assurances décés – Assurance décès des personnes handicapées – Wikipedia

Homonymie page d'aide Pour les articles homonymes, voir ADI.

un Assurance décès invalide (ADI) est une assurance qui couvre les assurances "décès" et "invalidité".

En France, l'assurance des personnes handicapées est en pratique une condition pour que les banques souscrivent à un prêt hypothécaire (ce n'est pas une obligation légale).

Si les banques imposent une couverture en cas de décès, d'invalidité et d'invalidité, elles peuvent également offrir la possibilité de couvrir le risque de perdre leur emploi. Plus communément appelée assurance chômage, cette dernière dispense le locataire de payer temporairement des mensualités sur le prêt en cas de perte d'emploi.

Assurance invalidité décès (ADI)[[[[changer | changer le code]

nu[[[[changer | changer le code]

L'assurance protège:

  • la banquele bénéficiaire du contrat;
  • l'emprunteur et sa famille ; elle préserve les chances de l'emprunteur de conserver ses biens achetés en cas de perte de revenu soudaine résultant d'une invalidité ou d'une incapacité et évite le transfert de la dette à ses héritiers en cas de décès.

La compagnie d'assurance remboursera le prêt en cas de décès ou d'invalidité de l'emprunteur.

loi[[[[changer | changer le code]

Les garanties pour les contrats d'assurance ne sont pas réglementées et leur contenu (principalement en ce qui concerne le risque d'invalidité et d'incapacité) peut varier considérablement d'un établissement à l'autre. Seule la garantie d’invalidité, connue sous le nom de PTIA, a une définition identique pour tous les assureurs.

Bien que la législation française ne l'exige pas, les établissements de crédit exigent de leurs clients qu'ils souscrivent une assurance pour couvrir leur emprunt. Cette assurance couvre l’établissement d’un prêt contre le décès de l’emprunteur, la perte totale et irréversible d’autonomie, mais aussi contre l’incapacité temporaire ou le chômage, selon les options choisies.
Plusieurs lois ou projets de loi réglementent l'assurance prêt hypothécaire.

Loi MURCEF (2001)[[[[changer | changer le code]

Le MURCEF (Réforme des mesures d'urgence des caractéristiques financières économiques)[[[[1] Il a été voté en juillet 2001. Il couvrait toute une série de mesures visant à clarifier la tarification des services par les banques.
à leurs clients[[[[1],[[[[2]En particulier, il interdit les ventes liées de prêts et d’assurance-crédit.

Loi Lagarde (2010)[[[[changer | changer le code]

La loi de Lagarde – nommée d'après le ministre de l'Économie et des Finances de l'époque[[[[3] – Septembre 2010 met fin à la loi de Murcheff. Il intervient principalement
dans le domaine du crédit en créant un système normalisé de cartes de crédit que la banque doit transmettre à son client qui demande un crédit. Ce formulaire doit résumer les données du prêt, mais
et les besoins d'assurance du client. Avec ce formulaire standard, l’emprunteur peut plus facilement rechercher et choisir s’il souhaite souscrire une assurance auprès d’une organisation différente de celle de la banque. Ce dernier ne peut refuser cette délégation d’assurance si le contrat d’assurance pays tiers est au moins équivalent aux garanties de besoins énoncées dans le formulaire type.[[[[3],, La Banque ne peut offrir un taux de crédit plus attractif à condition que l'emprunteur
choisissez l'assurance qu'il offre.

Bill Lefevre (2011)[[[[changer | changer le code]

En octobre 2011, le récit de Frédéric Lefebvre[[[[4] sur la protection des consommateurs est à l'étude au Parlement[[[[5]Toutefois, son adoption n’a pas encore été annoncée en raison du calendrier politique chargé[[[[6], Ce projet de loi intervient dans plusieurs domaines de la protection du consommateur, notamment l’assurance prêt hypothécaire. Sur cette question, il interdira aux clients des banques d’imposer des frais de courtage en assurance.[[[[7],[[[[8],

Loi Hamon (2014)[[[[changer | changer le code]

À la recherche de Benoît Hamon, alors ministre délégué de l'Economie sociale et de la Consommation, cette loi apporte, entre autres, plus de liberté aux consommateurs dans le cadre de la suppression de l'assurance.[[[[9]À compter du 26 juillet 2014, les emprunteurs pourront modifier leur police d'assurance pour les 12 premiers mois à tout moment et sans frais.[[[[10],[[[[11]Cette réforme est sur le point d'ouvrir un marché encore monopolisé par les banques qui imposent de fortes marges de distribution. Le changement d'assurance permet d'économiser en moyenne 10 000 euros et bénéficiez de contrats mieux couverts[[[[12], Cette loi permet aux entreprises de violer ce monopole[[[[13] et offrir aux consommateurs une assurance plus compétitive avec des garanties équivalentes.

Toutefois, la modification de l'assurance de l'emprunteur est limitée à certaines conditions: pour souscrire une nouvelle assurance à l'emprunteur, la personne assurée doit informer sa banque qui a contracté le prêt au moins 15 jours avant la fin de sa maturité (12) mois. La Banque sera obligée de répondre et de justifier son choix à la personne assurée. Pour que la réponse soit positive, les garanties offertes par l'assurance du nouvel emprunteur doivent être égales ou supérieures à celles offertes dans le premier contrat. Si toutes les garanties de l'assureur de l'emprunteur répondent à ces conditions, la banque ne peut pas refuser le changement. Si elle ignore la lettre recommandée envoyée par l'emprunteur, elle encourt une amende pouvant aller jusqu'à 3 000 EUR.[[[[14],

Coûts et type de calculs[[[[changer | changer le code]

Le coût de l’assurance représente également une une partie importante le remboursement mensuel total d'un prêt hypothécaire (jusqu'à 10% actuellement).

Il existe deux systèmes pour calculer l'entrée:

  • Ou la capitale initiale (contrats d'assurance de groupe): une prime contractuelle unique appliquée au capital de départ garanti garantit une contribution annuelle permanente pour toute la durée du prêt.
  • A propos du capital impayé (CRD) (Contrats d’assurance individuelle): Le montant de la prime dépend de l’âge du souscripteur. Il augmente d'année en année en fonction de l'âge de l'assuré, mais s'applique au capital résiduel et non au capital. En d'autres termes, le taux d'assurance augmente chaque année, mais s'applique à une réduction de capital. L'ensemble produit un abonnement annuel qui augmente les premières années pour atteindre zéro ces dernières années.

En pratique: il est difficile de dire, a priorice système est plus rentable que l'autre. Trop de paramètres entrent en jeu. Le seul critère objectif est le coût total de l'assurance pendant la période d'amortissement. Seul ce dernier peut valablement comparer les coûts des deux systèmes tarifaires.

Avantages et inconvénients:

  • Dans le cas d'une tarification collective (capital de départ), la contribution est lisse.
  • Dans le cas de prix individuels (titres d’État), la plus grande partie de l’assurance est payée pendant les premières années d’amortissement (environ les dix premières années d’un prêt à 15 ans, les quinze premières d’un prêt à 20 ans).

Cela a deux conséquences:

  • efforts financiers plus lourds pour obtenir le consentement des premières années de t
  • si le remboursement anticipé du prêt, cet effort financier se révélera inutile.

organisations[[[[changer | changer le code]

La banque propose généralement un contrat d'assurance avec un assureur (type CNP) dans son crédit-logement. La prise du contrat d'assurance dans la banque créancière n'est pas une obligation légale.

Aucune loi n'autorise l'établissement de crédit à imposer à l'assureur de garantir le prêt qu'il fournit. Toutefois, le législateur, par le code de la consommation (article L.312-9), oblige le créancier à respecter les dispositions suivantes:
communique à l'emprunteur une communication énumérant les risques; toute modification ultérieure de la définition des risques n'est que l'inverse en cas d'acceptation formelle de l'emprunteur.

Cette possibilité de s’inscrire dans un autre établissement peut être intéressante si vous avez moins de 40 ans car les primes du groupe bancaire ne distinguent pas la contribution en fonction de l’âge de la participation et donc du coût moyen.
Au contraireL’emprunteur âgé de 50 ans sera probablement mieux accepté dans le contrat proposé par la banque.

Mais l'emprunteur de l'assurance est devenu un marché hautement souhaitable. La concurrence fait rage et différents acteurs doublent leur agression commerciale. Par conséquent, il est conseillé de les consulter sans aucune idée préconçue.

Résiliation / renégociation[[[[changer | changer le code]

En France, le contrat d'assurance peut être renégocié et peut être modifié pendant le prêt. Votre nouveau contrat sera accepté par la banque à condition que les garanties de ce nouvel accord soient au moins équivalentes aux garanties offertes par votre contrat actuel.
Cette résiliation et ce changement d'assureur seront encore plus faciles avec la nouvelle loi Hamon qui permettra à tous les emprunteurs ayant souscrit une assurance après le 26 juillet 2014 de résilier et de modifier celle-ci sans frais et à tout moment du 12 au 24 juillet 2014. mois suivant la date de souscription. L’ancienne législation s’applique à tous les emprunteurs ayant souscrit avant cette date. l'annulation est possible chaque année à la date anniversaire du contrat.

Si, en revanche, la contribution d'assurance est déduite séparément de l'assureur et que, si aucune pénalité n'est prévue, vous pouvez résilier librement, conformément à l'article L 113-12 du code des assurances, qui énonce le principe de la résiliation annuelle:L'assuré a le droit de résilier le contrat au terme d'une période d'un an en envoyant une lettre recommandée à l'assureur au moins deux mois avant la date d'échéance (…). Le droit de résilier le contrat chaque année doit être rappelé dans toute police (…). Cette disposition est applicable aux contrats exécutés par 1v Mai 1990 "

L'article L 113-15 du code des assurances ajoute que la résiliation peut être effectuée:

"soit par une déclaration faite contre un récépissé au siège social ou par un représentant de l'assureur dans la localité, soit par une action extrajudiciaire, par lettre recommandée ou autrement spécifiée dans la police."

La durée du contrat doit être mentionnée avec de nombreux signes visibles dans la police lorsqu'il est impossible de mettre en œuvre cette clause pour les assurés (article L 113-15 du code des assurances).

Assurance funérailles[[[[changer | changer le code]

Cette assurance vous permet de financer vous-même vos obsèques. Le bénéficiaire recevra un montant qui servira de fonds pour financer les funérailles. Il est possible de déléguer les obsèques si vous ajoutez une aide organisationnelle à votre assurance obsèques afin que les obsèques soient gérées par votre assureur.

assuré[[[[changer | changer le code]

Il s’agit de l’emprunteur, du garant du martyr ou de l’hypothèque ou d’un membre associé de l’OMS. Dans les contrats d'assurance "individuels", la couverture du risque dépend de votre âge et de votre situation professionnelle. Le tarif tient généralement compte du fait qu'il s'agit d'un non-fumeur.

Âge d'acceptation, âge de la couverture, retraite[[[[changer | changer le code]

La limite d'âge pour accéder à toutes les garanties varie en fonction du contrat (souvent définie à 65 ans lorsque seule la prestation de décès est autorisée). La limite d'âge de la couverture, i. l'âge auquel la garantie prend fin est généralement identique à l'âge de la retraite, parfois augmenté de 5 ans. Si vous êtes retraité ou retraité sans activité rémunérée supplémentaire à la date d’adhésion, seul le capital-décès est offert. L'arrivée à la retraite des personnes déjà assurées entraîne la cessation des prestations et des prestations d'invalidité et d'invalidité.

Il est à noter que certains contrats individuels permettent d’assurer (très au décès) jusqu’à un âge très avancé (85 ou 90 ans), ce qui empêche la négociation collective. Donc, dans le cas d’un investissement retardé, il existe une solution d’assurance.

Contenu du contrat[[[[changer | changer le code]

La couverture d’assurance est ouverte à l’assuré sous son statut social. Les garanties spécifiques "invalidité professionnelle" et "incapacité temporaire de travail" (ITT) sont réservées aux personnes ayant un revenu professionnel.

Dans le cas où il n'y a qu'un seul emprunteur, la situation est simple, l'assurance couvre cet emprunteur unique. Dans les cas où il y a deux emprunteurs, l'assurance peut couvrir chacun des emprunteurs individuellement. La composante assurance est la répartition de la couverture entre les emprunteurs. Les banques souhaitent généralement que cette ventilation prenne en compte le revenu de chacune d’elles, ainsi que leur contribution au remboursement du prêt. Par conséquent, il est conseillé de prendre en compte plus de 100% pour compenser la perte de revenu en cas de décès de l'un des salariés. Le calcul de la partie assurance doit être correctement estimé.

Les risques suivants peuvent être garantis:

  • Décès: l'assureur prendra en charge le prêt et retournera le solde du capital directement à la banque dans la limite de la portion assurée.
  • un handicap absolu et permanent (ou permanent et absolu), qui est un handicap physique ou intellectuel qui vous empêche de manière permanente d'exercer une activité lucrative et qui nécessite l'assistance constante d'une tierce personne pour les actes de la vie quotidienne,
  • incapacité temporaire générale, qui est un arrêt de travail médicalement défini,
  • dommage permanent total ou partiel, i. une invalidité permanente égale ou supérieure à 33%, telle que déterminée par l'expertise médicale.

Les deux premières garanties permettent le remboursement intégral du capital restant dû sur votre emprunt. Les deux autres, dont les conditions varient considérablement selon les contrats, couvrent tout ou partie de vos mensualités pendant la période d’invalidité ou d’invalidité.

Des articles[[[[changer | changer le code]


Posts created 3192

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut