Marques, coûts, bénéfices: 2,9 millions d'euros seront alloués au festival de Carcasson en 2019 – 09/05/2019

Comme chaque année, la municipalité ouvre un marché pour assurer le remboursement de nombreux frais en cas d’annulations estivales. Avec une augmentation de près de 33% par rapport à 2018, le résultat des timbres augmente avec la présence de grands noms internationaux.

Année après année, le montant ne change pas d'un cent. En 2019, il s'agit d'une subvention de 440 000 €, à laquelle la commune de Carcassonne participera au Festival In.

De l’autre côté, les montants évoluent et, par la suite, avec des variations de la route au cours des trois dernières années dans les prévisions de la manifestation culturelle estivale: des retards, de 4,48 millions en 2017 – 2 79 millions d’euros en 2018, puis 3,29 millions d’euros cette année; une courbe de dépenses similaire est passée de 4,92 à 3,23 millions entre 2017 et 2018, atteignant cette année 3,73 millions.

Augmentation de 15%

Une augmentation de 15% du prix du festival C, qui fait partie de l’assurance de refus inévitable, montre que la ville prend soin de conclure des contrats chaque année. Des garanties couvrant les coûts du contrat, les honoraires versés aux artistes, mais également les coûts d'hébergement, d'intermittence, de sécurité, de restauration et enfin les avantages escomptés de certaines performances du programme.

Une sécurité inéluctable en cas de mauvais temps, comme à l'été 2014, lorsque l'assurance permettait à la ville de sauver l'évaporation de 224 000 euros, liée à huit spectacles.

Cette année, on évite donc à nouveau toute perte monétaire non désirée de la ville sur le marché. Détermination du montant garantissant le festival Off (447 648 €), Féria de Carcassonne (127 036 €) et donc En Festival. "The Big Piece" sur le marché, car il représente 2,99 millions d'euros à garantir (dont 53 000 euros pour les programmes de spectacles prévus au château de Graffian).

De 1,85 million d'euros à 2,3 millions d'euros

Un montant de près d'un tiers supérieur à celui du festival 2018, mais également égal au montant couvert par la couverture d'assurance en 2017 lorsque la programmation des Vieilles Canailles à La Fajeolle, enfin rapatriées dans la ville, a un billet imprimé de 620 000 euros.

L'explication n'est pas de chercher le nombre d'émissions à couvrir, de 24 à 25 dates. Pas plus probable qu'en termes de frais périodiques ou de garantie, respectivement 104 000 € et 50 000 €, lorsque la technique coûtera 298 000 € et le remboursement, 31 000 €.

La variable est située sur le côté du timbre. Logique, avec les grands noms, notamment internationaux, au générique du festival 2019. Ne vous fiez pas à Pascal DuPon, à la tête du pôle culturel, pour dévoiler les détails des contrats négociés. M. Loyal, du festival, confirme toutefois que la note globale est plus salée qu’en 2018, passant de 1,85 million à 2,3 millions d’euros.

Du mauvais temps au deuil national

Il est difficile de trouver une faille dans les événements qui pourraient déclencher la garantie d’assurance qui sera retenue par la municipalité pour couvrir le festival 2019.

La liste comprend 15 événements, y compris: le mauvais temps, bien sûr, du vent à la pluie en passant par la neige (oui, la neige …) ou la grêle; retards dans le transport des personnes après un accident, des routes fermées ou des grèves; attaques terroristes; lourde perte nationale; cataclysme ou catastrophe naturelle; manque de personnes réparties aux artistes et essentielles au spectacle post-mortem, à la maladie, à un accident, à la perte de voix ou au décès d'un ascendant, d'un descendant ou de son conjoint.

Ce qui donne une couverture maximale au Festival, qui n’a pas oublié d’inscrire aux enchères publiques la liste des artistes de plus de 65 ans qui se produiront au Théâtre Jean-Desham cet été: Ils auront onze ans cette année de Benjamin Sting, 67 ans Joan Baez, 78 ans, légende.

La logique, en programmant des têtes d'affiche internationales, de Sting à Joan Baez en passant par le pois noir, dont la réputation est probablement égale au montant à payer pour assurer leur présence.

Prestigieux ailleurs, traduits du prix moyen du billet du festival 2019 à 52 €, lorsque l'édition 2018 flirte avec 40 €. Mais le pari sera payant, budget ou abondance, garantit Pascal DuPon. Pour les 2,9 millions d'euros inclus, les gains s'élèvent à 400 000 euros, ce que le directeur du centre culturel entend se produire lors de certains concerts.

"Ces avantages, nous n'atteindrons pas nécessairement les plus grands noms", a déclaré Pascal DuPont, mais ce n'est que l'équilibre que je recherche lorsque nous réalisons que c'est la programmation du festival. " Entre cachets, coûts techniques et ventes de billets, des subventions municipales incorporelles de 440 000 € suffisent à garantir l'équilibre recherché chaque année.

(SOURCE: INDÉPENDANTE)

Posts created 3192

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut