Comment débloquer les factures du défunt

En cas de décès d'une personne, sans attendre le règlement du bien, il est parfois nécessaire de débloquer certains montants figurant sur sa banque ou sur son compte d'épargne pour assurer le maintien d'un bien ou les besoins courants du conjoint survivant. . Voici les principales étapes à suivre dans cette direction. Avertissement: L’application de ces règles peut varier selon l’institution financière. De plus, avant chaque demande, vérifiez auprès de votre banque les preuves qui seront ou seront nécessaires.

Montants immédiatement débloqués

Les comptes individuels trouvés par le défunt sont bloqués à son décès, notamment par la remise d'une procuration à un ou plusieurs individus pour exécuter des transactions.

Comptes conjoints

Le copropriétaire ou les titulaires du compte peuvent continuer à travailler avec le compte. Cependant, ils peuvent avoir à restituer à leurs héritiers une partie de ce qui était sur la facture au moment du décès.

Frais funéraires

Lorsqu'une facture est présentée par l'entreprise de pompes funèbres et qu'une lettre est signée par un membre de la famille, la banque du défunt peut débloquer les sommes nécessaires sur son compte (une banque ou une carte postale sera demandée pour le compte exact) à environ 3 000 euros. Ceci est une utilisation bancaire simple. Ce montant nécessite l'accord préalable du notaire responsable de la succession ou des héritiers.

Les montants sont modestes … et vous êtes un successeur direct: certificat patrimonial

Sur présentation d'un certificat de succession, vous pouvez recevoir jusqu'à 5 335,72 € (35 000 F, circulaire du 30 mars 1989, JO du 8 juin 1989). Initialement réservé au déblocage des sommes dues au défunt ou conservées en son nom par une autorité publique, ce certificat peut également être utilisé avec des établissements privés.

Qui peut demander?

Les héritiers directement liés au défunt, c.-à-d. le conjoint survivant ou les descendants directs.

Où aller

Au domicile du maire décédé ou de l'un des héritiers.

Conditions de réception

Le certificat ne peut être établi pour la succession d'une personne de nationalité française que s'il ne comprend pas de biens immobiliers et s'il n'y a pas eu de contrat de mariage, de conjoint ou de testament. De plus, même si ces conditions sont remplies, le maire n'est pas obligé de délivrer un certificat d'hérédité. En particulier, afin de ne pas risquer de prendre des responsabilités, il refusera de le faire s'il considère que les éléments présentés sont insuffisants ou ont des doutes sur leur sincérité. En cas de refus, aucun recours n'est possible.

prix

Gratuit

Preuve de présentation

Ils varient d'une pièce à l'autre. Les questions suivantes sont généralement posées:

  • documents relatifs au défunt: preuve de citoyenneté française; une copie du certificat de décès; une copie de l'acte de naissance; livret de famille, le cas échéant;
  • Documents concernant le (s) demandeur (s): preuve d'identité; livret de famille ou autre document établissant des relations familiales avec le défunt;
  • Documents relatifs aux fonds demandés: preuve de la banque ou de l'institution détenant les fonds certifiant leur présence sur un compte pour le compte du défunt. Certaines mairies exigent également la présence de deux témoins.

Date limite de réception

Quelques jours au plus.

forme

En particulier, chaque administration municipale ne crée pas son propre modèle. Pour être valable, ce document doit uniquement indiquer l'identité du défunt, la date du décès, ainsi que l'identité et la qualité des héritiers.

Les montants sont importants … et / ou vous ne pouvez pas obtenir un certificat d'hérédité: acte de notoriété

Si vous ne pouvez pas obtenir un certificat d'hérédité ou si la municipalité refuse de vous le délivrer, vous pouvez demander un acte de notoriété. Géré par les articles 730-730-5 du code civil (loi du 3 décembre 2001 et article 1157 du code de procédure civile), il établit votre statut de successeur et la part du patrimoine qui vous appartient. Pour les montants déposés sur un compte, cela vous permet de libérer votre part du bien: s'il s'agit d'un tiers et que le compte compte 3 000 euros, vous gagnez 1 000 euros. De plus, vous devez demander la libération avec les autres héritiers ou avoir un écrit. procuration.

Qui peut demander?

Quiconque a la qualité d'un héritier. L'acte coûtera pour elle ainsi que pour tous les autres héritiers.

Où aller

  • Chez un notaire de votre choix, en tout cas.
  • Si le défunt n'a pas conclu de contrat de mariage ou de donation entre époux, legs ou biens, il peut s'adresser au secrétaire de district du lieu d'ouverture de la succession du défunt (celui de son dernier domicile). Cependant, la transplantation n’est pas obligée de préparer ce document et refuse souvent de le faire.

prix

  • S'il est délivré par un notaire, cet acte coûte environ 150 euros, frais d'inscription compris.
  • Si livré à partir du registre, il est gratuit.

Preuve de présentation

Il vous appartient dans votre registre de fournir tous les documents attestant de l'état civil des différents héritiers et de leur relation avec le défunt (protocole familial, extraits du certificat de décès du défunt, extraits du certificat de décès du défunt et de ses héritiers …) , qu'il n'a pris aucune des dispositions ci-dessus (testaments, etc.). Vous pouvez demander un "dernier certificat de refus" au "dossier central des provisions des derniers legs" auprès du notaire (FCDDV, route nationale 96, Les Logissons, 13770 Venelles, prix 15 €).

Le plus souvent, le notaire fournit simplement le livret de famille du défunt et une partie de l'identification pour chaque héritier. Le notaire est responsable de l'obtention des informations complémentaires et des documents importants.

Il vérifie également l'existence d'un testament par interrogation de la FCDDV et, le cas échéant, le lit par l'intermédiaire du notaire auprès duquel il a été déposé.

Il établit donc l'acte. Cependant, depuis la loi de 2001, la présence de deux témoins n'est plus obligatoire, même si certains notaires le souhaitent toujours.

Date limite de réception

Le délai est de l'ordre de 2 semaines, mais parfois plus en cas de difficultés pour obtenir l'état civil de certains héritiers. Il est donc sage de demander un acte de notoriété le plus tôt possible après le décès afin d'éviter un blocage prolongé des comptes du défunt.

forme

L'acte de notoriété est établi dans un original unique, conservé par le notaire, qui en envoie ensuite des copies aux héritiers. L'acte mentionne l'identité complète du défunt et de chacun de ses héritiers, en indiquant sa part dans l'héritage. La loi mentionne également les dispositions (mariage, mari, testament, etc.) prises par le défunt qui ont affecté ce titre ou l'absence de telles dispositions. La loi précise, le cas échéant, la possession d’un certificat de propriété relatif à des biens immobiliers. Enfin, l'acte est signé et paraphé par chaque partie présente (héritier et témoin potentiel).

Avertissement: le notaire transmet souvent aux institutions financières où vous souhaitez débloquer des fonds l'acte de réputation ou son résumé: "certificat de délégation". La banque peut également vous demander une banque ou une carte postale au nom du défunt pour déterminer sans erreur la facture à laquelle les fonds seront versés.

Le montant est déterminé: Certificat de propriété

Si vous héritez d'un montant spécifique (ou d'autres biens "meubles": meubles, véhicule …), vous pouvez demander un certificat de propriété. Ce certificat (à ne pas confondre avec un "certificat de propriété" relatif à un bien immobilier: terrain, habitation …) n'établit pas la qualité de l'héritier mais du propriétaire du bien.

Qui peut demander?

Chaque successeur.

Où aller

  • Le notaire de votre choix.
  • Au registre du tribunal d'arrondissement du lieu de succession, dans les mêmes conditions que l'acte de notoriété. En ce qui concerne les actes d'importance, les registres refusent souvent d'établir des certificats de propriété.

prix

  • En cas d'émission par un notaire: 15,69 EUR, TVA comprise, lorsque la valeur du bien est inférieure à 1,524 EUR; plus de 0,598% de leur valeur. Un droit de timbre (6 € par page) et des frais d'inscription de 75 € sont ajoutés.
  • Si délivré par le registre: le certificat est gratuit.

Preuve de présentation

Ils sont identiques à un acte de notoriété, selon que vous vous référez au registre ou à un notaire. Mais si vous avez un acte de notoriété, cela suffira peut-être à établir votre statut d'héritier; Une documentation supplémentaire émanant de l'institution propriétaire des fonds est nécessaire pour prouver leur présence dans le compte du défunt (pour les autres biens, une documentation plus détaillée peut être requise).

Date limite de réception

Quelques jours

forme

Le certificat indiquera l'identité complète du défunt et de ses héritiers, ainsi que les biens respectifs. Il mentionne l'acte décédé du défunt et présente des pièces justificatives. Chaque partie initie et signe le document (candidat (s) et témoins potentiels).

Avertissement: à la suite de la loi de réforme de 2001, le certificat de propriété semble avoir été remplacé comme excuse. Parce que l'acte de renommée ne sert pas seulement à débloquer des fonds. En outre, si une banque vous demande un certificat de propriété alors que vous n’avez qu’un acte de notoriété, demandez si elle accepte ce document comme preuve.

Ajouts liés au produit

Posts created 3192

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut