Pensions, indemnités de décès, assurance décès, rente: un refuge pour votre famille

Assurer l'avenir de vos proches implique de calculer le revenu qu'ils recevront à votre décès.

Compensation de décès payée par la sécurité sociale

Si la personne décédée était un employé, la Caisse d’assurance maladie (ameli.fr, cliquez sur Vous êtes assuré / Droits et procédures / Vous avez perdu un être cher) vous indemnisera à la demande du décès de votre conjoint (ou partenaire). Pacs) ou ses enfants ou ascendants (parents ou grands-parents). Son montant correspond aux trois derniers mois du salaire brut, dans la limite de 375,48 euros et d'un plafond de 9 387 euros (chiffres à compter du 1er janvier 2014) exonérés des droits à l'impôt et des droits de succession.

Il existe d’autres cas dans lesquels le bénéficiaire recevra également ce montant:

  • si le défunt était indemnisé par Pôle emploi;
  • s'il est titulaire d'une pension d'invalidité;
  • s'il a bénéficié d'une pension pour accident du travail ou maladie professionnelle avec incapacité physique permanente d'au moins 66,66%.

Convention de l'employeur

Cependant, pour les employés, les paiements de sécurité sociale sont souvent ajoutés en tant que prestation de décès envoyée par l'employeur. En effet, les entreprises ont le devoir de créer un système de prévoyance en cas de décès de leurs dirigeants (convention collective du 14 mars 1947). De plus en plus d'employeurs l'étendent pour tous ses employés.

Le montant des allocations de décès non imposables varie de 150% à 200% du salaire annuel des employés et de 200% à 400% des cadres supérieurs. Parfois, cela prend la forme d'une pension de mari, d'une éducation à la retraite assurée par la majorité des enfants ou jusqu'à la fin de la formation.

L'employé choisit les bénéficiaires de la prestation de décès. Sinon, l'assureur le paiera au conjoint ou au partenaire de Pacs, aux enfants, puis aux ascendants.

L'assurance vie pour augmenter le revenu

Si le revenu de vos proches après votre décès est insuffisant, vous devez prendre une décision. assurance décès temporaire. L’objectif est de leur garantir le versement d’un capital ou d’une rente si votre décès survient pendant la durée du contrat, généralement dix, quinze, vingt ou vingt-cinq ans.

Les employés qui ne sont pas protégés par leur entreprise ou ceux qui ont perdu leur emploi – d'où leur statut et leurs avantages – ont intérêt à prendre cette mesure. Sans parler des travailleurs non rémunérés (professions libérales, artisans, commerçants, etc.) ou des retraités qui ne sont pas couverts par le risque de décès.

Quel montant à garantir? Lors de la souscription, il est judicieux d’utiliser un revenu annuel (de 20 000 € pour un employé de Smic à 100 000 € pour un cadre supérieur). Si vous décédez, les bénéficiaires reçoivent le capital. Si vous êtes toujours en vie à la fin de la période, le contrat prend fin et les contributions versées ne sont pas remboursées (il s'agit d'un contrat non monétaire).

Quelle limite d'âge? En général, pour faire une telle assurance, il a 70 ans. En fonction de l'âge et du capital choisi, le montant de la contribution varie. Par exemple, pour un souscripteur de 40 ans, la contribution à l'assurance vie, capital garanti de 20 000 € pour dix ans, s'élève à environ 5 € par mois.

Quel système fiscal? Le projet de vie est identique à celui de l’assurance vie. En ce qui concerne le conjoint ou le partenaire de PACS, le capital évite les taxes et les droits de succession. Pour les enfants, le capital versé ne sera imposé que pour un montant supérieur à 152 500 € par bénéficiaire si vous avez contribué à ce contrat avant l'âge de 70 ans.

Pension éducative pour protéger les enfants

En présence d'enfants, la question du financement de l'enseignement supérieur après le décès du parent peut se poser. C'est pourquoi vous avez deux options.

  1. Le contrat d'assurance vie. Au lieu de leur donner un capital, vous pouvez les aider à gagner un revenu régulier. Il suffit de prévoir la signature du contrat. La pension, mensuelle ou trimestrielle, sera versée pour la durée prévue, par exemple entre 18 et 25 ans.
  2. Le loyer pour l'éducation. Qu'il s'agisse d'une police d'assurance-vie ou d'un contrat spécifique, il répond également à la nécessité d'une protection limitée pendant dix, vingt ou vingt-cinq ans au choix de la personne assurée. Si vous décédez pendant cette période, la rente pour laquelle vous avez choisi le montant de l'avance sera versée à votre enfant jusqu'à ce qu'il atteigne l'âge spécifié dans le contrat.

Ces rentes sont exonérées d'impôt, sauf dans le cas d'un contrat dont les contributions ont déjà conduit à une réduction d'impôt (par exemple, un régime de retraite obligatoire pour l'entreprise).

Posts created 3192

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut