assurances décés – Obligations de soutien ascendant (fr)

Article de la grande bibliothèque de droit, Shared Law.

France> Droit civil> Droit de la famille
Fr flag.png

Compte-rendu de la réunion du 27 mai 2014 – Comité du Barreau de la Famille du Barreau de Paris, dirigé par Anne-Liza Lonnie-Clement, rédactrice en chef de Lexbase Hebdo – Édition privée,

Comité ouvert: Famille
Responsable: Hélène Poivey-Leclerc, barrette à Paris

Conférencier: Philip Asor, Marie-Helena Isser Real, avocats au tribunal

Mots-clés: droit de la famille, obligations légales, ascendant, JAF

Sous une apparence très anecdotique, le patient traité ici risque de devenir de plus en plus pertinent en raison de l'allongement de l'espérance de vie. Si la solidarité publique a jusqu’à présent été extrêmement importante, elle a commencé à atteindre ses limites et les administrations peuvent chercher à récupérer de l’argent de quelque manière que ce soit.

C'est ainsi que les gens devront appliquer leur propre protection. En fait, les avocats ont un rôle à jouer dans le domaine de l'assurance de personnes dans le cadre de leur devoir de conseil. Si cela reste optionnel, il n’est pas exclu qu’à l’avenir il sera institutionnalisé petit à petit, compte tenu du coût de la dépendance.

Il est clair que nous assistons à la restauration du principe de subsidiarité. Jusqu'à présent, les administrations publiques ont pris la responsabilité en priorité et la famille a été sollicitée pour une alternative. Il découle du principe de subsidiarité que la famille est généralement au premier plan, l'administration publique n'assumant que dans le cas d'une famille inadéquate.

Il y a aussi une évolution de la constitution et du transfert de l'héritage. Cette question a été soulevée lors de la réforme de la rémunération compensatoire. En effet, quand on a supposé que les prestations compensatoires ne pouvaient plus être commandées à vie dans une salle d'audience, on prétend que la famille les accepterait. L'impact sur la constitution et la transmission du patrimoine individuel amène également à repenser l'évasion fiscale qui consiste à organiser, de son vivant, la transmission de la succession aux générations futures; Cependant, il est nécessaire de reconnaître progressivement que la constitution d'un héritage et des richesses accumulées aura une vocation, non pas une garantie pour les générations futures, mais la survie de l'individu.

La définition de l'obligation alimentaire pour les ascendants est donnée par Art. 205 et suivants du code civil (No. Lexbase: L2270ABP), qui oblige certaines personnes à livrer de la nourriture, ce terme est largement entendu. Il s’agit de nourriture, mais aussi de logement, de vêtements et de soins médicaux. Ainsi, la solidarité au sein de la famille est offerte par le Code civil, dont les textes sont de plus en plus élaborés au moyen de procédures légitimes d'application de la législation alimentaire.

– Personnes couvertes par l'obligation d'entretien

La solidarité familiale, établie dans le Code civil, est liée à la contrainte familiale. La priorité est donnée à la progéniture en lien direct avec l'infini (enfants, petits-enfants, arrière-petits-enfants …).

Il est à noter que les conjoints d'enfants sont également victimes de voies de fait, même veufs (voir la réponse à la question EQ 4051, publiée dans JOAN du 20 novembre 2012, Lexbase N °: L1760I4X): que le contribuable paie pour le maintien de son beau-père ou de sa belle-mère qui vit dans une maison de retraite après le décès de son époux, est déduit du revenu total en présence d'enfants de leurs alliés, mais dans le cas contraire en application de l'article 206 du Code civil Code Lexbase: L2271ABQ). Jusqu'à présent, ces obligations ne concernent que le mariage et se limitent au conjoint du conjoint au premier degré. Par conséquent, ni les personnes qui cohabitent ni celles qui sont liées à un PACS ne sont obligées de le faire.

En fait, l'idée d'un conjoint survivant a été remplacée par celle d'un héritier. En raison de la succession du conjoint survivant, il peut être utilisé. Enfin, toute la question est basée sur le fait que l'ascendant laissera des biens qui peuvent être transmis au conjoint survivant.

En principe, l'obligation d'entretien prend fin avec le décès du créancier pour l'entretien; il en est de même en cas de décès du débiteur d'aliments. Mais il y a des exceptions: les prestations compensatoires; demandes de pension alimentaire pour les conjoints survivants; subventions deArticle 342-5 du code civil (N ° Lexbase: L8877G9N); ou le maintien d'ascendants autres que les père et mère et les grands-parents des petits-enfants décédés; lorsque le conjoint survivant recouvre la totalité ou les trois quarts des biens (voir Code civil, article 758 et non Lexbase: L1742IEA), c'est-à-dire. lorsque les parents du défunt sont eux-mêmes décédés ou qu'un seul d'entre eux l'est (cela ne semble pas tenir compte des nouveaux droits du conjoint survivant).

La question est toujours le concept de réussite; il n'est pas anodin de croire que si la progéniture a hérité d'un héritage ou a hérité elle-même et décède avant l'un de ses ascendants et a laissé un héritage à son conjoint survivant, l'obligation de maintenir par cet héritage peut continuer à être exprimée.

– Conditions d'évaluation de l'obligation alimentaire

L'obligation alimentaire ne naît que si le créancier en a besoin et les ressources suffisantes du débiteur, de l'autre. Les conditions d’évaluation sont similaires à celles liées à l’obligation de contribuer à l’entretien et à l’éducation des enfants.

En ce qui concerne les obligations alimentaires envers les personnes éventuelles, il est nécessaire de prouver l'insuffisance des ressources du créancier, ce qui nécessite un complément. De même, les ressources du débiteur doivent être prises en compte, car les besoins du créancier d'aliments ne doivent pas dépasser la solvabilité du débiteur.

La nécessité du créancier est caractérisée lorsque ses besoins, à savoir tout ce qui est nécessaire à la vie (logement, nourriture, soins …) dépasse son manque de ressources ou des ressources insuffisantes, les ressources prises en compte étant des revenus. de leur propriété, fourni par le travail ou qui pourrait fournir du travail, ainsi que d'autres ressources.

Les ressources du débiteur sont évaluées de la même manière, à savoir les traitements et salaires réels, mais également ceux dont le débiteur peut bénéficier.

Ainsi, tant pour le débiteur que pour le créancier, personne ne peut prétendre à la "paresse" pour se soustraire à ses obligations alimentaires ou pour obtenir de l'aide pour ses proches.

Il peut être intéressant de mentionner l'intérêt de recourir à la médiation, sachant que lorsqu'une telle procédure est appliquée, il est très fréquent que les relations familiales soient déjà fortement gonflées; toutefois, les procédures cristalliseront davantage les situations de conflit.

– Révision de l'obligation d'entretien

Compte tenu de l’existence de l’obligation alimentaire décrite ci-dessus, toute modification de l’actif des parties concernées influe logiquement sur la taille, voire sur l’existence de l’obligation.

La contribution déterminée par le juge peut être révisée de la même manière que la contribution à l'entretien et à l'éducation des enfants. Si l'un des enfants rencontre des difficultés et ne peut plus contribuer, il peut demander une révision de sa contribution.

– Moyens de remplir les obligations alimentaires et les débiteurs multiples

Pour déterminer la contribution, le juge doit prendre en compte toute exécution en nature de la contribution de l’un des débiteurs. Ainsi, la présence de certains enfants chez leurs parents peut être prise en compte lors de l’évaluation des ressources. Le Code civil prévoit également que le JAF peut fournir des prestations en nature (voir C. civ, art. 210, n °. Lexbase: L2277ABX: "si la personne qui doit fournir de la nourriture justifie de ne pas pouvoir payer la pension", le juge de la famille peut: commandement conscient qu'il reçoit chez lui pour nourrir et entretenir celui à qui il doit de la nourriture "). Toutefois, le créancier n’a pas besoin d’assistance médicale, auquel cas JAF ne donnera pas suite à la demande d’exécution en nature.

En ce qui concerne les recours entre les réclamants, il convient de noter que la loi n’exige pas que tous les créanciers soient désignés par des débiteurs potentiels, car ils ne sont pas hiérarchisés. Les débiteurs obligatoires doivent ensuite céder leurs codébiteurs.

Souvent, au moment de la succession, les moyens de défense entre arbitres sont résolus.

Il existe toutefois une exception: les prestations contributives au conjoint et au mariage ont préséance sur les obligations alimentaires des articles 205, 206, 207 (Lexbase N °: L2273ABS) et 2077 (Lexbase N °: L2274ABT) antérieures. seulement alternativement; une personne mariée ne peut exiger de la nourriture de ses descendants ou même des biens de son mari décédé que si sa femme ne peut pas lui fournir assez de moyens de subsistance pour vivre.

– Défenseur du créancier

L'article 207 du code civil dispose que "lorsque le créancier a gravement manqué à ses obligations envers le débiteur, le juge peut le libérer de tout ou partie de l'obligation alimentaire".

Les litiges deviennent de plus en plus importants. Le cas classique est celui des parents divorcés et du fait que le père ne versait jamais de pension alimentaire à la mère qui s'occupait toujours des enfants eux-mêmes. Il n'est pas certain que lorsqu'un enfant devenu majeur se voit demander l'obligation d'entretien d'un père, il peut se fier à son ingratitude, surtout si la mère n'a jamais agi pour obtenir un entretien du père dans lequel cas l'abandon de la famille ne peut pas être utilisé.

La difficulté réside dans la question de la preuve, sachant que les faits soulignés sont souvent très anciens et que le créancier n’est généralement pas le demandeur, mais souvent le principal avocat. Mais il faut savoir que les preuves ont été rapportées de quelque manière que ce soit (certificats, lettres, etc.).

Quoi qu'il en soit, il faut savoir que la jurisprudence reste très caricaturale à propos de l'humiliation.

– juge compétent

Le pouvoir de conférer des pouvoirs appartient au juge de la famille, à l'exception des actions relatives à une action relative à une origine qui, comme dans l'affaire au principal, est portée devant le tribunal de première instance.

La juridiction territoriale peut être indifférente entre le lieu de résidence du débiteur et le lieu de résidence du créancier.

– Récupération de l'obligation

À cet égard, tout l'arsenal du remboursement obligatoire des pensions alimentaires, à savoir les saisies de salaires, les paiements directs, procédure avec l'assistance du ministère des Finances, s'applique.

La difficulté pour les toxicomanes est qu’ils sont généralement trop âgés et ne peuvent donc effectuer aucune procédure. Souvent dans les hôpitaux ou les maisons de retraite, ainsi que dans les conseils généraux agissant, sachant qu'ils sont habilités par la loi à le faire.

Le droit social est une expression du principe de fraternité ou de solidarité.

Le principe de subsidiarité présuppose toutefois que ce n’est que lorsque la famille ne peut prendre en charge le demandeur, l’État reste définitivement lié. La reprise des dépenses de l’État prend souvent la forme d’une avance, c’est-à-dire il peut agir pour rembourser les frais d'avance.

– intervention de tiers au sein de l'APA (aide personnalisée à l'autonomie) à domicile

Pour pouvoir bénéficier de l’APA à domicile, la personne âgée doit d’abord être considérée comme résidente. C'est le cas si elle habite chez elle ou chez un soignant dans un établissement d'une capacité inférieure à 25 places ou dans une maison de retraite pour personnes handicapées.

Ensuite, la personne doit avoir 60 ans. Il faut savoir qu'une personne qui a reçu une allocation d'invalidité (Compensation Compensation Benefit) avant son soixantième anniversaire peut choisir de la conserver au lieu de demander un APA.

Enfin, le demandeur doit être aidé à mener à bien des activités vitales de base ou à vivre dans un état nécessitant une surveillance régulière (groupes 1 à 4 du réseau Aggir). Ce réseau est complété par le médecin traitant; le demandeur peut être assisté de ses proches, de son mentor ou du médecin de son choix. L'évaluation est également réalisée par une équipe médico-sociale du conseil général, composée d'au moins un médecin et une assistante sociale.

L’équipe propose d’attribuer diverses aides, notamment des portions humaines, techniques et alimentaires. L'équipe du Conseil général détermine les coûts que cela représente, ainsi que le pourcentage de la contribution financière qui sera demandée par la personne. Si elle tombe dans les groupes 5 et 6, elle reçoit un rapport de visite accompagné d'un conseil (par exemple, création d'un contrat CESU).
Une fois que ce plan d'aide a été notifié au bénéficiaire, celui-ci dispose de 10 jours pour répondre. en cas d'adoption du plan d'aide proposé, l'allocation est communiquée par le conseil général.

L'APA est destiné à couvrir une partie des coûts de tout type inclus dans le plan, tels que l'aide à domicile ou un aide familial (lorsque la famille de l'enfant est payée en vertu du plan). l'assistance sociale, le bénéficiaire devra prouver qu'il a déclaré son employé et il faut savoir que l'ami de la famille ne peut être désigné tuteur ou curateur dans la mesure où il entretient une relation de subordination contrairement à ce qui est autorisé pour les parents. des enfants handicapés), coûts de transport, équipement technique et adaptation au logement.

– Obligations du bénéficiaire

Le bénéficiaire doit déclarer les employés qu'il a embauchés ou les services qu'il utilise; tout changement doit être signalé.

À la demande du Conseil général, le bénéficiaire est tenu de fournir tous les justificatifs de coût (bulletins de salaire, relevés URSSAF, talons CESU, comptes de services de soins à domicile, etc.) sous peine de suspension.

À Paris, vous devez contacter le centre d’information et de coordination local (CLIC) ou le centre social de Paris.

– montant de l'allocation

En Gir 1: le montant mensuel maximal est de 1312.67 euros.
En Gir 2: le montant mensuel maximal est de 1125.14 euros.
En Gir 3: le montant mensuel maximal est de 843.86 euros.
En Gir 4: le montant mensuel maximal est de 562,57 euros.

L'APA minimum est de 28,59 euros; ci-dessous, le montant de l'aide n'est pas versé.

On sait que les montants sont insuffisants compte tenu des besoins réels.

– contribution financière du bénéficiaire

La contribution financière du bénéficiaire dépend de son revenu. c'est l'impôt sur le revenu déclaré. Il convient de noter que les produits d'investissement à revenu fixe assujettis à l'impôt sur le revenu sont inclus dans le revenu; bien ou capital non exploité ni mis en service, considéré comme fournissant un revenu annuel égal à 50% de sa valeur locative théorique (si propriété, 80% de cette valeur et s'il est sur la terre, 3% du montant du capital). Le logement principal occupé par le requérant, son épouse, son concubin, son partenaire de Paksé, ses enfants ou ses petits-enfants n'est pas concerné. Si le demandeur vit en couple, les revenus de son époux, conjoint ou partenaire sont également pris en compte. Lorsque l'APA est attribuée à un ou deux membres par paire, le revenu mensuel de chaque paire est calculé en divisant le revenu total de la paire par 1,7.

Par contre, les revenus sont exclus:

– avantages en nature;
– rétablir l'assurance maladie;
– indemnités de logement et indemnités éventuelles en général;
– l'allocation de capital versée à la victime d'un accident du travail;
– paiement des frais de funérailles;
– des dommages et intérêts pour mort;
– les rentes constituées au profit du demandeur par un ou plusieurs de ses enfants;
– assistance financière fournie par les enfants aux soins de leurs parents;
– la retraite des anciens combattants.

Cela montre la promotion des moyens de financer l'autonomie, d'eux-mêmes ou des enfants.

Lorsque les ressources sont inférieures à 739,06 € par mois, aucune contribution n'est requise de la part du bénéficiaire.

Si les ressources se situent entre 739,06 EUR et 2945,53 EUR par mois, la contribution demandée varie progressivement de 0% à 90% du montant du plan de soutien.

Si les fonds dépassent 2945,53 EUR par mois, le bénéficiaire doit contribuer à 90% du montant du plan de soutien.

En tout état de cause, les enfants ont intérêt à aider leurs parents, sachant que l'aide accordée ne réduit pas l'APA et que l'aide financière est déduite de la taxe. L'idée est de passer d'un système de subsidiarité à un système de complémentarité et de partage.

L'aide peut être versée directement à l'établissement médical ou à l'aide-soignant qui supporte les paiements, le cas échéant.

Il faut savoir que certains services sont récupérables; c'est pourquoi les débiteurs alimentaires ont un intérêt direct à contribuer à leur vie plutôt que d'être dépassés par l'assistance sociale, sachant que le comportement des conseils généraux chargés de rétablir l'aide sociale est particulièrement occasionnel et souvent injustifié.

Outre l'assurance prudente, le droit des successions pourrait offrir certaines solutions.

La première option est de permettre à l’enfant d’aider, au-delà de ses pouvoirs, à former un recours en indemnité au moment du décès du parent, ce qui ne sera pas signalé; cet avantage est dû à la proposition de dommages-intérêts pouvant être faite avant le décès.

Помагащото дете може също така да получи възнаграждаващ дар, който ясно да посочва предмета си, във връзка с зависимостта, и че като такъв няма да бъде докладван и няма да бъде обект на данъчно облагане. По същия начин, родителят може да осигури възнаграждаващо наследство в контекста на завещанието, което гласи следното: "Посочвам, че това наследство по никакъв начин не е мотивирано от желание да се даде либералност в полза на бенефициента, но като знак на благодарност, тази награда е предназначена да го възнагради за услугите, които ми е предоставил, и ме кара да много години: почти ежедневно присъствие, постижения от мое име за административни формалности, медицински, фискални, за които съм бил държан, домакински услуги по време на отпуските на местните ми служители … ".

И накрая, може да е препоръчително да се предвиди предоставянето на животозастрахователно обезщетение, с което изрично се посочва, че такова възлагане се прави при преценка на предоставените услуги, отново изброени подробно, като идеята е винаги да се изключва докладът за имота.

Проблемът обикновено възниква, когато детето е особено отдадено и се е погрижило отвъд филиалното благочестие и претендира за възнаграждение. Съдебните спорове са все по-повтарящи се в контекста на наследяването (вж. По-специално: Cass. Civ. 1, 12 юли 1994, № 92-18,639 Lexbase: A7243ABU: "Като има предвид обаче, че моралният дълг на детето спрямо родителите му не изключва възможността детето да получи обезщетение за помощта и помощта, предоставени дотолкова, доколкото, надхвърляйки изискванията за синорна благочестие, ползите осигурено бе постигнато както обедняване за детето, така и съпоставимо обогатяване на родителите.).

" Грешка на израза: оператор / неочаквано. Не е число.

Posts created 3192

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut