en cas de décès pour votre hypothèque – assurance décés apres 75 ans

Les assurances d'assurance (également appelées "assurance prêt") et d'assurance vie sont des produits différents offrant des garanties très proches. Si les emprunteurs connaissent l’assurance emprunteur, peu de gens savent qu’il s’agit en fait d’une variante de la police d’assurance-vie. Quel est le but de ces deux garanties avec des garanties très similaires et que couvrent-elles?

Garantie Décès

C'est la base des deux contrats. L’objectif est d’assurer un capital en cas de décès et de maladie accidentels afin de compenser la disparition de la personne assurée.

. Dans "l'emprunteur"

Le prêteur de ce capital est le prêteur. Le capital est versé au décès du souscripteur pour rembourser la totalité du capital (capital + intérêts) due à la banque le jour du décès. La responsabilité de l'assureur sera limitée à ce montant.

L'assureur remplace l'assuré pour payer à sa place et en même temps les mensualités restantes sur le prêt.

. En cas de 'mort'

Le bénéficiaire du capital est la personne indiquée dans le contrat. (souvent conjoint et enfants du souscripteur). Ici, l'assureur remplace l'assuré pour répondre aux besoins des membres de la famille et dans la limite du capital souscrit.

Il est possible de "doubler" ou "tripler" la capitale en cas d'accident. Certains contrats prévoient une rente (assurance-vie, pension commune, éducation de rente pour enfants).

Garantie perte totale et irréversible de la garantie autonome (PTIA)

C’est la garantie qui prévoit le versement anticipé de la prestation de décès si, après un accident ou une maladie, le souscripteur perd son autonomie de manière complète et irréversible. Cela signifie qu'il / elle deviendra inapte à toute activité professionnelle et que son état nécessitera l'assistance d'un tiers pour mener à bien ses activités quotidiennes. (Pays correspondant à la catégorie 3 pour les préjudices sociaux).

. Dans "l'emprunteur"

L’assureur prend en charge le capital attendu en cas de décès calculé à la date de reconnaissance du Total et de la perte d’autonomie irréversible. L'adhésion se termine par le paiement anticipé de la prestation de décès.

. En cas de 'mort'

La même opération que ci-dessus.

Garantie d'incapacité de travail

  • A – Garantie d'invalidité permanente totale (TPI)

Il s’agit de l’état correspondant à la personne assurée qui, du fait d’une maladie ou d’un accident, est totalement invalide et continue à exercer ses activités professionnelles.

Avertissement:

Certains contrats font référence à l'impossibilité d'exercer une "activité professionnelle" ou "toute activité professionnelle". C'est très différent de "l'activité exercée par l'assuré".

. Dans "l'emprunteur"

L’assureur doit payer l’échéance du prêt spécifié dans le tableau d’amortissement servant au calcul des contributions à l’assuré en vertu de la présente garantie et au prorata du nombre de jours correspondant à l’incapacité temporaire totale de travail.

La prise en charge est engagée à l'expiration de la période de retenue prévue au contrat (généralement 90 jours) et jusqu'à ce que l'incapacité de travail temporaire totale soit médicalement justifiée et reconnue par l'assureur.

La pension alimentaire correspond au nombre de jours d'incapacité temporaire totale de travail. La durée maximale de couverture par l'assureur est généralement de 3 ans (1095 jours) consécutifs au titre de la même incapacité temporaire totale de travail.

Elle expire à la date de la consolidation prévue dans le montant total de la prestation d'invalidité permanente complète.

. En cas de 'mort'

Les conditions de la garantie sont généralement les mêmes que ci-dessus.

La différence est que l'assureur assumera la responsabilité perte de salaire qui ont souffert de l'assuré pendant son travail, jusqu'à concurrence du montant assuré en vertu de la présente garantie et proportionnellement au nombre de jours correspondant à l'incapacité temporaire totale.

Selon les contrats, la perte du salaire compensé correspondra soit à la perte du salaire réel, déduction faite des prestations versées par la sécurité sociale ou d'autres organisations sociales, mais également par l'entreprise ou par toute autre indemnité (indemnisation) ou perte sur un chèque de paie inscrit sur les bulletins de salaire (compensation forfaitaire).

  • B – Garantie d'invalidité permanente partielle (PPI)

En cas de réemploi de travail à temps partiel (par exemple à mi-temps) après une compensation pour incapacité temporaire totale, l'assureur indemnisera au prorata du temps consacré aux services fournis en cas d'incapacité temporaire totale. Habituellement, cette indemnité est versée dans les 180 jours suivant la prise de responsabilité.

Assurance "emprunteur" et assurance "décès"

Chaque contrat sera indemnisé selon le régime mentionné au § précédent dans les limites du contrat.

Assurance invalidité permanente

  • A – Garantie d'invalidité permanente totale (TPI)

Chaque compagnie d’assurance a sa propre définition de l’invalidité permanente et totale.

On peut toutefois noter que la personne assurée est généralement considérée Total des dommages permanentsen cas d'accident ou de maladie garantie, et après consolidation, une incapacité physique ou psychologique supérieure ou égale à 66% (correspondant à la 2ème catégorie d'incapacité de sécurité sociale), ce qui signifie que l'assuré est définitivement reconnu médicalement être incapable d'exercer une activité professionnelle qui lui procure un profit ou un profit, même à temps partiel.

. Dans "l'emprunteur"

En cas de dommage permanent total, l'assureur versera le capital résiduel calculé à la date de reconnaissance de l'Invalidité Permanente Commune dans la limite du plafond prévu au contrat.

. En cas de 'mort'

En cas de dommage permanent total, l’assureur verse le capital prévu au contrat.

Opération commune aux deux types de contrats

Pour les deux types de contrat, la garantie d’invalidité permanente totale n’est valable que pour le jeu.à partir de la date de consolidation l'état de santé de la personne assurée.

Cela devrait normalement avoir lieu dans les 3 ans suivant le début des travaux.

Selon les contrats, le médecin désigné par l’assureur déterminera un pourcentage dedéficiences fonctionnelles (réduction de la capacité physique ou mentale) ou un pourcentage dehandicap professionnelou plus souvent les deux, afin de calculer le coefficient d'invalidité qui résultera de l'application du tableau des contrats.

L'invalidité fonctionnelle sera souvent déterminée en fonction de l'échelle indicative de l'évaluation des niveaux d'invalidité dans le droit général, connue sous le nom de «concours médical»). L'invalidité sera évaluée en tenant compte de l'incidence du degré et de la nature de la déficience fonctionnelle en lien avec la profession, ou prise en compte des possibilités de transformation professionnelle des assurés (Donc dans le second cas, si la conversion est possible, aucun impact professionnel ne sera reconnu …).

  • B – Garantie partielle pour invalidité permanente (PPI)

L'assuré sera traité pour les dommages partiels permanents si, après avoir déterminé le pourcentage d'invalidité dans les conditions décrites ci-dessus, ce pourcentage est supérieur ou égal à 33% et inférieur à 66%. Cela concerne les personnes handicapées de première classe aux yeux de la sécurité sociale. Considérée comme réduite, l'entité peut néanmoins continuer à exercer une activité lucrative.

. Dans "l'emprunteur"

Selon les dispositions du contrat, l'assureur sera en mesure de compenser le taux d'intérêt garanti dans le contrat. La plupart des contrats prévoient le remboursement partiel du capital restant dû ou des paiements mensuels partiels.

. En cas de 'mort'

Dans ce cas, la prestation sera versée en appliquant le montant déductible au capital garanti et en déduisant toute déduction prévue au contrat.

À noter:Certains contrats prévoient moins de 33% de gestion de l’invalidité. Chaque type de contrat, mais aussi chaque assureur qui a ses particularités …

Mais quels que soient vos besoins (souscrire un prêt ou garantir l’avenir de votre famille), veillez à bien lire les termes du contrat afin de comprendre les limitations, particularités et fonctionnement (franchise, définition) invalidité, limitation de couverture, exceptions, âge la fin de l'exercice des avantages, la durée de la compensation, etc.).

En conclusion L’emprunteur et l’assurance vie sont très similaires, même s’ils présentent des différences notables: l’assurance emprunteur offre souvent une "perte de travail" qui garantit que seuls quelques contrats "mortels" sont proposés en option.

Posts created 3192

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut