convention décés comparatif – Formalités après la mort Dons et héritage

Par où commencer? Avec qui devez-vous vous connecter, quelles sont les étapes à suivre? Et quel sera le rôle du notaire? Toutes les réponses à vos questions en un coup d’œil dans cette vidéo:



Que faire quand quelqu'un meurt? Avec cette brochure, nous vous proposons de vous accompagner très précisément quelques heures et quelques jours après le décès de votre bien-aimé et de vous indiquer ce qu'il faut faire à court terme (mesures les plus urgentes, organisation des funérailles, prévention de tous les cas). ..) ainsi que ce qui devra encore être réglé dans les mois à venir.

7 étapes importantes à suivre après la mort de votre proche:

1) Contacter un docteur (immédiatement après le décès), qui remplira une déclaration de décès. Si le décès survient au domicile du défunt, contactez votre médecin de famille ou votre médecin de garde. En cas de décès à la clinique, les services de santé s’occuperont de cette formalité. Pour les personnes décédées qui ont décidé de laisser leur corps à la science, contactez l'hôpital approprié dès que possible. Les médecins qu'ils veulent prendre les organes devra vérifier s'il n'y a pas d'objection explicite.

2) Appeler l'entrepreneur salon funéraire qui se chargera de toutes les formalités: déclaration de décès de l'administration municipale, organisation des funérailles, obtention de réductions …

3) contact notaire qui fera les premiers pas pour vérifier l’existence d’un testament. Il assistera ensuite les héritiers pour la libération des comptes bancaires, la gestion des biens du défunt, la déclaration d'impôt sur les successions, la liquidation et la liquidation des biens.

4) Leur faire savoir les banques lorsque le défunt possédait des biens. Les avoirs du défunt seront bloqués et ne pourront être libérés tant que certaines formalités n'auront pas été remplies.

5) Si le défunt a souscrit une assurance vie, les bénéficiaires devront contacter compagnie d'assurance le plus tôt possible.

6) Je préviens organisations sociales du défunt: la mutuelle, la retraite …

7) Aviser les personnes ou les organisations participant à le logement du défunt: le propriétaire, la compagnie des eaux, la compagnie de distribution de gaz et d'électricité, …

Dans tous les cas, il est toujours préférable que le défunt donne à ses parents à l’avance, instructions précises qui devrait être suivi au moment de sa mort.

Accepter ou renoncer à la propriété?

Avant de prendre une décision

Avant de décider d'accepter ou de refuser l'héritage, les héritiers peuvent évidemment poser des questions sur la situation du défunt. Le plus souvent, il existe une recherche rapide au niveau de la banque pour connaître le statut des factures, mais également les transactions effectuées au cours des trois années précédant le décès. Cette étude est importante, en particulier pour l’application des droits de succession.

En cas d'acceptation

La composition du domaine ne crée aucune difficulté dans la plupart des propriétés. L'acceptation peut se faire simplement, notamment en reprenant des marchandises (comptes bancaires, véhicules, etc.) sans aucune procédure particulière. Les héritiers ont les mêmes droits. Il est donc important de veiller à respecter les prérogatives de chacun d’eux avant de prendre possession des biens qui dépendent de la succession.

En cas de refus d'héritage

En cas de perte de l'héritage ou s'il existe un risque important pour les opérations effectuées par le défunt avant son décès, le choix consiste généralement à renoncer à la propriété, laquelle sera effectuée exclusivement devant un notaire.

Ces décisions doivent souvent être prises de toute urgence. Par conséquent, il est préférable de savoir quels sont les droits et obligations qui dépendent de la succession de chacun.

Posts created 3192

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut