Protection sociale aux États-Unis – Wikipedia

de protection sociale aux États-Unis, qui comprend plusieurs programmes, y compris la sécurité sociale, couvre 85% de la population américaine[[[[1]Bien que les droits sociaux ne soient pas inscrits dans la Constitution américaine, le gouvernement de ce pays est Nouveau cours et la création de l'État providence (Etat providence) plusieurs programmes pour aider les personnes en difficulté. En 2000, 180 millions d'Américains[[[[2] (pour une population totale d’environ 300 millions d’habitants) bénéficient de la sécurité sociale.

Le système d'assistance sociale est pluraliste et décentralisé: le gouvernement fédéral fournit une allocation fixe du budget fédéral américain aux 50 pays. La protection sociale dépend de la situation de l'individu: l'assurance maladie n'est pas obligatoire jusqu'en 2013. Les programmes Medicare et Medicaid créés par la présidente Lyndon Johnson dans le cadre de la "guerre à la pauvreté" sont les premiers du budget fédéral avec 23% et sont utilisés par les plus pauvres. Les actifs proviennent généralement d’organisations de soins gérés. Cependant, même pour les personnes assurées, les coûts des soins de santé restent très élevés et constituent, selon une enquête récente, l'une des principales causes de la faillite personnelle.[[[[3],

L'organisation fédérale des États-Unis entraîne des différences géographiques de coûts et de redistribution sociale. Le pays est le seul de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) à ne pas payer d'allocations familiales. Enfin, selon l’idée à prédominance libérale, la meilleure sécurité sociale reste le plein emploi: les gouvernements successifs cherchent avant tout à maintenir la croissance économique et à réduire le chômage.

Selon le Pew Research Center, 55% des Américains ont reçu l'aide sociale gouvernementale d'au moins l'un des six principaux programmes fédéraux dans leur vie.[[[[4],

chronologie[[[[changer | changer le code]

Evolution de la protection sociale américaine depuis le début jusqu'en 2000[[[[changer | changer le code]

Traditionnellement, l’aide aux pauvres est le fruit d’œuvres de bienfaisance ou des communautés locales. Les immigrants nouvellement arrivés ont utilisé leurs compatriotes pour les aider à démarrer une nouvelle vie. À la fin de XIXe siècle et début de XXe Au cours du siècle dernier, plusieurs pays européens ont mis en place des systèmes de soutien public fondés sur un système de sécurité sociale obligatoire plutôt que sur des œuvres de bienfaisance privées.

Cependant, le mouvement s’installe lentement aux États-Unis, la rapidité de l’industrialisation et la grande accessibilité des terres arables confirment la conviction selon laquelle quiconque souhaite travailler peut trouver un emploi.

La grande dépression, qui a commencé en 1929, a brisé cette conviction. Pour la première fois de l'histoire, un nombre important d'Américains sont au chômage en raison de la faillite générale des entreprises et des banques. La moitié des adultes vivent dans la pauvreté[[[[6],

Le président Herbert Hoover est convaincu que si le gouvernement n'intervient pas, le monde des affaires sera en mesure de se tourner vers l'économie ("La prospérité est à nos portes", a-t-il déclaré). Pour aider les nécessiteux, il fait confiance aux communautés locales et aux gouvernements des États, mais ceux-ci n'ont pas assez d'argent. Pour la plupart des Américains de l'époque, Hoover ne savait pas comment lutter contre la crise. En 1932, Franklin Roosevelt choisit donc d'être président.

Le nouveau cours[[[[changer | changer le code]

Quelques jours après son entrée en fonction, Roosevelt a proposé le Congrès et la réforme de la législation. En fait, toutes les mesures Roosevelt ont été adoptées et le gouvernement a rapidement créé des emplois pour des centaines de milliers de personnes dans le cadre d'activités publiques de masse: Autorité de la vallée du Tennessee, entretien des routes, rénovation des bâtiments publics, électrification des zones rurales, conservation des zones naturelles. .

La plupart de ces projets lancés pendant la crise étaient des mesures temporaires, mais l’un d’eux, la sécurité sociale fournie par Loi sur la sécurité sociale à partir de 1935 est devenu une institution nationale. La loi a été proposée par un comité d'experts de l'environnement Roosevelt, sous la direction d'Edwin E. Witte.

Les partisans du projet estiment que cela soulagera les enfants chargés de s'occuper de leurs parents et libérera les emplois qu'ils ont occupés jusqu'à présent. Cette mesure fait partie du nouveau contrat, le programme général de réduction du chômage de Roosevelt. Cette assurance vieillesse est financée non par de nouvelles taxes, mais par les salaires des employés et les contributions des employeurs. En 1937, deux décisions de la Cour suprême confirmèrent la constitutionnalité de la loi[[[[7],

Financé par les cotisations du personnel, le système offre aux retraités une pension mensuelle modeste et nécessite des allocations de chômage, des avantages sociaux et d’autres avantages. Le versement des rentes peut commencer à 62 ans, mais beaucoup attendent que les 65 ans les perçoivent car elles sont légèrement plus élevées. Dernièrement, on a craint que la sécurité sociale ne dispose peut-être pas de fonds suffisants pour couvrir ses obligations de XXIe siècle, lorsque la population adulte augmentera considérablement. Les dirigeants politiques ont proposé différentes manières de compenser le déficit prévu, mais cela reste une solution à long terme.

de Grande société[[[[changer | changer le code]

Le président Lyndon Johnson signe Facture 30 juillet 1965

Le président Lyndon Johnson écrit sa politique Grande société Au programme de travail du Congrès de janvier 1965: soutien à l'éducation, à la lutte contre la maladie, à la sécurité sociale, à la revitalisation urbaine, à l'embellissement, à l'écologie, au développement des zones négligées, à la lutte à grande échelle contre la pauvreté, la criminalité et la prévention du crime, la disparition des derniers obstacles au droit de vote. Le Congrès a rapidement adopté des lois correspondant aux recommandations de Johnson (notamment Loi sur les marques alimentaires et Loi sur les opportunités économiques). Depuis 1965, des millions de personnes âgées ont bénéficié de cet amendement. Medicare La loi sur la sécurité sociale.

Selon Bill Clinton, le droit aux allocations de chômage est limité; ont lancé des programmes de formation pour stimuler l'emploi[[[[8],

Contrairement à la croyance populaire, le sort des pauvres ne laisse pas indifférent les États-Unis[[[[9]Une étude réalisée au début des années 90 montre toutefois que seulement un Américain sur six pense que la responsabilité de l'État est de réduire les inégalités sociales[[[[10],

Contrairement à l’Etat-providence européen, le modèle américain de la Etat providence travaille plus avec l'aide sociale qu'avec la sécurité sociale, qui n'est versée qu'aux plus démunis. Les entreprises assurent parfois leurs employés. Ainsi, les Trois Grands (General Motors, Ford et Chrysler) ont directement assuré, en 2009 (santé et retraite) 2 millions d’employés ou retraités[[[[11],

En outre, les œuvres de bienfaisance privées restent importantes: il existe plus de 650 000 organismes de bienfaisance aux États-Unis. Environ la moitié des élèves du secondaire sont inscrits à des programmes d’intérêt général (appelés service communautaire ")[[[[9],

En 2009, avec l'aggravation de la crise, il y avait 28 millions de personnes étiquettes alimentaires, tandis que les programmes de nutrition fédéraux pour les élèves après l’école ont vu leur présence exploser[[[[12],

des statistiques[[[[changer | changer le code]

En 2011, 46,2 millions de personnes vivent sous le seuil de pauvreté humanité[[[[13],

En 2005, le revenu annuel moyen des Américains était de 46 326 dollars. 37 millions d'Américains vivaient sous le seuil de pauvreté, représentant environ 12,6% de la population[[[[14], Ce chiffre était de 22% en 1962[[[[15],

Après la crise des prêts hypothécaires à risque, 31,6 millions d'Américains ont reçu des coupons alimentaires en septembre 2008 (10,3% de la population), ce qui représente le nombre absolu le plus élevé du Food Marks Act de 1964.[[[[16],

Avantages sociaux[[[[changer | changer le code]

L'assistance sociale s'appelle " bien-être Et ils sont donnés aux familles vivant en dessous du seuil de pauvreté; le seuil de pauvreté est publié par le ministère de la Santé et de l'Aide publique. Dans la moitié des pays, les individus doivent travailler pour la communauté (par exemple, en maintenant des lieux publics) pour avoir droit aux avantages.[[[[17]L’assistance est gérée et financée par les pays. Les États fédéraux reçoivent également des fonds du gouvernement fédéral. Ils ont le devoir de produire des résultats et de mettre en place des programmes d'insertion: plus le nombre de pauvres est réduit, plus l'aide fédérale est importante.

  • AFDC (Assistance pour les familles avec enfants à charge) entre 1935 et 1997, géré par le Département américain de la santé et des services sociaux: il s'agit d'un assistant pour les mères vivant à la maison; le montant est proportionnel au nombre d'enfants à charge. Cette aide permet également d’avoir accès à de la nourriture gratuite pour les enfants en chaise[[[[18] et étiquettes alimentaires ( étiquettes alimentaires "[[[[19]).
  • En vertu du mandat de Bill Clinton, AFDC est remplacé par un mandat Aide temporaire pour les familles dans le besoin (TANF): plus restrictive (la durée de l'assistance est réduite à cinq ans, deux ans pour trouver un emploi), le nombre de ses bénéficiaires a fortement diminué: en 2005, 1,9 million de familles ont bénéficié d'allocations contre 4,4 millions en 1996[[[[14],
  • Headstart[[[[20] : aide aux enfants de moins de cinq ans.
  • L'intervention auprès des jeunes enfants est un programme visant à aider les enfants en détresse et leurs familles. Il comprend un enseignement spécialisé et un soutien juridique et psychologique à la famille.
  • SSI (Supplemental Security Income) est distribué aux personnes âgées dans le besoin, aux aveugles et aux handicapés[[[[15],
  • Programme d'aide pour l'énergie domestique à faible revenu (LIHEAP)[[[[21] paie une partie des coûts énergétiques des plus pauvres.
  • SSI (Revenu de sécurité supplémentaire) est destiné aux personnes âgées dans le besoin, aux aveugles et aux handicapés[[[[15]Au total, cette assistance financière concerne 6,6 millions d'Américains[[[[2],
  • OASDHI (Âge, survivants, assurance invalidité et maladie) sont collectés par les pensionnés, les chômeurs, les handicapés et les veuves.

En 2001, le coût des soins de santé s’élevait à 1 400 milliards de dollars, soit 14% du PIB américain[[[[22], En 2007, ils ont augmenté à 16% du PIB[[[[23]Si ces coûts sont élevés, les résultats sont moins satisfaisants que ceux des autres pays industrialisés[[[[24]Donc, les États-Unis étaient 15e en 1997-1998 pour les décès évitables (prévention des décès) et 19e en 2002-2003, alors que le budget global a augmenté[[[[24], sur prévention des décès comprennent les décès, tels que la rougeole, ou lorsqu'ils arrivent avant l'âge de 70 ans, l'épilepsie ou la hernie[[[[24]Selon une étude du Fonds du Commonwealth britannique (B) selon les statistiques de l'OMS, près de 100 000 vies par an (0,03% de la population américaine) peuvent être sauvées si le système de santé est en France, au Japon ou en Australie[[[[24],

La plupart des Américains qui sont assurés sont sécurisés par leur entreprise (58% des Américains en 2007)[[[[23]). En 1998, 37 millions de personnes ont été officiellement annoncées quotidiennement par l’assurance maladie.[[[[25] ; leur nombre a augmenté sous l'administration George Bush (46,6 millions en 2005, soit 15,6% de la population américaine)[[[[14]La plupart de ces personnes occupaient deux emplois ou étaient éligibles pour un programme gratuit de soins aux adultes (ainsi couvert mais non encore inscrit à ce programme et dont les avantages sont rétroactifs) ou au premier quintile de revenu. Ceux qui n’ont pas d’assurance maladie utilisent les situations d’urgence, les consultations publiques ou non gouvernementales, les centres de santé, les hôpitaux universitaires qui offrent des soins gratuits.[[[[26]En 2009, 80 millions d'Américains sur 305 millions d'habitants ne bénéficiaient d'aucune assurance maladie ou n'étaient pas suffisamment assurés[[[[24],

La loi sur l'organisation des soins de santé de 1973 (B) oblige les entreprises de plus de 25 employés à leur offrir la possibilité de s’abonner gratuitement à un organisme de santé (HMO). Outre les HMO, l’organisation de soins gérés (nom pour lequel les systèmes d’assurance maladie sont utilisés) comprend également des organisations de fournisseurs privilégiés (OPP). HMO limite la possibilité de soins de santé au sein d'un certain réseau (hôpitaux, médecins, etc.), tandis qu'au PPO, plus onéreux, il est possible de consulter où vous voulez.

Dans certains cas, il peut être difficile de fournir une assurance individuelle lorsque vous ne pouvez pas consulter l'entreprise, y compris l'état de santé au moment du dépôt de la demande d'assurance.[[[[27]Cela peut aussi coûter très cher (par exemple, jusqu'à 2 000 dollars par mois pour la famille d'un avocat de 43 ans originaire de Pennsylvanie[[[[28]).

Malgré l'assurance privée, le coût des soins reste trop élevé, en raison notamment des nombreuses franchises d'assurance. Selon American Journal of Medicine (2007[[[[29]), 62% des faillites personnelles ont été causées en 2007 par des coûts de soins de santé; en 2001 (selon une étude de cinq[[[[3]cette part est de 46%[[[[3],[[[[30]Par conséquent, le nombre de faillites causées par des problèmes de santé a augmenté de 50% entre 2001 et 2007.[[[[3]La plupart de ces faillites ont touché des gens de la classe moyenne qui avaient une bonne éducation[[[[3]En 1981, 8% des familles en faillite l'avaient fait après un grave problème de santé[[[[3],

Le caractère privé de l’assurance maladie a créé des différences importantes qui entraînent des coûts administratifs importants. L’assurance n’est pas la même selon l’âge, la profession, les ressources, le lieu, la compagnie d’assurance, etc. La diversité des hôpitaux américains est la suivante: un hôpital public (financé par les autorités locales dans les grandes villes), un hôpital privé, un hôpital à but non lucratif (loi 501c) et autres.

Peu d'états (Massachusetts[[[[31], Hawaii) ont leur propre système de santé universel. Depuis 2000, l’Arizona a instauré, à la suite d’un référendum populaire, une mesure prévoyant un minimum de soins médicaux pour les pauvres.[[[[32],

En plus des assurances privées, le gouvernement fédéral a introduit Medicare et Medicaid dans le cadre de la guerre du président Johnson contre la pauvreté. Medicare payé s'applique aux personnes retraitées et handicapées. Comme Medicare, Medicaid est réservé aux Américains les plus pauvres de tous les âges. c'est gratuit, financé par les états fédéraux et subventionné par le gouvernement fédéral. Son financement diffère de l'état. En 2001, 33 millions d'Américains ont perçu Medicaid[[[[2] ; en 2007, ils étaient environ 40 millions[[[[23],

Depuis 1997, un programme d’assurance santé pour enfants (SCHIP ou Programme d'État pour l'assurance maladie des enfants)[[[[33]Ce système est géré par les États fédéraux et réduit le nombre d'enfants non assurés d'un tiers pendant dix ans.[[[[33]En septembre 2007, le Congrès américain a voté l'extension du budget de ce programme, financé par la taxe fédérale sur le tabac[[[[34]Plus de 70% des Américains ont soutenu cette initiative, selon un sondage de presse "Washington Post" et ABC[[[[34],

La réforme de l'assurance maladie réclamée par le président américain Barack Obama a été votée par le Sénat en novembre 2009 et par la Chambre des représentants le 21 mars 2010.[[[[35], Il oblige tous les Américains à souscrire une assurance avant 2014 ou à être payé[[[[36], Il interdit aux compagnies d'assurance de refuser de les couvrir en raison de leurs antécédents médicaux[[[[36]Il fournit une aide financière aux familles dont le revenu est inférieur à 88 000 $ par an.[[[[36]La réforme devrait coûter 940 milliards de dollars (695 milliards d'euros) sur dix ans[[[[36], Le financement devrait être assuré par des impôts élevés et une réduction des coûts de soins de santé[[[[36],

Depuis 2017 au Texas, les avortements sont exclus de l'assurance maladie[[[[37],

Le niveau de mortalité maternelle aux États-Unis est le plus élevé des pays développés. Depuis les années 1980, il est passé à 42,8 pour 100 000 naissances vivantes en 2016 pour les Afro-Américains. Pour les femmes de race blanche, le taux est plus faible mais aussi élevé: 12,5 contre 9,6 en France et 4 en Suède.[[[[38]Selon l'organisation nationale des femmes, ce record est dû au manque d'assurance maladie pour beaucoup de mères[[[[38],

Review[[[[changer | changer le code]

Les conditions d’emploi sont régies par la loi fédérale FLSA (Loi fédérale sur les normes du travail) qui spécifie notamment le temps de travail hebdomadaire maximal.

À partir du 24 juillet 2009, le salaire minimum fédéral est de 7,25 $ l'heure[[[[39]Chaque pays et même chaque ville peut fixer son salaire minimum, à condition qu'il soit au-dessus du plancher fédéral. Par exemple, Santa Fe (Nouveau-Mexique) a un salaire minimum de 9,92 USD en 2009. le temps et San Francisco, Californie 9.79 $[[[[39]Elle a 8 ans $ temps dans le Massachusetts et 8,55 $ cEtat Washington[[[[39],

Le nombre de personnes ayant touché un salaire minimum (principalement des femmes) est en baisse; entre 1997 et 2004, il a diminué de 2,8 millions aux États-Unis pour ne représenter que 1,4% des personnes employées aujourd'hui[[[[40]En 2009, le seuil de pauvreté était de 18 310 $ pour une famille de trois personnes.

Assurance chômage[[[[changer | changer le code]

L'assurance-chômage a été créée au niveau national en vertu de la loi sur la sécurité sociale de 1935. Il s'agit d'un programme mixte (fédéral et étatique). Chaque pays met en œuvre son propre programme conformément aux lois-cadres fédérales.

Pour pouvoir prétendre à des prestations, le travailleur doit être involontairement au chômage, être inscrit dans un service public de l'emploi et disposer d'une certaine durée d'emploi et de revenus antérieurs pendant la période de chômage. travailler et faire des efforts pour trouver un emploi.

Le montant des prestations hebdomadaires versées varie en fonction de la formule utilisée dans chaque pays et du salaire reçu avant que le risque ne soit réalisé. Le montant varie entre les limites minimale et maximale.

Референтният период за отчитане на заплатите и формулите за изчисляване на обезщетенията съгласно тези заплати се различават значително в отделните държави.

Продължителността на плащанията на обезщетения обикновено е 26 седмици. Въпреки това обезщетенията могат да бъдат изплатени за допълнителни 13 седмици, когато равнището на безработица в региона е много високо. Тези допълнителни ползи се финансират от половината от държавните резерви и половината от него.[[[[41],

През 2005 г. пенсионната система осигури повече от половината от доходите си на две трети от пенсионерите в САЩ[[[[42], В пенсионната система на САЩ има няколко застрахователни планове:

  • Социално осигуряване : Федерална пенсия, въведена по време на Новия курс, изчислена въз основа на броя на изработените години, платените вноски и инфлацията. В края на 90-те години федералното правителство похарчи 289 милиарда долара за задължителната пенсионна система[[[[43],
  • пенсиите : плащани от големи компании и публични администрации: вж.Закон за пенсионните доходи на служителите) и обществената услуга в САЩ.
  • Оттегляне чрез капитализация или ИРА (Индивидуална сметка за пенсиониране) се състои от пенсионни спестявания и пенсионни фондове.
  • Medicare е системата за грижа за американците на възраст над 65 години. Пенсионерът заплаща месечна такса от $ 135 през 2019 г. (задължително) и, за да покрие незаразени малки грижи, малка допълнителна здравна вноска (по избор).
  • Най-бедните пенсионери получават допълнителна федерална подкрепа (OASDHI) и грижи (Medicaid, безплатен план, който заменя Medicare, платената система).

Противоречията в социалното подпомагане: условни програми и workfare[[[[промяна | changer le code]

Някои аспекти на системата за социално подпомагане – особено надбавките на AFDC – са подложени на много критики от 80-те години на миналия век, докато самата система се е превърнала в въпрос на избори. Много американци от средната класа не са съгласни, че техните данъчни долари се използват за подкрепа на хора, които, казват те, не желаят да работят. Някои критици, като Лоурънс Мийд, твърдят, че социалната зависимост се превръща в постоянно състояние, което се предава от едно поколение на друго.[[[[44], Но други експерти твърдят, че ако не унищожим причините за бедността – липсата на обучение и липсата на отворени места – социалното подпомагане остава единствената опора срещу абсолютната мизерия.

Идеята, че социалните програми са склонни да превземат бедните (особено чрез "капаните на неактивността") и ги осъждат на зависимост, като им отказва контрол над живота си, предефинира някои федерални проекти. Така наемателите на социални жилища вече имат възможност да станат собственици и да ги управляват и поддържат. de благосъстояние постепенно се трансформира в workfareвъпреки че този нов модел също беше критикуван, с някои slavefare ".

Различни условни програми, предназначени за насърчаване на интеграцията в професионалния свят, бяха въведени през 80-те години на ХХ в. Социалното подпомагане се изплаща само ако получателят изпълни определени задължения (посещаване на училище, научни изследвания) заетост, общественополезен труд и др.). Първата програма WIN (Насърчаване на работата, създаден в Ню Йорк, 1967[[[[45], През 1986 г. Калифорния въведе програмата GAIN (По-големи пътища за независимост). Но по различни причини тези програми само скромно са постигнали целите си.[[[[46], Така от 650 000 семейства, които са били на благосъстояние в началото на 90-те години по-малко от 2000 бяха workfare в замяна на получените ползи[[[[46],

de Закон за подкрепа на семейството от 1988 г. бележи повратна точка[[[[47], подчертавайки изискването за обучение на получателите на AFDC и предоставяйки безвъзмездни средства за насърчаване на държавите да се грижат за децата на майките, така че те да могат да работят[[[[47],

Говорихме и за програми Workfare, Learnfare, Wedfare[[[[48], Например, от 1988 г., в Уисконсин, обезщетенията се намаляват, ако децата не посещават училище[[[[48], По същия начин в Уисконсин и Ню Джърси се изплащат допълнителни обезщетения, ако родителите се оженят, а вместо това се затварят, ако имат нови деца.[[[[48],

През 1996 г. бе сформиран консенсус в полза на по-широки действия. Нов закон преформулира социалното подпомагане, като замени AFDC с програмата за временна помощ на нуждаещите се семейства (TANF), система за подпомагане, която се финансира от федералните фондове, но се администрира от държавите. Законът също така ограничава помощта до пет години, изисква здрави възрастни да работят след две години обезщетения, премахва помощите, предоставени на имигранти, които не са натурализирали и дават ваучери само за период от три месеца, освен ако бенефициентите работят. 22 август 1996 г. е подписан Закон за личната отговорност и възможностите за работа ("Закон за индивидуалната отговорност и работа"). Камарата на представителите описва в доклада си, подкрепяща закона, социалната система като противоречаща на американските ценности на работа, семейство, лична отговорност и самодостатъчност[[[[49], Социологът Лоик Вакуант смята, че той "създава най-регресивното социално устройство, провъзгласено от демократично правителство в XXe век "[[[[50],

През 2006 г. 47 милиона от 305 милиона американци не са имали социално осигуряване[[[[51],

  1. Андре Каспи, САЩ днес, Париж, Плон, 1999, p. 183
  2. a et b A. Kaspi, F. Durpaire, H. Harter, A. Lherm, Американската цивилизация, Париж, PUF, 2004, p. 112
  3. a b c d e f f (B) Медицинска несъстоятелност в САЩ, 2007: Резултати от национално проучване – Am. J. Med., от Дейвид У. Химмелщайн, MD, Дебора Торн, д-р, Елизабет Уорън, JD, Steffie Woolhandler, MD, MPH [PDF]
  4. (B) Една трета от американците са се възползвали от многобройни програми за правоспособност – Pew Research Center, 2 януари 2013 г.
  5. A. Kaspi, F. Durpaire, H. Harter, A. Lherm, Американската цивилизация, Париж, PUF, 2004, p. 109
  6. (B) " Придружител на читателя към американската история: БЕДНОСТ " (consulté sur 17 март 2006 г.)
  7. Steward Machine Company v. Дейвис301 U.S., 548; Helvering v. Дейвис619
  8. Никол Бахаран, Трябва ли да се страхуваме от Америка? , Париж, издания на Seuil, 2005, (ISBN 2-02-079950-2), p. 39
  9. a et b A. Kaspi, F. Durpaire, H. Harter, A. Lherm, Американската цивилизацияParis, PUF, 2004, p.106
  10. проучване от началото на 90-те години, цитирано в Hervé Veillard-Baron, "От френските предградия до американските периферии", в Херодот122, 3e тримесечие на 2006 г., [[[[четене онлайн]
  11. Laurent Carroué, сърцето на американската кола спря да бие, Дипломатическият свят, Февруари 2009 г.
  12. Меган Гринуел, Последната надежда за гладни деца, Вашингтон Пост, 30 май 2009 година
  13. Издание от 18 септември 2011 г .; [lire en ligne],
  14. a et b Laurent Mauriac, "46.6 милиона американци без здравно покритие, 1.3 милиона повече, отколкото през 2005 г.", в libération 30 август 2006 г .; [lire en ligne],
  15. a et b A. Kaspi, F. Durpaire, H. Harter, A. Lherm, Американската цивилизация, Paris, PUF, 2004, p. 108.
  16. (B) "Благосъстоянието, както го познавахме", редакционна статия Ню Йорк Таймс, 26 декември 2008 г. (онлайн на 25 декември 2008 г.).
  17. a et b Мари-Паул Масиани-Файол, Американска политика и общество, Париж, ПУФ, 1999 г., стр.115
  18. Тази помощ се нарича " Училищна програма за обяд През 2003 г. 28 милиона американски деца се възползваха; виж също A. Kaspi, F. Durpaire, H. Harter, A. Lherm, Американската цивилизация, Париж, PUF, 2004, стр.108 и стр.112
  19. 17,2 милиона бенефициенти през 2001 г .; виж A. Kaspi, F. Durpaire, H. Harter, A. Lherm, Американската цивилизация, Paris, PUF, 2004, стр.112
  20. HSIPC – Информационен център
  21. Национална сесия за енергийна помощ – LIHEAP Clearinghouse
  22. A. Kaspi, F. Durpaire, H. Harter, A. Lherm, Американската цивилизация, Paris, PUF, 2004, с.113
  23. a et b Пороки и добродетели на американската здравна система – Виктор Г. Родуин, Le monde, 20 май 2007 г.
  24. a b c d e e (B) Загубата на САЩ по отношение на предотвратимите смъртни случаи – въпреки високото медицинско разходване, трасето на резултатите Други богати страни – този конъли, "Вашингтон пост", 6 октомври 2009 г.
  25. Андре Каспи, САЩ днесParis, Plon, 1999, p.163
  26. Време е да се демистифицира американската здравна система – Икономическия институт на Монреал
  27. Здравното осигуряване в Съединените щати, кошмар – Armelle Vincent, Rue89, 24 юни 2009 г.
  28. (B) Повечето искат здравна реформа, но страничните ефекти – това Конъли и Джон Коен, "Вашингтон пост", 24 юни 2009 г.
  29. (B) Медицинска несъстоятелност в САЩ, 2007: Резултати от национално изследване – Дейвид У. Химмелщайн – MD, Дебора Торн – д-р, Елизабет Уорън – JD, Steffie Woolhandler – MD и MPH, Am. J. Med. [PDF]
  30. Медицинските сметки изискват повече от 60% от банкрутите в САЩ, Health.com, 4 юни 2009 г.
  31. Съединените щати преминаха през лек социален бриз – Лоран Мориак, libération, 11 януари 2007 г.
  32. Долари срещу въздържание в Аризона – Corine Lesnes, Le monde, 19 октомври 2006 г.
  33. a et b Джордж Буш се противопоставя на разширяването на здравното осигуряване на милиони деца – Corine Lesnes, Le monde, 3 октомври 2007 г.
  34. a et b Буш държи 4e вето на неговото председателство – Le Figaro, 4 октомври 2007 г.
  35. Барак Обама отнема реформата в здравеопазването – Le monde, 22 март 2010 година
  36. a b c d e e Здравно осигуряване: упоритостта на Барак Обама – Corine Lesnes, Le monde, 20 март 2010 г.
  37. " Тексаците ще трябва да вземат "застраховка за изнасилване", след като държавата им е изключила здравното осигуряване за аборти " Konbini Франция, (lire en ligne, lire 21 август 2017)
  38. a et b Флорънс Боже, « Всички американци не се наричат ​​Хилъри Клинтън " Дипломатическият свят, (lecture en ligne, regardée sur 5 ноември 2018)
  39. a et b Цифри 2009 г., вж. Списък на американските минимални заплати в английската википедия
  40. източник: Le monde, 7 юни 2005 г.
  41. http://www.cleiss.fr/docs/regimes/regime_etatsunis.html#e
  42. " "Нова сделка" с главата надолу ", Sur lemonde.fr, ,
  43. Андре Каспи, САЩ днес, Париж, Плон, 1999, p. 183
  44. Лорънс медовина, Отвъд правото. Социалните задължения на гражданството,
  45. Законът за подкрепа на семейството от 1988 г., преглед фокус от Института за изследване на бедността [PDF]
  46. a et b Pierre Rosanvallon, Новият социален въпрос. Преосмисляне на социалната държава, Le Seuil, 1995, p. 173
  47. a et b Pierre Rosanvallon, Новият социален въпрос. Преосмисляне на социалната държава, Le Seuil, 1995, p. 174
  48. a et b Pierre Rosanvallon, Новият социален въпрос. Преосмисляне на социалната държава, Le Seuil, 1995, p. 212
  49. (B) Дейвид Шмидц, Робърт Е. Гудин, Социално благополучие и индивидуална отговорностCambridge University Press, , 222 p. (ISBN 0521564611, чете онлайн), p. 103
  50. Loïc Wacquant, "Реформата" на социалното подпомагане като инструмент на дисциплината, Agnone, № 31/32, 2004, p. 177-196,
  51. "Съединените щати: 47 милиона американци без социално осигуряване", Икономически алтернативи, no 262 Octobre 2007

Des articles[[[[промяна | changer le code]

Liens externes[[[[промяна | changer le code]


Posts created 3192

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut