de droit des successions fondé sur la résidence, ce qui signifie que le droit français des successions s'applique à tous les citoyens français, quelle que soit leur nationalité.

Contrairement aux lois en vigueur dans la plupart des pays anglophones, il permet généralement de laisser des actifs à ceux de votre choix. En l'absence de testament, les époux héritent des enfants – les lois françaises sur l'héritage protègent la ligne d'origine directe, à savoir les enfants, les petits-enfants et les parents. Traditionnellement, l’intention était de protéger la famille, par exemple, pour empêcher un étranger peu scrupuleux d’imposer à un adulte le droit d’hériter, même si plus de la moitié meurt sans testament valide.

Les réformes de l'UE introduites en 2015 impliquent que, si une personne a son lieu de résidence principal en France, le droit des successions français s'applique à tous leurs biens, y compris les biens immobiliers détenus à l'étranger. Dans le même temps, les résidents étrangers ont la possibilité de traiter leurs biens conformément à la législation de leur pays d'origine, au lieu de la France.

Droit de succession français

Droit de succession français restrictions

Le droit français de la succession est restrictif et la succession s'applique aux enfants. Cela signifie que, quelles que soient les spécifications du testament, une certaine partie des biens du défunt (appelée réserve) doit être réservée aux enfants ou au conjoint en l'absence d'enfants. Le reste peut être distribué librement selon la volonté de la France.

Les enfants peuvent renoncer à leur héritage français s’ils sont faits en présence de deux notaires. Toutefois, cela ne peut pas être annulé après le décès du parent.

Selon la loi sur les successions en France, le montant à annuler est le suivant:

  • S'il y a un enfant, il reçoit 50% de la propriété.
  • S'il y a deux enfants, ils reçoivent 66,6% de la propriété entre eux.
  • S'il y a trois enfants ou plus, ils reçoivent 75% de la propriété entre eux.
  • S'il n'y a pas d'enfants, le conjoint a droit à 25% de la propriété.

Selon les lois françaises sur les successions, le couple doit se marier au moment du décès pour que le mari ait légalement le droit de jouir de sa part dans la réserve. Si, dans une société de personnes non mariée, une union civile ou divorcée en France, le conjoint survivant n'aura pas un droit légal prédéterminé à une part de l'héritage. Cependant, une modification récente de la loi française sur les successions autorise désormais les survivants du partenariat civil à rester au domicile familial dans l'année qui suit le décès de leur partenaire.

Les droits du conjoint en droit français des successions dépendent du statut matrimonial choisi par le couple marié en France:

  • Si l'arrangement familial est en indivision (la propriété achetée pendant le mariage est en copropriété), le conjoint survivant conserve alors sa quote-part de 50%, le reste faisant partie de la propriété du défunt et étant soumis à des règles héritées coercitives.
  • Si le couple choisit communauté universelle mariage, toute copropriété est considérée comme une propriété de la communauté. Cela signifie que le conjoint survivant est le seul propriétaire survivant et que le patrimoine forcé ne s'applique que si le défunt a des enfants d'un mariage précédent.
  • Une autre option est d'acheter une propriété en France en tontine, ce qui signifie que toute la propriété est transférée au partenaire survivant.

Au-delà des limitations susmentionnées en matière de succession, on peut laisser le reste de sa succession à qui il veut en rédigeant un testament en français.

Héritage français s'il n'y a pas de testament

Si une personne décède sans laisser de testament, les règles françaises de tutelle s'appliquent. Cela signifie que la propriété est divisée entre les enfants survivants et leur conjoint. Le mari peut choisir soit la propriété finale de sa part (minimum 25%), soit son intérêt pour la vie dans la propriété française (le droit de l’utiliser toute sa vie). Dans ces cas, la propriété de l'ensemble de la propriété est divisée entre les enfants.

L'utilisation, la location et l'utilisation des biens par le conjoint ne signifient pas qu'il peut toucher les avoirs liquides appartenant aux enfants, mais qu'ils sont autorisés à vivre dans la maison familiale jusqu'à leur décès, lorsque tous les enfants en héritent. Bien que le juge puisse intervenir si les enfants plus âgés ne reçoivent pas leur héritage trop longtemps. Si les enfants sont mineurs, le conjoint survivant devrait s'adresser aux tribunaux pour vendre des actifs ou gérer les enfants de ces enfants.

Bien que ce soit une formalité, le mari peut avoir besoin de communiquer avec un juge pour prouver qu'il n'a pas échappé à l'héritage laissé par les enfants. Le juge peut également interdire au tuteur de faire usage de son héritage, ce qui signifie que les parents peuvent être obligés d'emprunter de l'argent pour couvrir les finances de leur famille tout en investissant dans l'héritage des enfants jusqu'à l'âge adulte. .

Dans les cas où des enfants sont décédés et ont survécu à leurs petits-enfants, le droit français en matière de succession permet aux petits-enfants d'hériter des mêmes droits. S'il n'y a ni enfants ni petits-enfants, les parents du défunt ont droit à 25% de la propriété et le reste au conjoint. En cas de partenariat civil, de cohabitation et de divorce, le partenaire survivant ou un ex-conjoint n'a pas droit aux biens du défunt, sauf disposition contraire.

S'il n'y a pas d'enfants, de petits-enfants ou de conjoint, l'ordre de succession est le suivant:

  • parents (25%);
  • frères et soeurs;
  • neveux et neveux;
  • les grands-parents;
  • oncles et tantes;
  • cousins.

Lois françaises sur la propriété

Une fois que vous êtes résident officiel en France, tous vos avoirs dans le monde entier peuvent être soumis au droit français des successions, à l'exception des biens immobiliers détenus ailleurs. Les biens immobiliers étrangers sont généralement régis par les lois sur les successions du pays respectif, sauf indication contraire du testament.

Le droit immobilier français reconnaît la propriété du titre de propriété selon cette personne; Cela signifie que vous devez enregistrer votre propriété après avoir acheté une maison en France pour l'inclure dans votre propriété. Les détails de l'enregistrement de la propriété peuvent être trouvés ici. Avec une propriété appartenant à un couple marié, ils doivent décider si la propriété est détenue conjointement (50% chacun) ou sous la propriété municipale (lorsque le conjoint survivant conserve la propriété de la totalité de la propriété).

Si un enfant de moins de 18 ans hérite d'une propriété en France, le droit des successions français stipule qu'il ne devrait pas y avoir de dette vis-à-vis de la propriété (y compris le remboursement de l'hypothèque).

Droits de succession France

Si un enfant de moins de 18 ans hérite d'une propriété en France, le droit des successions français stipule qu'il ne devrait pas y avoir de dette vis-à-vis de la propriété (y compris le remboursement de l'hypothèque).

nouveau Droit de succession français pour étrangers et étrangers

Si vous êtes étranger et résidez en France avec la citoyenneté européenne et souhaitez appliquer les lois sur les successions de votre pays de nationalité et non la loi française sur les successions, vous devez l'indiquer clairement dans un testament ou une déclaration séparée. Ces lois s'appliqueront jusqu'à ce qu'elles entrent en conflit avec les politiques publiques locales (par exemple, discrimination des héritiers fondée sur le sexe ou née hors mariage).

Les règles de l'UE ne s'appliquent pas aux problèmes d'héritage suivants:

  • Droits de succession
  • Votre état civil
  • L'état matrimonial de votre mariage / partenariat (comment votre propriété devrait être divisée après le décès de votre conjoint / partenaire)
  • Problèmes liés à l'entreprise

Droit de succession français

Si le droit des successions en France s'applique à votre bien, alors l'impôt sur les successions français sera appliqué à tous les actifs mondiaux si vous résidez en France ou aux actifs situés uniquement en France si vous êtes un non-résident.

Dans certains cas, cela peut conduire à des situations de double imposition (lorsque les actifs sont soumis à une imposition dans deux pays différents). La France a conclu des accords fiscaux avec plusieurs pays, dont le Royaume-Uni et les États-Unis, afin d'éviter la double imposition. Voici une liste des conventions fiscales françaises et des lignes directrices pour postuler à un accord. En savoir plus sur les impôts français et comment remplir une déclaration de revenus en France.

Taux des droits de succession français

Les taux d'imposition des successions françaises dépendent du statut de la relation du défunt. L’impôt sur les successions est en partie dû au fait que les Français sont impliqués dans l’assurance vie ou assurance décèssurtout si l'héritage va à un parent non-sang ou distant. Vous pouvez souscrire plusieurs polices pour différents membres de votre famille, vos enfants, un ami ou un amoureux.

Les taux d'imposition français et les droits de succession actuels sont moins élevés.

Les conjoints

Les couples familiaux et les partenaires civils sont déjà exonérés de l'impôt sur les successions en France.

Parents, enfants et petits-enfants

  • Subvention: 100 000 euros
  • 5% d'impôt jusqu'à 8 072 €
  • 10% à partir de 8 072 € – 12 109 €
  • 15% de 12 109 € à 15 932 €
  • 20% de 15 932 € à 552 324 €
  • 30% de 552 324 € à 902 838 €
  • 40% de 902 838 € à 1 805 677 €
  • 45% de plus de 1 805 677 €

Frères et soeurs

  • Subvention: 15 932 EUR
  • 35% d'impôt jusqu'à 24 430 €
  • 45% à plus de 24 430

Autres parents jusqu'au quatrième degré

  • Subvention: 7 967 €
  • Frais fixes de 55%

Parents éloignés et autres bénéficiaires

  • Subvention: 1 594 EUR (159 325 EUR en cas d’invalidité)
  • Taxe forfaitaire de 60%

Dons de droit français en matière de succession

Les actifs donnés en cadeau au cours de la vie d'une personne sont soumis à des taux d'imposition des droits de succession français similaires et sont compensés par ces avantages. La principale différence est qu'il n'y a pas d'exonération de l'impôt sur les donations entre conjoints / partenaires, bien que l'aide fiscale pour les dons entre conjoints / partenaires soit de 80 724 EUR.

Les dons libres d'impôt à l'allégement fiscal défini peuvent être effectués une fois tous les 15 ans. En outre, la période de 15 ans doit avoir expiré pour exclure le don de la propriété au donateur. En d'autres termes, si vous donnez quelqu'un à un actif dans le cadre de la franchise de droits et que vous mourez avant l'expiration de la période de 15 ans, il sera ajouté à la valeur de votre propriété pour le calcul de l'impôt sur les successions français, ainsi que d'autres coûts fiscaux.

Patrimoine en français

En vertu de la législation française en matière de succession, vous ne pouvez pas céder la partie de votre propriété, qui constitue la réserve.

Testaments français

Le droit français des successions reconnaît les legs établis dans d'autres pays dans la mesure où ils respectent les normes juridiques de ce pays. Cela signifie que les étrangers vivant en France ne sont pas obligés de composer leur testament français. Vous voudrez peut-être écrire en français si vous avez l’intention de choisir un droit de succession français ou si vous avez un testament en français.

Si vous êtes un résident étranger en France et que vous n'avez pas indiqué à volonté que vous souhaitez appliquer les lois de votre pays de nationalité, le droit de succession français s'appliquera automatiquement. Même s'il existe un testament international, si vous laissez les proportions de votre propriété qui affectent les «réserves» qui doivent aller aux héritiers reconnus, ces montants doivent être réduits.

Il existe trois types de testaments en France:

  • Volonté Holographique (une volonté): un testament français de base qui ne nécessite pas de formalité.
  • Volonté authentique (autorité d'alliance): un testament français qui est fait en présence d'un notaire et signé par des témoins.
  • Mystic va: un secret sera scellé dans une enveloppe.

Il est possible à tout moment de modifier ou d’annuler le testament français. La création d'un nouveau annulera automatiquement le testament existant. Si vous souhaitez annuler le testament français, vous pouvez simplement le détruire s'il s'agit d'un testament olographe. Pour les autres testaments, une déclaration doit être faite en présence d'un notaire.

Il est acceptable d’avoir deux testaments – un français et un dans votre pays d’origine – jusqu’à ce qu’un homme annule ou refuse accidentellement l’autre. Il est préférable de consulter d'abord un avocat si vous envisagez de le faire.

Faire un testament en France

Si vous voulez faire un testament en France, vous pouvez en écrire un ou le préparer par un notaire. Les coûts pour ce dernier sont d’environ 150 à 200 euros (l’organisation notariale française tient une liste officielle des notaires). Si vous écrivez vous-même un testament français, le processus dépendra du type de testament que vous préparez.

Selon la loi française sur les successions, l'artiste interprète ou exécutant n'est pas tenu d'être nommé à son gré. Le testateur peut nommer un entrepreneur ou un notaire pour gérer le testament, mais si personne n'est nommé, les bénéficiaires du gouvernement géreront eux-mêmes le bien. Si un conflit survient, la question concerne les FrançaisTribunal de Grande InstanceClos cour le plus proche de l'emplacement de la propriété.

Vous pouvez rédiger votre testament en anglais ou dans une autre langue de testament international, introduite en 1994 pour les étrangers et les citoyens français résidant à l'étranger.

Les successions françaises doivent être traitées, toutes les marchandises sont transférées et tous les droits de succession en France sont payés dans les six mois suivant le décès.

Testamentaire holographique français

C'est le type de volonté française le plus facile à préparer, même s'il est le plus facile de contester sa validité s'il n'est pas rédigé correctement.

Les legs holographiques doivent être préparés comme suit:

  • Le lieu et la date de préparation doivent être clairement indiqués
  • Il doit être écrit à la main à l’encre noire sur du papier blanc ordinaire.
  • Il doit être signé et chaque page doit être numérotée et initialisée
  • Nous devons commencer par les mots "Ceci est ma volonté" puis indiquer le nom du testateur
  • Les noms complets, adresses et contacts avec le testateur pour tous les bénéficiaires doivent être clairement indiqués
  • Tout ce qui est écrit doit être clair et sans ambiguïté
  • Les contractants et les notaires doivent être inclus (si sélectionnés)
  • Il peut être écrit dans n'importe quelle langue.

Les testaments olographes peuvent être conservés par le testateur, la personne désignée ou déposés auprès d'une banque ou d'un notaire. Il peut également être enregistré par Fichier Central des Disppositions de Dernieres Volontes (FCDDV).

Français authentique

C'est le testament français le plus juridiquement certain car il doit être déposé dans un FCDDV par un notaire. Le notaire facturera des frais. Le processus comprend la dictature du testateur, qui est écrite par un notaire. Il est ensuite signé par le testateur et deux témoins en présence du notaire.

Français volonté mystique

C'est un testament français secret, dont le contenu reste inconnu jusqu'à la mort. Il est soit écrit, soit dactylographié par le testateur, après quoi il est signé et scellé dans une enveloppe en présence d'un notaire et de deux témoins. Le notaire signe ensuite un signe sur l'enveloppe scellée.

Les lois sur l'héritage en France ont considérablement changé au fil des ans, mais les étrangers qui croient que les lois sur l'héritage français imitent ceux qui sont chez eux risquent d'être surpris. notation et, dans certains cas, faire le testament français.

Le français fera-t-il une différence?

Bien que la loi française sur les successions protège toujours certains membres de votre famille, le testament peut encore changer les choses.

  • Et la volonté peut vous permettre de faire un don, c'est-à-dire un actif spécifique, un animal ou un montant, à un conjoint, un partenaire, un enfant, un ami ou une association.
  • Will vous permet d'indiquer qu'un ou plusieurs de vos successeurs reçoivent leur héritage au fil du temps au lieu du montant total.
  • Le testament peut désigner des gardiens de mineurs, y compris des tuteurs, résidant en dehors de la France. Без завещание съдията ще назначи настойничество за вашите оцелели родители.
  • А ще ви позволи да детайлно погребение или кремация договорености.

Френски съвет за наследство

С многобройни аспекти и промени във френското наследствено право е важно да се потърси професионален съвет за вашата индивидуална ситуация. Някои квоти постепенно са добавени към френското наследствено право, което може да бъде от полза, например:

  • Наследниците на даден имот не трябва да се съгласяват единодушно да управляват имота, например решение за отдаване под наем на наследствено имущество; продажбата на наследствено имущество все още изисква единодушно споразумение между наследниците.
  • Брачен договор, régime de marriageмогат да бъдат променяни без одобрение от съда със съгласието на пълнолетни деца (освен в присъствието на непълнолетни деца). Такива промени понякога се правят, за да се промени статута на съпруга по отношение на правни претенции към имота.

Речник на наследството на френски език

  • Наследяване на френски: les héritage
  • Наследствен данък: le impôt de succession
  • Наследствено право: loi sur les successions

Френски наследствени контакти

Posts created 3192

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut