assurances obsèques apres 61 ans – les conditions de prise en charge par les communes

Les frais d'inhumation de la municipalité représentent des coûts importants pour la communauté (lisez l'article intitulé "Les frais d'obsèques des sans-abri resteront à la charge des municipalités"). Cependant, les conditions d'identification des personnes décédées bénéficiant de ces soins ne sont pas clairement établies par les textes. Le ministère de l'Intérieur, les Territoires d'outre-mer et les autorités locales ont réagi à ces conditions et à la notion de «ressources suffisantes» prévue à l'article L.2223-27 du CGCT. Cet article montre que le service funèbre est gratuit pour les personnes sans ressources suffisantes. Lorsque la mission de service public définie à l'article L.2223-19 n'est pas assurée par la commune, celle-ci prend en compte le coût des obsèques de ces personnes. Il choisit le corps qui fournira ces funérailles.
Cette notion de «ressources suffisantes», dont le contenu n’est précisé dans aucun texte, pose des problèmes d’évaluation locale. Par conséquent, le ministère a indiqué que le maire "devrait vérifier au cas par cas grâce à des groupes d'indices" si les conditions sont bien remplies. Le ministère suggère que les élus utilisent tous les éléments qu'ils pourraient connaître sur les ressources du défunt, en particulier ceux obtenus lors de leur présidence du Centre municipal d'action sociale (CCAS). Les municipalités ne sont donc tenues de payer les frais de funérailles qu'après avoir vérifié les conditions de ressources suffisantes pour le défunt. Il est également indiqué que "les frais de funérailles ayant le caractère d’une obligation alimentaire, la municipalité peut se tourner vers la famille du défunt pour lui demander de financer les obsèques.[…] l'obligation d'entretien s'étend proportionnellement aux fonds de la personne, au paiement des frais funéraires de l'ascendant ou de l'héritier, même en cas de perte de l'héritage. "Par conséquent, si la municipalité venait à augmenter ces coûts, elle pourrait demander un remboursement à la famille.

Virginia Bourdie / Proximul

Références: Question écrite 2395 de Jean Louis Masson (Moselle – NI), publiée au JO du Sénat le 8 novembre 2007. Réponse du ministère de l'Intérieur, des Territoires d'Outre-Mer et des Pouvoirs locaux au Sénat du JO du 27 mars 2008.

Posts created 2820

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut