Les nécessiteux. Funérailles gratuites (oui, si la pauvreté est reconnue)

L'application combinée des dispositions des articles L 2213-7 et L 2223-27 du CGCT montre que les municipalités sont tenues de couvrir les frais d'inhumation des personnes ne disposant pas de ressources suffisantes. Mais la nature de la pauvreté n’est pas systématique: il est toujours nécessaire de juger au cas par cas si le défunt est réellement dépourvu de biens et privé de créanciers nourriciers ou de son conjoint survivant. Le principe reste que la famille du défunt doit organiser les obsèques et supporter le coût de l'inhumation, même si les héritiers renoncent à la succession (Cass., 14 mai 1992, n ° 90-18967).

Si la municipalité paie les frais de funérailles, elle peut se retourner contre le droit du défunt de rembourser tout ou partie des frais exposés (article 806 du code civil) ou de rembourser la succession. son droit de percevoir la taxe (JO Sénat, 23.08.2018, question n ° 03572, page 4357).

Posts created 2616

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut