Crémation – Wikipedia

Une crémation hindoue à Bali. [1]Tournée de création de rites de Bali (Wadah) par le régent de Goesti Djilantik à Karangasem (Indonésie) en 1926.

de la crémation est une technique funèbre pour brûler et brûler le corps d'un être humain mort. Dans certains cas, il a une dimension sacrée[[[[1]et ensuite, les cendres peuvent être ritualisées, comme être conservées dans une urne ou éparpillées sur le sol, par exemple dans un jardin de la mémoire, qui est parfois symbolique comme dans l'océan pour les marins.

La crémation est institutionnalisée en Asie par le bouddhisme et l'hindouisme, car c'est l'une des techniques les plus utilisées par les groupes humains. Maintenant, l'embaumement ou le tonat-phrax sont de plus en plus utilisés en Occident, ce qui risque de provoquer une incinération.

Le terme trouvé dans le trésor du français informatisé est "crémation", qui est l'action de "crémation", autrement dit "brûler un cadavre".

Cinquième larus dénote le mot "cramer" (ancien provençal) Cramer, "Burn" du latin la crémation, "Burn"), mais aujourd’hui, il semble impossible d’utiliser ce mot.

Le terme brûlant (du nom latin cinis, cineris qui signifie "cendres") est utilisé préférentiellement pour la crémation XIXe siècle, mais notre civilisation "moderne" a fait cette distinction car elle relie le terme "brûler" à "déchet"[[[[2], Cremerer est un terme qui existe en français depuis lors XIIe siècle[[[[3] et la crémation après XIIIe siècle[[[[4], mais ils ne sont utilisés que XIXe siècle.

Dans divers articles, nous trouvons des termes tels que "crématorisation", "incinération" et "incinération", mais ils restent marginaux et sont actuellement des néologismes.

On peut toutefois noter que, face à l'usage habituel mais abusif[réf. nécessaire] l'expression "body burn", l'introduction d'un de ces termes en français permettra de distinguer clairement entre "incinération des déchets" et "incinération des corps".

Gardez à l'esprit que la crémation est une pratique liée aux souhaits ultimes de l'individu. C'est dans le même contexte que l'enterrement. Chaque individu est libre d'exprimer ses derniers souhaits pour l'avenir de son corps après sa mort. Les outils en ligne peuvent aussi les exprimer très simplement.

Pendant des décennies dans les pays occidentaux et occidentaux, la crémation a lieu dans un crématorium. Le corps est placé dans un cercueil et celui dans un crématorium, chauffé à 850 ° C ou plus. C'est la chaleur, plus que les flammes, qui réduit le cercueil et le corps en cendres. La crémation dure environ une heure et demie[[[[5],
En Israël, l’utilisation des crématoriums est mal envisagée car la religion juive interdit la crémation, ce qui peut également rappeler les fours des camps de destruction utilisés pendant la Shoah.[[[[6],

Position des différentes traditions et religions[[[[changer | changer le code]

Religions indo-européennes[[[[changer | changer le code]

Tous les anciens peuples indo-européens, à l'exception de l'Iran mauritanien, pratiquaient la crémation en relation avec les funérailles. La motivation initiale de la crémation est d'empêcher le retour des âmes mortes dans le corps[[[[7]Ainsi, ce qui est divin chez l'homme est porté par le feu au ciel et peut être uni aux êtres célestes, tandis que l'élément terrestre reste ici-bas, résidant dans les restes des os. Il est basé sur l'idée que le feu a donné l'immortalité aux dieux. L'incendie perpétue également les victimes des victimes. Mais cette immortalité est limitée au monde divin. L'homme ne peut qu'espérer l'approcher après sa mort, le "chemin des dieux", l'héroïsme, ou plus tard, à la fois aux empereurs romains et aux Hittites, par déification[[[[8],

Pour l'Inde védique, la crémation ne détruit pas le corps, mais le prépare et le prépare à rejoindre les pères[[[[9]C'est la raison pour laquelle l'ascèse, déjà cuite par l'ascèse, est enterrée. La même chose est vraie à Rome pour celui qui a été assassiné. Exactement Pline, ainsi que la religion, un tel homme doit être enterré[[[[10],[[[[11],

Le judaïsme[[[[changer | changer le code]

Traditionnellement, le judaïsme interdit la crémation. Les Juifs ont refusé le processus de crémation. Un crématorium, dont la place est gardée secrète, existait néanmoins en Israël entre 2005 et 2007, mais il n'a pas servi car le tir volontaire de l'ultra-orthodoxe l'a rendu définitivement inutilisable.[[[[12],

Les versets 12 et 13 du chapitre 31 du premier livre de Samuel[[[[13] sont la seule référence dans l'Ancien Testament à la crémation volontaire de l'homme, mais elle pose un problème aux exilés et aux historiens de la religion, le verbe hébreu peut être traduit par "brûlant" et "embaumant"[[[[14],

Christianisme[[[[changer | changer le code]

Le verset de la Genèse (3, 19) "Homme, souviens-toi que tu es poussière et que tu retourneras dans la poussière" (en latin, "Mémento, homo, quia pulvis es et pulver reverteris") peut suggérer que l'on doit être enterré, car la poudre est assimilée à l'argile à partir de laquelle Adam a été créé, mais la poussière peut également être interprétée comme une "saleté" ou une poussière "feu" (cendres)[[[[15],

Les Israélites de l'Ancien Testament ne brûlent pas leurs morts, la crémation n'est qu'un acte de justice divine: un châtiment individuel, comme dans Lévitique (20:14) "Si un homme prend pour épouses sa fille et sa mère, c'est un crime: elles seront brûlées dans le feu, il pour que ce crime n'existe pas parmi vous ", punition collective, comme dans Genèse (1,24)" Alors le Seigneur pleut du ciel de Sodome et Gomorrhe avec soufre et feu, du Seigneur[[[[16],

Les funérailles du corps s’imposent progressivement au début du christianisme, en s’appuyant sur les héros du Nouveau Testament qui organisent des funérailles pour préserver l’intégrité du corps en attente du Jugement dernier.[[[[17]Cependant, la crémation et l'enterrement existent toujours pendant les premiers siècles du christianisme, les empereurs romains privilégiant la crémation[[[[12]Par conséquent, la crémation s'oppose au dogme de la résurrection des corps et est condamnée par l'Église à XIXe Décret du 19 mai 1886 de la Suprême Congrégation du Saint-Office pour le rejet des funérailles religieuses de celui qui veut la crémation, mais ce décret attaque davantage les sociétés de crémation que le rituel de la crémation et il est nécessaire que plusieurs prêtres aient choisi une magnifique crémation ses funérailles, comme Savi Scarpone à Rome ou Giovanni Sartrio à Milan.[[[[18]Alors que les funérailles civiles se développent dans l’Ouest chrétien, ce décret est la continuation de Genre humanum, l'encyclique du pape Léon XIII, donnée le qui condamne le relativisme philosophique de la franc-maçonnerie, favorable à la combustion[[[[19],

L'Église catholique romaine tolère la crémation après le décret De cadaverum crematione du 5 juillet 1963 et la publication du Saint-Office "Instructio de cadaverum crematione" publiée le 24 octobre 1964, mais recommande: ce décret stipule que "l'incendie du corps n'affecte pas l'âme et n'interfère pas avec l'omnipotence de Dieu pour la restauration du corps, de sorte qu'il ne contienne pas une négation objective de ces doctrines. "L'Église" ne s'oppose pas et ne s'oppose pas à la combustion, "mais" a toujours voulu encourager la coutume pieuse et constante d'ensevelir les corps des croyants, concluant que "l'esprit de l'Église est étranger à la crémation"[[[[20],

La logique des sépultures chrétiennes repose sur trois principes: le corps, l’imitation du Christ et le deuil.

La brutalité de la crémation implique un processus d'acceptation progressive nécessaire au deuil, difficile en l'absence de traces spécifiques. C'est pourquoi l'Église catholique romaine, si elle ne refuse pas la crémation, demande qu'elle soit précédée de la célébration des funérailles, du cercueil, de l'église.[[[[21],

Ce point de vue ne s'applique pas aux catholiques traditionnels, tels que la confrérie sacerdotale de Saint-Pie X, qui estime que l'acte de crémation est gravement faux, comparable au péché public, à l'apostasie, à l'excommunication et au suicide.[[[[22] ".

Les protestants ne voient aucune objection biblique à la crémation, à l'exception de ceux qui la perçoivent comme une forme de rébellion contre le processus naturel de pourriture.

L’Église orthodoxe condamne la crémation volontaire pour plusieurs raisons:

La crémation est étrangère à la tradition de l'Église [[[[23] ;
– l'insistance sur l'enterrement est basée sur le respect du corps humain en tant qu'acte de Dieu, auquel s'opposent la violence de la crémation et les traitements infligés au corps.[[[[24] ;
– certains motifs d'incinération, tels que le mépris du corps, le désir d'effacer la mémoire du défunt, la destruction complète d'une personne, sont considérés comme incompatibles avec la foi chrétienne.

L’Église grecque a publié en 2006 un texte selon lequel «L’Église ne s’oppose pas et n’a pas le droit de s’opposer à la crémation des défunts appartenant à d’autres religions ou confessions religieuses. Chrétien. Pour les croyants orthodoxes, cependant, il recommande, selon la longue tradition ecclésiastique, que les obsèques soient le seul moyen de briser le corps humain décédé. Un croyant orthodoxe qui veut être soumis à la crémation ne peut pas recevoir de funérailles religieuses à moins que la crémation ne soit faite contre sa volonté[[[[25],

L'islam[[[[changer | changer le code]

L'islam ne tolère pas la crémation.

Les résidus de crémation sont la partie calcaire des os. En pratique, la crémation est effectuée à une température de 850 ° C dans un appareil soumis à un fort apport d'air frais qui permet au. t brûlant. L'arbre du cercueil, les vêtements, la chair, tout se transforme en gaz ou en poussière évacuée par des vapeurs. Les restes osseux non calcinés se présentant sous la forme de fragments plus ou moins significatifs mais reconnaissables sont destinés aux adultes de l’appareil: il est ainsi possible de distinguer les différents os. Ce sont les derniers qui ont été arrangés dans des urnes avec des hurlements dans la tradition grecque ou latine et même dans les temps modernes au début de XXe siècle.

Afin de faciliter la propagation dans les jardins de la mémoire, la réglementation française prévoit le broyage des os. Cela n'est pas justifié lors de la pratique de l'élimination des cendres ou du dépôt dans des boîtes pour colombes. Il a même sanctionné les Asiatiques du Sud-Est qui veulent garder certains os intacts.

La calcification des os ne conduit pas au calcaire (carbonate de calcium), mais à un mélange de phosphates de calcium.

En france[[[[changer | changer le code]

Conformément à l'article 11 de la loi du 19 décembre 2008 modifiant l'article 16-1-1 du code civil, les cendres sont considérées comme légales comme des "autorités" et doivent être traitées avec le même respect. Tous les droits relatifs au défunt qui n’ont pas été incinérés s’appliquent effectivement à une personne décédée dont le corps a été réduit en poussière.

La loi de 2008 définit les lieux de destination des cendres (article L2223-18-2 du CGCT):

– avec une déclaration à la mairie, ils sont "entièrement dispersés dans la nature", mais pas dans les allées et les jardins publics. Les rivières et les rivières aménagées, ainsi que les espaces restreints et clos, ne sont pas autorisés pour les sites d'épandage;
– après autorisation d'une préfecture, ils peuvent être "enterrés dans un bien particulier" (article R2213-32 du CGCT). Un permis pour la disposition du maire est également nécessaire.
– l'urne est "enterrée", ce qui signifie:

° C En espace libre, sans acheter de concession, l'urne peut être plantée avec une marque de surface pour l'inhumation, n'importe où dans le cimetière, à l'exception des zones de concession. C’est le droit des utilisateurs et l’obligation des mairies (article L2223-3 du CGCT); à cet effet, de beaux espaces peuvent être offerts. Le site est permanent et gratuit pendant au moins cinq ans et peut être converti en concession à l'issue de cette période.

° C Dans le cas d'une concession existante ou établie, l'uranium peut être déposé dans le coffre familial (en nombre illimité) ou dans le tertre (petite cave à urne), mais l'urne peut être plantée dans le pays de la concession dans le sol (présence d'un cercueil s'oppose).

– l'urne est "scellée" sur un monument funéraire (pierre tombale ou chapelle);
– l'urne est "déposée" dans une boîte à columbarium (concession);
– ou les cendres sont "dispersées" dans un espace aménagé à cet effet sans être payées. Les noms des personnes décédées sont indiqués sur un appareil approprié.

Gardez à l'esprit que les "puits de cendres", parfois présents dans le cimetière et sous la forme d'un caillou, qui cache un filet recouvrant la fosse dans laquelle sont entassées les cendres des morts, se trouvent à la frontière. légalité en ce sens qu'elles constituent des charniers contraires à l'article 16-1-1 du code civil concernant le respect de la personne et aux L 2223-3 et 4 de la CGCT, qui imposent la distinction du défunt.

La crémation est répandue au Japon (99,8% des décès), ainsi qu'à Hong Kong (86%). Aux États-Unis, où la majorité des Américains étaient très hostiles il y a un siècle[[[[26]Aujourd'hui, ce pourcentage représente 32% des morts incinérés.

Dans plusieurs pays européens, le pourcentage est très élevé:

  • Suisse (78,8% en 2005, 89% en 2010).
  • Royaume-Uni (70% en 2010).
  • République tchèque (78,4%).
  • Danemark (73,8%).

Dans les pays catholiques, c'est moins courant:

  • Italie (8,5%).
  • Espagne (19,3%)
  • mais il prend de l'ampleur en Belgique (51,1% en 2012) [2]).
  • Depuis 1994, le taux de crémation en France est passé de 10% à 36% en 2017.,[[[[27]

Dans les pays partageant une amitié partagée, il fluctue autour de 50% (les Pays-Bas à 51,7%). En Norvège, ce pourcentage est de 34% et en Finlande, 33,7%.[[[[28], Le taux est plus élevé dans les villes que dans les zones rurales (50% à Paris, 70% à Bruxelles, 95% à Copenhague)[[[[29],

En france[[[[changer | changer le code]

L’utilisation de la crémation en France est autorisée, en vertu de la loi du. T (publié au Journal officiel le 18 novembre, décret sur demande publié le 27 avril 1889) relatif à la liberté des funérailles:

"Toute personne émancipée, grande ou mineure, en état de probation peut régler les conditions de son enterrement, notamment en ce qui concerne le caractère civil ou religieux à leur donner et le mode de ses funérailles."

Article 3 de la loi sur les funérailles

L'Eglise catholique française ne refuse pas la crémation "Pourvu que cela ne soit pas vu comme une opposition et une provocation à la foi catholique"Le document officiel français qui gère cette situation est Note de Mville de Sofia, Feidt du 4 juin 1986 Répertoire canonique et pastoral des actes administratifs des sacrements[[[[30],

Depuis 1990, la crémation est de plus en plus pratiquée. En 1980, cette technique n'était utilisée que pour 0,9% des funérailles, en 1994 pour 10,5% et en 2004 pour 24,95% selon les incinérateurs.

En 2010, selon l'Association française d'informations de funérailles (AFIF), la France et les DOM TOM comptent 141 crématoriums. Le taux de crémation serait proche de 30%.

En 2005, la crémation coûte environ 400 , des différents services complémentaires (urne, personnel, convoi, et ainsi de suite.). L'inhumation totale avec crémation est facturée pour 1 400 personnes à 22h00 30 à 40% moins cher que les funérailles. Ceci, sans tenir compte des coûts associés à la conservation des restes de la personne disparue (concession de cimetière, tombe, boîte funéraire, et ainsi de suite.).

Les cendres de la crémation sont données à la famille. Avant avril 2007, la famille pouvait faire presque tout ce qu’elle souhaitait, comme l’enterrement, la propagation, la propagation ou le maintien à la maison. Toutefois, la dispersion des cendres présente certaines limites: il est interdit de les placer sur les routes publiques, dans une rivière ou en mer, à 300 mètres du rivage. Selon l'AFIF, 21% des urnes sont placées dans un columbarium ou dans une retraite familiale, 8% sont dispersées dans Jardin du souvenir et 71% est donné à la famille. Depuis décembre 2008, la loi n'autorise plus le stockage de l'urine chez le particulier. En cas de propagation de cendres ou de cendres à l'extérieur du cimetière, une déclaration de pulvérisation doit être envoyée à la commune du lieu de naissance pour des raisons de traçabilité. Certaines de ces urnes se trouvent dans des endroits inhabituels: – L'urne est d'abord placée sur la cheminée du salon, puis on déménage, on divorce ou on meurt sans héritiers. Ensuite, on le retrouvera dans la vente des fenêtres, dans les instructions des gares, parfois même dans le métro … " dit Xavier Labbée, avocat et professeur d'éthique à l'Université de Californie Lil II,

Historiquement, on distingue la "crémation primaire" (enterrée dans une fosse creusée sur la terre naturelle et sa tombe) de la "crémation secondaire" (le corps brûlé sur le bûcher à distance de la tombe, les cendres étant rassemblées dans une urne qui est ensuite déposée mobilier funéraire dans la tombe).

Préhistoire et Antiquité[[[[changer | changer le code]

Les cas de crémation ancienne sont connus dans la préhistoire, par exemple à l'âge du bronze en Europe.[[[[31],[[[[32],

La plus ancienne incinération connue semble être celle d'il y a plus de 22 000 ans, la femme mungo en Australie. Nous avons trouvé "les restes d'une jeune femme partiellement incinérée dont les os brisés ont été plantés avec les restes de la maison utilisée pour sa crémation".[[[[33],[[[[34]"

"Les plus anciennes funérailles documentées remontent au Paléolithique moyen (275 000 à 35 000 av. J.-C.), situé au Moyen-Orient. Le traitement des morts est de plus en plus compliqué pendant la période mésolithique (de 10 000 à 6 500 en Europe): outre les funérailles individuelles ou simultanées, plusieurs nouveautés sont apparues: les crémations, témoignant en 9000 av. J. – C., funérailles collectives[[[[35]"

La pratique de la crémation est devenue particulièrement répandue en Europe centrale et dans une partie de l'Europe occidentale à la fin de l'âge du bronze, après plusieurs siècles d'existence. Les restes du défunt sont généralement placés dans une urne avec un mobilier parfois accommodant et plantés dans une grande nécropole, d'où le nom de cette culture, appelée "champs d'urnes".[[[[36],

La crémation apparaît en Asie dès que possible IVe millénaire av.

En Inde, la première incinération connue remonte à 1900 av. AD "La pratique hindoue de crémation des veuves au bûcher de leur mari est attestée par IVe siècle Avant le nouvel âge. AD d'après les témoignages d'historiens d'Alexandre le Grand »[[[[37],[[[[38],

Les Grecs commenceraient à pratiquer la crémation que pour XIIe siècle Avant le nouvel âge. AD

La crémation disparaît dans la Rome antique обобщение на практиката на погребение в римски императори, което се реализира от това на Антонин Пий[réf. nécessaire] de IIe тогава се разпространява към други слоеве на обществото[[[[12], Тази промяна изглежда не се дължи исторически на възхода на християнството според Нок (1932)[[[[39], но това може да бъде свързано с разпространението на тайните религии[[[[39],

Средновековие[[[[changer | changer le code]

Погребението е на практика в християнския Запад, но Пепелявата сряда запознава християнина с пепелта по време на церемонията, свещеникът рисува кръст на предната част на вярващите с пепел, обикновено направена чрез изгаряне. клоните на изсъхналия кашон предишната година[[[[40],

Въпреки това, има няколко текста, които са радикално враждебни към кремацията, с изключение на Съвета на Падерборн през 785 г., според който "Който изгори тяло по езически обичай, ще бъде наказан със смърт", едва ли потвърден от член 7 на саксонската столица на Карл Велики, публикуван през 789 г. в контекста на борба срещу саксонците, които практикуват кремация[[[[41], Така, когато папа Бонифаций VIII изстрелва балон, който забранява да осквернява труповете, става въпрос за депекура или циреи, но кремацията не се извиква[[[[12],

Лекарите Амбруаз Пари и Томас Бартолин признават XVIe век и XVIIe кремация като мярка за хигиена по време на епидемии[[[[42],

Съвременен период[[[[changer | changer le code]

Под Стария режим благородниците били погребани в параклиса на техните замъци и имения, а бедните били поставени в масовия гроб. По време на Френската революция, принципът на постоянното равенство извежда идеята за гробища за всички или за кремация, като последната погребална техника се защитава на XVIIIe от масонството и протестанти. Европа на XIXe век преживява големи смъртоносни епидемии от тиф и холера. Липсата на гробища и санитарни условия насърчава общините под влиянието на здравните движения, които след това дават своите препоръки на международни научни срещи, да разработят цялостна регулация за погребението (градските гробища, изместени по периферията, но в селските гробища остават в селото, минимална дебелина на ковчег, дълбочина на погребението) или насърчават създаването на общества за кремация[[[[29],

Първата модерна кремация се провежда в Милано, в контекста на войните на обединението на Италия с труповете им на трупове, лежащи на бойното поле, и кремацията на махараджата на Колхапур Раджарам Чуттрапути на клада на площада на Флоренция, където умира на 30 ноември 1870 г .: размисълът напредва сред фармацевти, италиански лекари, които подкрепят създаването на първата модерна фурна, предназначена за кремация, поръчана в Милано през 1876 г.[[[[20],
Във Франция първата кремация (единадесет годишно дете, син на лекар) се състоя в Париж, на 30 януари 1889 г., в крематориума на Père-Lachaise, който бе открит наскоро, няколко месеца преди да се появи окончателно решението за кандидатстване. закон, приет две години по-рано, който, исторически, упълномощава кремацията в тази страна (Закон от 15 ноември 1887 г. относно свободата на погребенията)[[[[43] след изменение, прието от Jean-Baptiste Antoine Blatin, велик майстор на Големия Ориент на Франция). Тази еволюция е благоприятствана от създаването на 4 ноември 1880г. Общество за разпространението на кремация "[[[[44], Следните крематориуми се появяват в Руан през 1899 г., Реймс през 1903 г., Марсилия през 1907 г., Лион през 1913 г., Страсбург през 1922 г. и само Cornebarrieu през 1972 г.[[[[45],

Практиката на кремацията се е разпространила след Втората световна война поради цената, размножаването на крематориумите и секуларизацията на обществата. В същото време, спадът в погребението може да се обясни с разпространението на снимката, която дава възможност да се следи за починалите, последиците от сексуалната революция, белязана от намаляването на моралната тежест на църквите и еволюцията на връзката с тялото. вече не е сакрализиран[[[[29],

Съвременният човек, по-технично, мобилно и по-експлодирано семейство, може да намери във виртуалната физическа елиминация на мъртвото тяло, което позволява кремацията (пепел и фрагменти от кости са единствените видими останки), психически по-добро решение. задоволително, да живее с трайно присъствие и да е закрепено в гробище на починал близък. В допълнение към необходимостта от поддържане на гроб и концесия, урната може лесно да се транспортира. Психологическата подкрепа може въпреки това да е полезна понякога, в случай на кремация, приложена към младо мъртво дете например[[[[46]

Церемониите на разпръскване на пепел (на вятъра, в морето и може би скоро в близкото земно пространство, срещу заплащане) премахват всякакви физически следи от мъртвите, което изглежда е друг начин да го оплакват.

Според Ежен Перу[[[[47] "Принадлежността към сдружението е щедра и хуманистична воля да поддържа Земята жива", "Дръж земята жива"Това ли е отказът на мъртвите, или друг начин за отказ от смъртта?[[[[48] смъртта, че медицинската техника не можеше да отблъсне толкова, колкото би ни се искала … Като че ли е било необходимо да се откаже от незапомнения цикъл на Вивант, който естествено минава от разлагането на некромаса, както се отказва да види t умират говеда, коне, птици или дървета от естествената им смърт. Това все още е място и технически средства (кланица, горско стопанство …), които тук са пред смъртта. Изглежда, че техническото (и търговското) общество иска да скрие трупа, че живее като признание за провал в лицето на смъртта и стареенето. След премахването и понякога скриването на стари хора в домовете на възрастните хора, живите биха искали труповете да изчезнат.

Погребалните услуги имат неоспорима социална полза, но търговската реклама, която е насочена към подготовка за смърт, показва, че са засегнати и търговски аспекти.Традиционният предприемач отстъпва на търговски предприятия, които понякога работят в няколко региона и страни.

В култури, където кремацията е традиционна, тя понякога е средство за изпращане на мъртвите в небето (буквално и символично).

Някои индиански племена поглъщаха пепелта от мъртвите в храната си. Тази практика е начин за реинтегриране на духа и качествата на мъртвите.

За да изхвърлите пепелта[[[[changer | changer le code]

Погребение в подножието на дърво в общинското гробище Панков, област Берлин.

Кремация на бебе[[[[changer | changer le code]

По време на кремацията на бебето не остава пепел, тъй като тялото е съставено от повече от 75% вода и калцификацията не е пълна, така че няма остатъци. [[[[49], Ковчегът, който е изгорял напълно по време на операцията, не може да бъде възстановен. В някои крематориуми върху ковчега се поставя пелет за идентификация, направен от номериран огнеупорен материал, а след това – към погребалната урна. Погребалните салони предлагат и продажба на малки огнеупорни предмети, устойчиви на кремация.

Място на поклонение[[[[changer | changer le code]

Докато отиваш в гроба на починал човек, за да си спомниш, изглежда традиция по-рядко срещана днес, все пак остава много следвана, някои хора изпитват нужда, да скърбят, да свържат определено място в паметта на изчезналото лице. Също така, липсата на място за спомен, наложено от кремацията, когато пепелта е разпръсната, понякога е психологически слабо поддържана.

С увеличаването на броя на кремациите във Франция през последните години, гробищата трябваше да се справят с рязкото увеличаване на заявките за приемане на урни за цинер и изграждане на нови колумбари. Оттогава се появяват нови видове погребения, адаптирани към практиката на кремация. Освен колумбари, гробищата понякога имат и мемориални градини, където пепелта е разпръсната. Една компания предлага също и погребението на пепел в градинката на паметта, където се засажда дърво в памет на починалия, а гробището става гора. В Германия тази идея е разработена от 1993 г. и името " Friedwald "(Мирна гора") е регистрирана търговска марка.

Крематориите са широко разпространявани като "зелени" решения, тъй като спестяват пространство и защото могат да ограничат потенциалното въвеждане на патогени в почвата или подземните води. Крематизмът обаче все още има някои важни проблеми за околната среда и здравето на околната среда[[[[50] :

Въпросът за замърсяващите еманации, предизвикани от кремацията, не е нов; така в Япония, От 1873 до 1875 г. кремацията е забранена от правителството, което счита, че тази практика е морално погрешна поради неуважителното отношение към човешкото тяло (изгорено от пламъците) и вредно за общественото здраве поради замърсяването, причинено от токсични газове. крематориуми »привържениците на кремацията твърдят обаче, че са съвременни "Проблемът с космоса в случай на погребение се взема много сериозно от властите и тези различни гледни точки са предмет на публичен дебат, предаван от нова медия: пресата" [[[[51] ;

В началото на XXIe век, кремацията е направила голяма крачка напред, но знанието за ефектите от отхвърлянето му върху здравето остава слабо, и все още през 2014 г. е само обект на нововъзникваща загриженост.[[[[52],

Във Франция едно университетско проучване сравнява методи за оценка на тези ефекти върху населението като цяло"Да се ​​екстраполират към крематориуми на съседни популации, количествени оценки на рисковете за здравето, предопределени от еманациите на два представителни крематориума, един в градски райони, а другият в селските райони", с оценка на риска за градските или селските райони в зависимост от дейността на. t "Крематориум за предаватели", включително за оценка на ракови заболявания, предизвикани от тези разряди[[[[53],

  • кремацията консумира значителни количества гориво (природен газ, мазут в богати страни и дървесина в бедните страни, Индия и по-специално на бреговете на Ганг)[[[[54],[[[[55],[[[[56],[[[[57],[[[[58]), което допринася за производството на въглероден диоксид и други газове или частици, чието въздействие не е измерено и е трудно да се измери, защото не сме запознати с продуктите, които могат да се съдържат в трупове, и защото certificats médicaux et certificats de décès, quand ils sont obligatoires, sont souvent incomplets[[[[59], Le dioxyde de carbone est un acidifiant et un gaz à effet de serre moins puissant, mais bien plus durable que le méthane issu de la décomposition naturelle des corps.
  • certains cercueils peuvent être traités avec des produits toxiques (vernis, teintures, peintures biocides, plomb…) qui peuvent à leur tour générer des composés toxiques lorsqu’ils brûlent[[[[60] ;
  • Des indices et mesures in situ laissent penser que l'air proche des incinérateurs et crématoriums peut poser des problèmes de santé (affections pulmonaires, cancers[[[[50], fausses-couches[[[[61])

Le mercure présent dans les amalgames dentaires est le métal le plus facile à vaporiser et le plus susceptible de poser des problèmes toxicologiques et écotoxicologiques autour des crématoriums[[[[62],[[[[63]

Une étude japonaise a porté en 1994 sur les rejets de 3 crématoriums, concluant à une estimation d'environ 9,4 kg de mercure dentaire rejeté par an (soit 26 g/jour) dans l'air ambiant[[[[63], Les sédiments des Grands Lacs en Amérique du Nord contiennent du mercure principalement sous forme de monométhylmercure, particulièrement toxique et bioassimilable, dont une part significative proviendrait de la crémation (issu des plombages dentaires des personnes incinérées ; en France, un rapport[[[[64] présenté par le sénateur Gérard Miquel a porté sur plomb/cadmium/mercure, insistant sur le problème des plombages, mais sans évoquer le fait que à travers la crémation, ils pouvaient continuer à polluer longtemps après la mort. Le mercure est sublimé à relativement basse température, et les crématoriums ne sont pas équipés de filtres appropriés au mercure (très volatil) ni d’ailleurs au plomb ou à certains autres toxiques potentiellement présents dans les vapeurs (⇒ volatilisation dans l’atmosphère, pollution des pluies et de l’air, retombées au sol et concentration dans les sédiments et la chaîne alimentaire).

Début 2009, en France, sur 140 incinérateurs crémateurs ; 135 n’étaient toujours pas aux normes en termes d’équipements pour filtrer le mercure issu d’amalgame dentaire (cinq à dix par personne incinérée), d’autres métaux toxiques ou les dioxines et furanes qui peuvent se former par combinaison des molécules de chlore issues des sels (chlorure de sodium, chlorure de magnésium, acide chlorhydrique de la bile naturellement contenus dans nos corps)[[[[65],[[[[66],[[[[67],[[[[68],

Un certain nombre de personnes ont été exposées durant leur vie au plomb (de l’essence, des usines type Metaleurop). Elles sont souvent victimes d’un saturnisme chronique discret. Autour des sites très pollués par le plomb, il est probable que la totalité de la population résidente ait des quantités significatives de plomb stocké dans les os, en particulier les hommes qui en accumulent plus que les femmes (un rapport rédigé pour le ministère de Brice Lalonde estimait que les os d’un Français des années 1980 contiennent environ 80 fois plus de plomb que ceux des hommes préhistoriques). 80 % du plomb absorbé et stocké dans le corps l’est dans les os, et le reste essentiellement dans le foie et les reins. Lorsqu’il est chauffé à 900 °C, ce plomb passe directement dans l’air en vapeur de plomb. Les teneurs en plomb et autres métaux (les victimes les plus graves de Tchernobyl ont été enterrés dans des cercueils plombés et sous un béton spécial enrichi en plomb en raison du fait que les radionucléides bioaccumulés pourraient repartir dans l’air).
En cas de nécessité, les techniques d’analyse isotopique permettent de qualifier et tracer l’origine de certains polluants comme le plomb (ex pour faire la différence entre le plomb de chasse et celui issu des batteries ou des carburants), mais pas utilisée à ce jour pour le mercure issu des plombages (il y a quelques années[Quand ?], le Français moyen, au moment de sa mort avait plus de 7 plombages dans la bouche).

Certains appareils de radiographie ou scanners peuvent être programmés pour mesurer la teneur en plomb des os. Ils peuvent être utilisés sur des morts en nécessitant un temps d’exposition plus long. Des analyses faites lors des autopsies permettraient de tracer un profil moyen de la population et d’estimer les risques liés au plomb dans les os à l’heure de la mort.

En Inde, on estime à 8,5 millions le nombre de crémations par an ce qui libérerait 8 millions de tonnes de CO2 par an. Des projets de diminution de la pollution induite par la crémation existent, avec en 2000 un projet qui visait à recherche le zéro-pollution[[[[69],[[[[70] et économiser le combustible utilisé[[[[71], Les Aghori (qui vivent traditionnellement sur les plateformes d'incinération et ont de fréquents contacts avec les cadavres) ont fait en 2012 l'objet d'études relatives aux risques sanitaires particuliers auxquels ils sont exposés.

Solutions et alternatives à la crémation[[[[changer | changer le code]

Pour réduire le problème écologique engendré par la crémation :

  • il conviendrait idéalement d’inciter les testamentaires et les familles à demander lors de l’embaumement (s'il a lieu) ou lors de la préparation des corps que l’on ôte les plombages (que les dentistes ne doivent plus mélanger aux déchets ménagers). Les crématoriums pourraient en outre être équipés de filtres adaptés, performants et entretenus, car un nombre croissant de gens meurt, l’organisme fortement chargé de médicaments, ayant des propriétés toxiques ou antibiotiques éventuellement susceptibles de poser problème pour l’environnement et la santé humaine (soit via les fumées et vapeur, soit via la décomposition des corps ou la contribution de résistances aux antibiotiques) ;
  • les bois de cercueils ne devraient pas être traités par des vernis ou pesticides ou produits dangereux pour l’environnement. Il existe par ailleurs des cercueils écologiques réalisés à partir de papier, carton, fibres multicouche recyclés, incluant des couches résistant à l’eau et des couches de renforcement.
  • Les calories pourraient éventuellement être récupérées et valorisées[[[[72],

Remarque : étant donné les tabous liés à la mort, ces questions ne sont que rarement abordées, y compris par le législateur, mais des guides ont été publiés dans certains pays[[[[73],

Pour pallier les problèmes écologiques, deux nouveaux procédés existent :

  • de promession, le corps est congelé dans de l’azote liquide, puis réduit en poudre et les restes sont enterrés dans des urnes biodégradables ;
  • deaquamation (ou hydrolyse alcaline), le corps est dissous dans un bain, et produit un liquide riche en éléments organiques utilisables comme fertilisant, et des résidus osseux réduits en poudre remise aux parents comme des cendres.

Dans les années 2000, des fournisseurs de matériel[[[[74] ont proposé des bûchers de crémation ayant une consommation de bois divisée par quatre ; ce procédé réduirait les émissions de 60 % par an.

Des expérimentations ont permis d'établir des caractéristiques moyennes en termes de poids de cendre selon le sexe et le poids des cadavres, ou en cas d'amputation[[[[75],

Propriété et récupération des artéfacts contenus dans le corps du défunt[[[[changer | changer le code]

Le corps incinéré peut contenir des dents en or, des vis, des broches et prothèses en métaux précieux (platine, titane) et parfois des balles ou de la grenaille de plomb ; normalement, les radioéléments ni les métaux toxiques des piles de pacemakers ne devraient être retrouvés dans les cendres, car le règlement des crématoriums demande aux familles de confirmer que le corps ne contient pas de pacemaker ou de radioéléments, en raison respectivement de risques d'explosion dans le crématorium et de pollution radioactive[[[[76],

Dans plusieurs pays des employés de crématoriums ont récupéré et vendus les métaux qu'ils récupéraient dans les cendres, le droit ne précisant pas clairement à qui appartiennent ces matériaux (à la famille, à la commune, au crématorium ou aux employés responsables de la crémation ?)[[[[76] ou si après incinération la récupération de dents en or ou d'autres prothèses peut encore être considérée comme violation de sépulture ou atteinte à l'intégrité du cadavre.

En Suisse, certains crématoriums récupéreraient aussi des matériaux précieux. La ville de Fribourg confie les prothèses en titane à une entreprise qui les fait fondre pour être réutilisé.
À Soleure, c'est une machine spéciale qui récupère automatiquement les métaux précieux des cendres de son four crématoire[réf. nécessaire], 53 000 incinérations étant pratiquées annuellement en Suisse, sachant que chaque cadavre contient en moyenne 2,2 grammes d'or (selon une étude allemande), on peut supposer que près de 2,9 millions d'euros peuvent être ainsi collectés[réf. nécessaire],
À Paris depuis 2003, les crématoriums du Père-Lachaise et celui de Champigny-sur-Marne permettent à une entreprise extérieure de récupérer et recycler les métaux précieux en échange d'une redevance. Cette somme était reversée par la commune à des associations (collectif Les Morts de la rue, Vivre son deuil et l’Association nationale crématiste qui encourage la crémation. « Depuis 2011, afin de soutenir des projets émanant d’autres organismes, l’intégralité des sommes perçues est reversé à la Fondation Services funéraires – Ville de Paris. Son objet est de financer des associations, des chercheurs, des actions qui œuvrent pour le soutien des familles en deuil, les obsèques des indigents et des personnes dépourvues de ressources suffisantes et effectuent des recherches et des études sur le deuil, les obsèques et le funéraire en général »[[[[77]). Ailleurs, les crématoriums et entreprises funéraires semblent libres de leurs pratiques, le droit ne prévoyant rien de particulier à ce sujet. La crémation continuant à se développer dans les villes notamment (près de 50 % des défunts en 2014 dans les grandes villes).

Parfois, ce sont les employés qui récupèrent eux-mêmes, avec ou sans autorisation, et pour leur propre compte, les métaux précieux dans les cendres. Ainsi, en Corée du Sud, six personnes ont été poursuivies pour avoir pris et fondu les dents en or de défunts. L'une d'entre elles avait récupéré en or la valeur de 14 735 , Il existait en Corée un vide juridique quant à la propriété de l'or dentaire d'un défunt, mais la police a jugé que « le prendre de manière arbitraire était hors-la-loi »[[[[76], En Allemagne, une dizaine d'employés du crématorium d'Öjendorf de Hambourg auraient ainsi collecté en 8 ans plus de 31 kilos d'or, revendus 273 000 euros, que leur ancien employeur leur demande de reverser. La Cour de Hambourg a donné raison à l'un des employés poursuivi en considérant que « le corps ou toute partie de ce dernier n'appartenait à personne en particulier »[[[[76], Le crématorium a dans ce cas demandé au Tribunal fédéral du travail d'Erfurt de se prononcer[[[[76],

  1. Davies DJ (1996) The sacred crematorium, Mortality, 1(1), 83-94 (www.tandfonline.com/doi/abs/10.1080/713685826 résumé]).
  2. Annick Barrau, Quelle mort pour demain ? Essai d'anthropologie prospective, Editions L'Harmattan, (чете онлайн), p. 45
  3. (En) Trésor de la langue française informatisé, « Crémer – Trésor de la langue française », Centre national de ressources textuelles et lexicales (consulté sur 16 avril 2009),
  4. (En) Trésor de la langue française informatisé, « Crémation – Trésor de la langue française », Centre national de ressources textuelles et lexicales (consulté sur 16 avril 2009),
  5. " La crémation : un peu de technique ", Sur crematorium-perelachaise.fr, Crématorium du Père-Lachaise (consulté sur 13 septembre 2016)
  6. (В) " Israel's first crematorium opens ", sur bbc.co.uk, BBC News, (consulté sur 13 septembre 2016)
  7. Paul T. Barber, Cremation, Journal of Indo-European Studies, Volume 18, 1990, pp. 379-388
  8. Jean Haudry, Le feu dans la tradition indo-européenne, Archè, Milan, 2016 (ISBN 978-8872523438), p.157-160
  9. Rig-Véda, 10, 16, 1-2
  10. Pline, Histoire naturelle, 2,55 (145), trad. Schmitt, La Pléiade
  11. Jean Haudry, 2016, p.160
  12. a b c и d Piotr Kuberski, Le Christianisme et la crémation, Cerf, , 512 p.
  13. « Tous les plus vaillants sortirent, marchèrent toute la nuit, et ayant enlevé les corps de Saül et de ses fils du mur de Bethsan, ils revinrent à Jabès de Galaad, où ils les brûlèrent.
    Ils prirent leurs os et les ensevelirent dans le bois de Jabès ; et ils jeûnèrent pendant sept jours. "
  14. Piotr Kuberski, « La crémation dans la Bible " Revue des sciences religieuses, полет. 83, пo 2 , p. 185-200
  15. Annick Barrau, op. cité, p.54
  16. Mourane, Bible & Phoenicia Code, (чете онлайн), p. 120
  17. Annick Barrau, op. cité, p.50
  18. Mémoire et actualité
  19. Annick Barrau, op. cité, p. 55
  20. a et b Marco Novarino, « La crémation en Italie entre développement et changements législatifs " Revue Études sur la mort de la Société de thanatologie, пo 132,‎ , p. 117-124
  21. (En) " Que ferons-nous des cendres ? », Service National de la Pastorale Liturgique et Sacramentelle (consulté sur 22 décembre 2007),
  22. http://www.laportelatine.org/communication/lectures/jailupourvous/incineration/incineration.php
  23. http://www.pravoslavie.ru/answers/q_bogosluzh.htm
  24. http://orthodoxologie.blogspot.com/search?q=cr%C3%A9mation
  25. « Une fin de vie paisible sans douleur, sans honte, – Un éclairage orthodoxe sur les questions éthiques liées à la fin de la vie », Jean-Claude Larchet, éditions du CERF, 2010, p. 225
  26. Prothero SR (2002) Purified by fire: A history of cremation in America, Univ of California Press.
  27. Alice on 16 mai 2017 in Gestion des espaces funéraires" Pourquoi le nombre de crémations va-t-il prochainement dépasser celui des inhumations ? ", Sur Granimond – columbariums – jardins du souvenir, (consulté sur 17 avril 2019)
  28. Chiffres 2005 publiés sur le site de l’Union suisse de crémation.
  29. a et b Arnaud Esquerre, Les os : les cendres et l’État, Fayard, , 328 p. (ISBN 978-2-2136-6227-5, чете онлайн)
  30. Église catholique française et crémation
  31. McKinley, J. I. (1997). Bronze Age'barrows' and funerary rites and rituals of cremation, In Proceedings of the Prehistoric Society (Vol. 63, pp. 129-145). Prehistoric Society.
  32. Allen CSM, Harman M & Wheeler H (1987) Bronze Age cremation cemeteries in the East Midlands, In Proceedings of the Prehistoric Society (Vol. 53, pp. 187-221). Prehistoric Society (résumé).
  33. André Leroi-Gourhan, Dictionnaire de la préhistoire, PUF, 1988, p. 726
  34. Bowler, JM, Jones R, Allen H & Thorne AG (1970) Pleistocene human remains from Australia: a living site and human cremation from Lake Mungo, western New South Wales, World Archaeology, 2(1), 39-60 (résumé).
  35. Marie-Amélie Carpio, « Il y a 11 000 ans apparaissent les crémations », in Les Cahiers de Science et Vie, août-septembre 2011
  36. Claude MORDANT, Germaine DEPIERRE, Les pratiques funéraires à l'âge du Bronze en France : actes de la table ronde de Sens-en-Bourgogne : Actes de la table ronde de Sens-en-Bourgogne, Yonne.,
  37. Dictionnaire de la mort, Larousse, 2010, p. 275
  38. Weinberger-Thomas C (1989) Cendres d'immortalité. La crémation des veuves en Inde, Archives de sciences sociales des religions, 9-51.
  39. a et b Nock AD (1932) Cremation and burial in the Roman Empire, Harvard Theological Review, 25(04), 321-359 (résumé).
  40. Philippe Levillain, « Crémation et grandes civilisations », émission sur Canal Académie, 28 octobre 2012
  41. Jean-Louis Angué, « Incinération et rituel des funérailles " Etudes, полет. 363, пo 6,‎ , p. 669 à 671
  42. Hélène Popu, La dépouille mortelle, chose sacrée : à la redécouverte d'une catégorie juridique oubliée, Editions L'Harmattan, (чете онлайн), p. 329
  43. Loi du 15 novembre 1887 sur la liberté des funérailles
  44. Odoux B (2009) Évolution des comportements vue par un conseiller funéraire, Études sur la mort, (2), 135-140
  45. La crémation : quels lieux pour les cendres ?
  46. Picard H & Dumoulin M (2009) Le tout-petit et la crémation, Études sur la mort, (2), 55-64.
  47. Délégué régional de l’Association des crématistes du Pas-de-Calais
  48. interview par le journal La Voix du Nord du 27 mars 2001
  49. " syllbio4.htm ", Sur www.afblum.be (consulté sur 17 avril 2019)
  50. a et b Redaelli M (2005) Évaluation de l'impact sanitaire lié aux rejets atmosphériques des crématoriums en France (méthode d'extrapolation de deux sites à l'ensemble du parc) ; thèse de doctorat en pharmacie, de l'Université de Paris-Sud, Faculté de pharmacie, Châtenay-Malabry, Hauts-de-Seine ; 1 vol., 153 p., Bibliogr. f. 100-103, Illustration ; (résumé).
  51. voir paragraphe 9, in Duteil-Ogata, F. Andrew Bernstein (2006) Modern Passings. Death Rites, Politics and Social Change in Imperial Japan. Honolulu, Hawaii University Press, 242 p. Archives de sciences sociales des religions, (148), 75-342.
  52. Green LC, Crouch EA & Zemba SG (2014) Cremation, Air Pollution, and Special Use Permitting : A Case Study, Human and Ecological Risk Assessment: An International Journal, 20(2), 559-565 (résumé).
  53. Redaelli M (2005) Évaluation de l'impact sanitaire lié aux rejets atmosphériques des crématoriums en France (méthode d'extrapolation de deux sites à l'ensemble du parc), thèse de doctorat en pharmacie.
  54. Mishra BP & Tripathi BD (1999) Energetics of Dead Body Cremation on the Bank of River Ganga in Varanasi: An environmental and Economic Approach, Pollution Research, 18(1), 95-99.
  55. Pollution Control Department ; Situation of air pollution from crematory, Department publish ing’s document, 2005, pp.1 – 2.
  56. The Committee on Natural Resources and Environment (2002); Study on air pollution from urban crematorium and problem solving, pp.3
  57. Sikandar M, Tripathi BD & Shukla SC (1989) Possible ecological effects of the dead body cremation on the bank of River Ganga at Varanasi. Tropical Ecology, 30(1), 90-95
  58. Prasad G, Ulabhaje AV & Mehrotra MN. (1986). Some aspects of pollution of the Ganga, near Rajghat, Varanasi(U. P.). Journal of Institution of Public Health Engineers India, (1), 15-27.
  59. Horner JS & Horner JW (1998) Do doctors read forms ? A one-year audit of medical certificates submitted to a crematorium, Journal of the Royal Society of Medicine, 91(7), 371-376 (PDF, 6 pages)
  60. Santarsiero A, Settimo G, Cappiello G, Viviano G, Dell'Andrea E & Gentilini L (2005) Urban crematoria pollution related to the management of the deceased. Microchemical journal, 79(1), 307-317.(résumé)
  61. Dumme TJB, Dickinson HO & Parker L (2003) Adverse pregnancy outcomes around incinerators and crematoriums in Cumbria, north west England, 1956–93. Journal of epidemiology and community health, 57(6), 456-461.
  62. Mills A (1990) Mercury and crematorium chimneys, Correspondance scientifique / Journal Nature Nature 346, 615 (16 aout 1990); doi:10.1038/346615a0
  63. a et b Yoshida M, Kishimoto T, Yamamura Y, Tabuse M, Akama Y & Satoh H (1994) Amount of mercury from dental amalgam filling released into the atmosphere by cremation],[Nihonkoshueiseizasshi[Nihonkoshueiseizasshi[Nihonkoshueiseizasshi[Nihonkoshueiseizasshi ; Japanese journal of public health, 41(7), 618-624 (résumé).
  64. (En) Effet des métaux lourds sur l’environnement et la santé, rapport parlementaire français sur les effets négatifs du plomb, du mercure et du cadmium.
  65. Zhang H, Jia ZH & Wang LP (2010) Research Advances in Dioxin Pollution of Waste Incineration and Its Control Measure. Environmental Science and Technology, S2 (résumé).
  66. Source : le toxicologue André Picot, s’exprimant lors de l’émission de radio « Terre à terre » sur France-Culture, intitulée « Fuyant métal lourd », le 4 avril 2009

,
  • Groschwitz R & Sommer E (2000) Dioxine und furane im kremationsprozess und ihr katalytischer abbau Gefahrstoffe Reinhaltung der Luft, 60(4), 171-177. (résumé)
  • Zhiguang Z, Honghai T, Nan L, Yue R, Aimin L & Bing D (2007) Emission and control of PCDD/Fs in flue gas from small-scale incinerators [J], Environmental Pollution & Control, 3, 025.
  • Promwangkwa, A. (2000). Project of Demonstration on non-pollution cremation. Calculation, Assessment and documentary examination on Retention time. The Faculty of Engineering, Cheingmai University.
  • Wongschitwan, P. (2010). Zero Pollution Cremation.
  • Thavornun S (2007) Study and Research on Crematory for Energy Saving, Research Final Report
  • Ekborg M (2005) Is heat generated from a crematorium an appropriate source for district heating? Student teachers' reasoning about a complex environmental issue, Environmental Education Research, 11(5), 557-573
  • Ontario Ministry of the Environment (1986) Incinerator Design and Operating Criteria Volume II – Biomedical Waste Incinerators
  • ex en 2007, la société Mokshda Green Cremation (MGC)
  • Warren MW & Maples WR (1997) The anthropometry of contemporary commercial cremation. Journal of forensic sciences, 42(3), 417-423 (résumé)
  • a b c d и e Sécurité : pacemaker et radio-éléments, Crématorium de Paris, situé au cimetière du Père-Lachaise, consulté 2014-08-23
  • Présentation du Crématorium du Père Lachaise, consulté 2014-08-23
  • Bibliographie[[[[changer | changer le code]

    Des articles[[[[changer | changer le code]


    Posts created 3192

    Articles similaires

    Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

    Retour en haut