La réunion réduit l'allocation de funérailles pour les députés

Le Bureau de l'Assemblée a décidé de réduire considérablement le montant des frais de funérailles des députés ou anciens députés dans le cadre de la réforme de l'institution, nous ont appris vendredi de sources parlementaires. ,

Jusque-là, une pension forfaitaire d'un à trois mois, soit un maximum de 18 255 euros, était versée pour le décès d'un député ou ancien député, de sa femme ou de ses enfants.

Avec les nouvelles règles adoptées mercredi sur proposition des questeurs (députés européens), la répartition sera limitée aux coûts réels et limitée à 2350 €, selon le compte rendu de la réunion du Bureau.

Le montant fixé en fonction de ce qui est applicable au Parlement européen est à la charge de la Caisse de sécurité sociale de l'Assemblée.

En 2017, "l'allocation funéraire" représente un total de 573 000 €. Si les nouvelles règles avaient été appliquées, l’économie aurait été de 382 000 euros.

L'Assemblée nationale, présidée par François de Rugi (LREM), participe à un processus de réforme visant spécifiquement la modélisation. Ainsi, le régime de retraite spécial des députés a été supprimé, leurs allocations de chômage ont été alignées sur le droit coutumier et le temps libre pour les titres de membre honoraire de la SNCF a été supprimé.

Posts created 2820

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut