convention obsèques comparatif – Funeral Choice se développe pour engager de nouveaux revendeurs – The Business Journal

Philip Martino, directeur général adjoint des funérailles à Côte d 'Arbour.
Philip Martino a fondé Le Choix Funéraire en 1991 à Pleslin-Trigavou, dans les Côtes-d'Armor. Cette année, il passera quelques commandes à la compagnie funéraire à son successeur, Philippe Pearp. – Photo: @DR

Il n'est pas facile de quitter un navire qui a été construit et qui a ensuite régné pendant près de trente ans. Dans quelques mois, Philip Martino, directeur général emblématique du réseau de foncteurs Funeral Choice de Funeral Choice, à Pleslin-Trigavou (Côtes-d'Armor), prendra la place. S'il ne quitte pas définitivement l'entreprise, il confiera certaines des commandes de Philippe Pearp, ancien secrétaire général du groupe Beaumanoir à Saint-Malo, qui a rejoint en octobre 2018 les funérailles numéro deux en France.

"Nous avons pris l’initiative de créer un conseil d’administration composé de nos concessionnaires pour préparer l’énergie et préparer le retour des ventes à Udife, la société mère qui dirige Le Choix Funéraire. Nous avons également choisi une transition en douceur pour la direction de l'entreprise, explique Philip Martino. Fin 2019, il prendra le titre de directeur adjoint des partenariats et des sociétés affiliées, lorsque Philippe Peharpré se chargera de la gestion quotidienne et de la croissance de notre réseau. "

Cultivez votre proximité avec les clients

Il faut dire qu'avec tous les projets actuellement sur la table, deux hommes ne suffisent pas à guider le développement d'un choix de funérailles (60 employés permanents, 37 millions d'euros de chiffre d'affaires). "De toute évidence, nous continuons de croire que la clé de notre réussite présente et future consiste à soutenir les familles en deuil, toujours plus proches et plus attentionnées."

Pour y parvenir, Udife compte s'appuyer sur ses 180 concessionnaires (300 millions de chiffre d'affaires, 2 200 collaborateurs) répartis dans toute la France, qui, en plus de Le Choix Funéraire, travaillent avec le low-cost Ecoplus Funéraire ou la tradition funéraire d'Alba. "Nous voulons montrer que dans le secteur laïc, les entreprises familiales ont leurs cartes. Nos membres sont devenus de véritables chefs d'entreprise disposant de plusieurs points de vente. Cela ne les empêche pas de rester proches de leurs clients. C’est un débat militant que nous voulons porter autour des valeurs du monde coopératif, constitué de militantisme et d’éthique, et sans nier la volonté de faire des affaires. "

Entreprises commerciales par satellite

Au cours des dix dernières années, le groupe Costarmorican a diversifié ses activités en créant des filiales. "Ces satellites contribuent à la modernisation de notre marque et de ses revendeurs", a déclaré Philip Martino. Notre achat central était l'un de nos premiers projets, mais d'autres ont vu le jour. Le progiciel Neptune, développé exclusivement pour Le Choix Funéraire, a permis d’harmoniser la gestion des ventes et d’augmenter les ratios représentatifs au niveau national. "L’activité des membres-conseils est centrale car les risques financiers qu’ils prennent sont de plus en plus importants. "

Cette logique a conduit Udife à créer un fonds doté de 5 à 10 millions d’euros pour consolider une partie du capital. "Notre engagement financier a un effet de levier considérable sur les banques lors du traitement ou de la diffusion. C'est également un élément de loyauté et d'agression sur le plan commercial pour l'expansion du réseau. Notre ambition est d'atteindre 220 concessions en cinq ans. Cet objectif est à la hauteur des moyens utilisés. "

Le défi des contrats d'assurance

Depuis 2016, la gestion des contrats d'assurance de pompes funèbres a fait l'objet de beaucoup d'attention. Après avoir démarré une activité de courtage en 2015, Philippe Martineau a choisi de l'enrichir avec un travail de portier, ce qui garantit que les contrats signés par des individus sont exécutés conformément aux souhaits du défunt. "C’est un défi pour le service financier, moral et de qualité à l’image de notre secteur. Cela nous permet également de mieux travailler avec nos partenaires mutuels et d’assurance d’une manière avantageuse pour tous. "

Cette sous-traitance garantit que les concessionnaires ne se retrouvent pas sur des problèmes complexes. "Cela ne nous empêche pas de travailler sur des plans de formation ambitieux par le biais de notre organisation spécialisée qui offre une formation qualifiée dans plusieurs professions. Notre secteur, en pleine concentration et en mutation complète, vit une crise des métiers. C’est à nous de séduire et de former les gérants de nos magasins. "

Posts created 3192

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut