Prévoyez d'abattre les frais de funérailles des députés: "mesure agressive et contre-productive"

Jusqu'à 18 255 euros pour un ancien parlementaire, conjoint ou enfants à charge. Le bureau de l'Assemblée nationale a décidé vendredi de réduire considérablement le montant des frais de funérailles des députés ou anciens députés dans le cadre des réformes de l'institution. Avec les nouvelles règles adoptées mercredi par les questeurs de l'Assemblée, la distribution sera limitée à 2 350 euros. Une décision qui a provoqué la colère des anciens députés qui voient l'effet publicitaire de la mesure donner l'impression que la nouvelle majorité réalise des économies. "Cela donne l'impression que l'Assemblée nationale est le lieu de tous les privilèges", regrette l'ancien Parlement socialiste René Dosier, spécialiste des dépenses publiques.

Comment réagissez-vous à l'avion coupé pour les funérailles des députés français?

René Dosier: Il m'est arrivé d'apprendre en même temps que je pouvais avoir une convention de funérailles et que cela serait planifié … C'était un petit battement de coeur. Plus sérieusement, ce qui m'attriste n'est pas la mesure en elle-même qui remonte à un ancien système, pas même le désir de réduire le prix qui me choque, c'est la façon dont il est présenté. Cela donne l'impression que l'Assemblée nationale est le lieu de tous les privilèges. Cette aide – qui correspond à une pension de trois mois pour un ancien parlementaire – pourrait atteindre 18 000 €, sans compter que cette affaire ne concerne que 5 à 10% des retraités qui perçoivent effectivement 6 000 € par mois. Le revenu moyen des anciens parlementaires est de 2700 euros. C'est pourquoi nous sommes plus proches d'un congrès funéraire pouvant atteindre 7 000 euros. Nous pourrions présenter cette mesure de manière moins agressive …

Comment la majorité devrait-elle continuer?

Il y avait une manière plus respectable de traiter les députés et les anciens parlementaires. Nous ne les avons pas informés. Ils ont appris la nouvelle soudainement sans avoir été consultés et la mesure a été adoptée avant de pouvoir donner leur avis. Cet avantage est présenté comme un privilège dans l’hypothèse où les députés sont français moyen, mais pas français! Cette décision a un effet pervers: elle implique qu’il existe encore de nombreux avantages inconnus des parlementaires et affaiblit donc l’Assemblée nationale … Cela produit le contraire de l’effet recherché.

Pourquoi avez-vous voulu l'imposer?

Je pense que nous ne pouvons pas nier les conséquences des luttes internes entre le président de l'Assemblée nationale, François de Rugi, et son premier chercheur, Florian Bagcelière. La nouvelle majorité souhaite également économiser de l'argent. Le problème est que 10 années se sont écoulées à l'Assemblée nationale. Et s’il existe un domaine dans lequel nous ne pouvons pas enlever le poids de l’histoire, c’est au Palais Bourbon. Je pense que c'est un problème de méthode et de culture typique de l'ère de Macronus. Pas d'ouverture au dialogue. Il s’agit d’une approche monolithique dans laquelle la majorité parlementaire décide de tout sans consulter l’opposition.

Jusqu'à 18 255 euros pour un ancien parlementaire, conjoint ou enfants à charge. Le bureau de l'Assemblée nationale a décidé vendredi de réduire considérablement le montant des frais de funérailles des députés ou anciens députés dans le cadre des réformes de l'institution. Avec les nouvelles règles adoptées mercredi par les questeurs de l'Assemblée, la distribution sera limitée à 2 350 euros. Une décision qui a provoqué la colère des anciens députés qui voient l'effet publicitaire de la mesure donner l'impression que la nouvelle majorité réalise des économies. "Cela donne l'impression que l'Assemblée nationale est le lieu de tous les privilèges", regrette l'ancien Parlement socialiste René Dosier, spécialiste des dépenses publiques.

Comment réagissez-vous à l'avion coupé pour les funérailles des députés français?

René Dosier: Il m'est arrivé d'apprendre en même temps que je pouvais avoir une convention de funérailles et que cela serait planifié … C'était un petit battement de coeur. Plus sérieusement, ce qui m'attriste n'est pas la mesure en elle-même qui remonte à un ancien système, pas même le désir de réduire le prix qui me choque, c'est la façon dont il est présenté. Cela donne l'impression que l'Assemblée nationale est le lieu de tous les privilèges. Cette aide – qui correspond à une pension de trois mois pour un ancien parlementaire – pourrait atteindre 18 000 €, sans compter que cette affaire ne concerne que 5 à 10% des retraités qui perçoivent effectivement 6 000 € par mois. Le revenu moyen des anciens parlementaires est de 2700 euros. C'est pourquoi nous sommes plus proches d'un congrès funéraire pouvant atteindre 7 000 euros. Nous pourrions présenter cette mesure de manière moins agressive …

Posts created 3192

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut