Comment imposer une police d'assurance-vie en cas de décès du bénéficiaire?

En cas de décès du bénéficiaire effectif, les primes perçues dans le cadre d'une police d'assurance sur la vie peuvent être présentées:

  • Impôt sur les successions: les primes payées après 70 ans et plus de 30 500 euros (contrats conclus après le 20 novembre 1991) sont soumises à l'impôt sur les successions.
    Pour évaluer ce seuil de 30 500 EUR, il convient de prendre en compte tous les contrats conclus à la tête du même assuré.

ou

  • à un prélèvement de 20%.

Les primes autres que les successions sont soumises à une taxe de 20% sur les cas collectés par le bénéficiaire excédant 152 500 EUR (majoration pour chaque bénéficiaire pour tous les contrats signés le même personne assurée).

Cette taxe de 20% est faite directement par l’institution financière.

Les époux et partenaires survivants liés au défunt par le PACS sont exonérés de cet impôt de 20%, tant pour les droits de succession que pour le décès survenu après le 22 août 2007.

Cette déduction de 20% n’est pas due lorsque, à la date de la signature du contrat, le souscripteur a un domicile fiscal hors de France.

Les contrats d'assurance vie peuvent être soumis à une déclaration de succession partielle n ° 2705-A qui permettra à l'institution financière de libérer les montants du bénéficiaire.

Certaines conventions fiscales internationales peuvent exonérer de la France l'assurance-vie des non-résidents ou prévoir certaines méthodes de calcul spécifiques.

MAI DINR-ENR 21/01/2019

Posts created 2823

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut