Cancer colorectal: Secu prend une "mesure d'urgence" pour assurer le dépistage

La presse locale a signalé une pénurie de tests dans plusieurs régions en raison de faute professionnelle.

L'assurance maladie a annoncé vendredi qu'elle était entrée sur un "marché transitoire pour la fourniture de kits de dépistage du cancer colorectal" en tant que "mesure d'urgence" qui devrait assurer la continuité de ce programme, menacé par un manque de compréhension. contrat l'année dernière avec un laboratoire.

Avec cette décision provisoire, "la distribution de trousses de soins de santé et de centres régionaux de coordination et de dépistage du cancer reprendra à compter du 21 juin", a déclaré l'assurance maladie dans un communiqué, sans préciser le moment d'une interruption.

Pénurie locale

"Le système de commande en ligne sera réactivé d'ici la fin du mois de mai", a-t-elle ajouté, tandis que la presse locale faisait état de lacunes dans plusieurs régions.

Liée à AFP, l’assurance maladie a expliqué qu’elle dressait un inventaire des kits distribués depuis le début de l’année pour "redistribuer les stocks" et "donner la priorité à la reprise des commandes" en cas de besoin.

Le dépistage gratuit du cancer colorectal organisé concerne les personnes âgées de 50 à 74 ans âgées de 2009, invitées à effectuer un test à domicile sans douleur, en particulier pour identifier les polypes (petites lésions) et les éliminer avant qu’ils ne se développent en cancer.

Le troisième cancer le plus fréquent

Le marché géré à cet effet par l'assurance maladie fait l'objet d'une procédure de renouvellement en 2018. Il est commandé par le laboratoire CERBA et a été révoqué début avril par le juge du tribunal administratif de Paris, détenu par trois groupes de sociétés concurrentes, en raison de violations des "exigences en matière de publicité et de concurrence".

En contredisant cette décision, l’assurance maladie "a formé un pourvoi en cassation devant le Conseil d’Etat", qui devrait statuer selon lui "en juillet prochain". Le Conseil a également renouvelé "par mesure de précaution une nouvelle procédure de passation de marché", qui "doit être achevée d'ici la fin de l'année".

Le cancer colorectal est le troisième cancer en importance (45 000 cas par an) et le deuxième plus meurtrier (près de 18 000 décès). Selon Santé Publique France, entre 2017 et 2018, 5,5 millions de personnes âgées de 50 à 74 ans ont passé un test de dépistage, taux de participation de 32,1%, ce qui est nettement inférieur à l'objectif européen acceptable minimum. 45%. "Le test a diagnostiqué le risque de cancer pour 4% d'entre eux.

Posts created 3192

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut