Comment savez-vous que vous êtes un bénéficiaire d'une police d'assurance-vie? – assurances obsèques

Les garanties de CNP viennent d’être garanties par l’Autorité de contrôle prudentiel français (ACPR) pour avoir négligé la demande de bénéficiaires de polices d’assurance vie non payées. Les assureurs doivent effectuer des recherches pour trouver le ou les bénéficiaires de la police d'assurance vie d'une personne décédée. Mais ce n'est pas toujours aussi simple. Comment savoir si votre nom figure sur l'un de ces contrats? Et quelle (s) porte (s) devrait-il tenir pour réclamer cet argent? Voici la procédure à suivre.

Après l'assureur de Cardiff en avril, l'autorité française de surveillance prudentielle (ACPR) vient de créer CNP Assurances afin de ne pas tenir compte de la demande de bénéficiaires d'assurance vie impayés, en particulier après le décès de leur souscripteur. Selon la police et les assurances de la banque, qui ont accusé l'amende de 40 millions d'euros, Cardiff ne serait pas en mesure de trouver des personnes prêtes à obtenir cet argent dans près de 100 000 contrats. Stagnation qui touche toutes les compagnies d'assurance et, en juillet 2013, a dénoncé la Cour des comptes. Ce dernier a estimé que 2,76 milliards d’euros avaient été dépensés en contrats d’assurance vie non payés.

Pouvez-vous être un bénéficiaire d’assurance vie?

Parents, enfants, amis, connaissances, associations, entreprises … Tout le monde peut être bénéficiaire d'une assurance vie. Il est donc possible d'obtenir tout ou partie des montants contractés en vertu du contrat après la disparition de la personne assurée. Ce dernier n'a aucune obligation d'informer les personnes (physiques ou juridiques) qu'il a désignées. Par ailleurs, depuis la loi du 17 décembre 2007, il incombe aux assureurs d’enquêter sur le décès de leurs clients et de mener des enquêtes pour identifier les personnes mentionnées dans le (s) contrat (s).

Dans la plupart des cas, le bénéficiaire est un membre de la famille qui déclare le décès directement à l’assureur. Dans ce cas, celui-ci doit verser le capital ou les rentes du bénéficiaire dans un délai d'un mois à compter de la réception des pièces justificatives nécessaires. Mais parfois la tâche est plus compliquée, surtout lorsque la rédaction de la clause définissant le (s) bénéficiaire (s) n’est pas claire (mes héritiers, mon épouse …) ou que les liens familiaux, amicaux … ont cessé (conflit, divorce, délocalisation, expatriation …). Dans ces cas, la recherche peut nécessiter plus de travail et obliger parfois les compagnies d'assurance à transmettre le dossier aux bureaux de généalogistes.

Allons plus loin : 6 erreurs qui ne peuvent pas être faites en écrivant la clause bénéficiaire de votre assurance vie

Comment savez-vous que vous êtes un bénéficiaire d'une police d'assurance-vie?

Voulez-vous vérifier si votre nom apparaît dans la clause de la police d'assurance-vie? Impossible! À l'exception de la connaissance du décès de celui qui pourrait vous identifier comme bénéficiaire.

À partir de là, il suffit de demander un certificat de décès auprès du bureau de l'état civil de la commune du lieu du décès ou du dernier domicile du défunt. (Vous n'avez pas besoin d'avoir une connexion pour obtenir une connexion). Envoyez-le ensuite par simple lettre à l'Association des sociétés de gestion des risques d'assurance (Aghira) chargée d'organiser la recherche gratuite de contrats d'assurance vie non sollicités en cas de décès du souscripteur (Aggira – Recherche de bénéficiaires en cas de décès, 1, Rue Jules-Lefebvre 75431 Paris Cedex 9).

Si vous êtes identifié dans une clause, les compagnies d'assurance vous informeront dans un délai d'un mois à compter de la réception du dossier de l'existence d'un capital ou d'une rente pour vous. Attention, les recherches ne peuvent réussir que si le bénéficiaire est spécifié dans le contrat …

Une autre solution lorsque vous connaissez le décès d'un être cher: demandez à son notaire de lire le fichier Ficovie répertoriant tous les contrats d'assurance vie en France. Mais cela ne sera possible qu'à partir du 1er janvier 2015, comme le prévoit la récente loi du 13 juin 2014 sur les comptes bancaires inactifs et les contrats d'assurance vie.

À compter de cette date, les assureurs auront le droit de demander aux autorités fiscales des informations détaillées sur les bénéficiaires dont le nom figure dans la clause du titulaire de la police d'assurance-vie afin de pouvoir: avertir plus rapidement de l'existence de ces fonds, parfois ignorés.

Allons plus loin : 6 erreurs qui ne peuvent pas être faites en écrivant la clause bénéficiaire de votre assurance vie

>>> Assurance vie: trouvez les contrats les plus réussis chez notre partenaire Lesmonsieurs.com

Posts created 3192

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut