le PV automatique sera payé par les mauvais conducteurs

La France vient de signer un accord d'échange d'informations transfrontalier avec l'Estonie, la Lettonie et la Lituanie. Les conducteurs qui commettent des infractions au code de la route dans l’un de ces pays doivent maintenant payer une amende.

Près de 100 000 crimes ont été commis sur les routes françaises par des véhicules immatriculés en Lituanie, en Lettonie et en Estonie en toute impunité. Pour surmonter ce fléau, les autorités françaises ont mis en place un échange d'informations transfrontalier sur les infractions au code de la route avec l'Estonie, la Lettonie et la Lituanie. Il entre en vigueur le 9 juillet 2018.

Plus précisément, les conducteurs estoniens, lettons et lituaniens, qui rayonnent des radars français, reçoivent désormais un ticket directement dans leur boîte aux lettres. Le document est rédigé dans leur propre langue ou dans l’une des langues officielles de leur pays. La même chose vaut pour Pilotes français des passages supérieurs ou des feux rouges en Lituanie, en Lettonie et en Estonie.

Conformément à la directive européenne 2015/413, l'échange d'informations concerne les violations détectées par verbalisation automatique au radar ou par vidéo, telles que la vitesse, la conduite sous l'influence de l'alcool ou de la drogue, le non-port de la ceinture de sécurité ou le franchissement d'une ligne rouge. lumière (voir: HP: 11 crimes verbaux sans arrêter la voiture).

Depuis l'introduction des radars à grande vitesse en France, environ 21% des infractions enregistrées (50% en été) concernent des véhicules immatriculés à l'étranger, alors qu'elles ne représentent que 5 à 6% du trafic.

16 pays de l'Union européenne partagent des informations avec la France

La France a déjà un échange d'informations transfrontalier avec 16 pays de l'Union européenne. Outre ces trois pays baltes, la Belgique, l’Espagne, l’Allemagne, les Pays-Bas, la Pologne, la Roumanie, l’Italie, le Grand-Duché de Luxembourg, l’Autriche, la Hongrie, la Slovaquie, la République tchèque et le Portugal sont des partenaires de la lutte contre les infractions routières. Dans le même temps, la France échange des informations de même nature avec la Suisse sur la base d'un accord bilatéral spécifique.

Posts created 3192

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut