Assurance invalidité – Assurance DIT


La DJA (assurance invalidité décès), également appelée assurance «emprunteur», est une assurance obligatoire pour les banques. En effet, lors de la rédaction de l'hypothèque, l'établissement de crédit oblige l'emprunteur à souscrire afin de s'assurer de sa récupération en cas de décès ou d'invalidité.
Décrypter en détail: Que devez-vous savoir? Que faire pour un prêt pour deux? Pourquoi un questionnaire de santé devrait-il être complété? Nous décrivons ici en détail les garanties d’assurance d’ADI et expliquons comment ses coûts sont calculés et comment comparer les contrats proposés sur le marché:

Définition de l'assurance ADI: assurance décès


L'assurance décès pour invalidité, également appelée assurance «prêt / emprunt», fait partie des conditions de prêt hypothécaire. C’est la seule assurance dont disposent les établissements de crédit. Les banques peuvent donc vous obliger à signer un contrat pour couvrir votre crédit. Cela vous permet à tous les deux de défendre les deux côtés lors d'un emprunt:

  • l'emprunteur s'il devient invalide à la suite d'un accident ou d'une maladie grave et sa famille ou ses proches s'il est victime du décès.
  • la banque (ou l'établissement de crédit) est certaine, en cas de défaillance de l'emprunteur, de recouvrer le montant du prêt.

Le rôle de l'assurance ADI

En cas de décès, d’accident ou de maladie de longue durée, l’assurance de l’emprunteur prend en charge le paiement de votre crédit par la banque: l’assureur prend en charge le capital résiduel et les intérêts bancaires en cas de décès. emprunteur et échéance mensuelle en cas de maladie.
Ainsi, en fonction de la situation de l’assuré, tout ou partie de son emprunt immobilier est payé. Cette assurance DIT peut parfois être complétée par une garantie de chômage ou de perte d'emploi.

Cette assurance peut être enregistrée:

  • pour un emprunteur,
  • pour les couples (en couple ou dans le cadre d'une SCI par exemple), t
  • si vous êtes garant d'un emprunt immobilier pour l'emprunteur.

DIT questionnaire d'assurance et de santé

L’assureur (celui que la banque propose dans le cadre de votre assurance collective ou l’assureur externe de votre choix) vous demandera de remplir un questionnaire médical. En fonction de votre âge et de vos réponses médicales, cela déterminera le montant des contributions qui seront supérieures ou inférieures.

Nous vous conseillons vivement de répondre exactement aux réponses et, bien entendu, de ne pas mentir avec un laissez-passer. Dans ce cas, vous risqueriez gros, même en cas de catastrophe:

  • le contrat d'assurance peut être révoqué,
  • l'indemnisation en cas de sinistre peut être réduite ou même disparue,
  • vous risquez une amende parce que c'est une fausse déclaration, donc c'est illégal,
  • vous aurez du mal à trouver l'assurance d'un nouvel emprunteur pour assurer votre crédit.

En fonction de votre âge et de vos réponses au questionnaire de santé, un examen médical peut être nécessaire. Ce sera restauré par l'assurance!

À savoir:
Si votre état de santé ne vous permet pas de souscrire une assurance emprunteur (déni de couverture, exceptions, cotisations trop élevées,…), vous pouvez bénéficier d'un AERAS (Assuredr) et s'engager avec un risque accru pour la santé).

Assurance ADI et prêteurs sur gages

La taille de l'hypothèque doit être au moins assurée à 100%. Seul l'emprunteur ne se pose pas. Mais si vous souscrivez à deux, vous pouvez choisir le niveau de couverture pour chaque emprunteur, c’est-à-dire la part qui soutiendra l’assureur si l’un des emprunteurs n’est plus en mesure de rembourser son emprunt. C'est ce qu'on appelle un prêt d'assurance.
Ce quota est déterminé en accord avec le banquier. S'il est possible d'attribuer l'assurance à la personne assurée (50/50%, 30/70%, 100/100% … sous réserve d'un total de 100% minimum), il est recommandé de prendre en compte les conséquences de ce choix en matière de compensation en cas de sinistre.
En cas de décès, par exemple:

  • si les deux créanciers sont assurés à 100%, le prêt sera intégralement remboursé par l'assureur
  • si les deux emprunteurs sont assurés à 50%, seuls 50% de l'encours du prêt au logement seront remboursés et le solde devra être payé par l'emprunteur survivant.

Comparer les contrats d'assurance DIT


les exclusions
Tous les contrats d'assurance de l'emprunteur comportent des exceptions, à savoir. situations qui ne seront pas indemnisées. Vous devriez les lire attentivement.
Dans certains cas, ces exceptions peuvent être rachetées. l'assureur peut toujours accepter de couvrir l'emprunteur. Ce dernier paiera une prime d'assurance en retour.

Pénurie et ouverture

  • La pénurie est le terme défini dans le contrat. Cette période commence à partir du jour de l'abonnement. Pendant ce temps, l’assuré paie les cotisations, mais l’assurance DIT (assurance invalidité) ne l’indemnise pas en cas de sinistre. La période d'attente varie de 3 mois à un an, en fonction du contrat.
  • La déduction est le délai qui commence le jour de la perte. L'hypothèse se présentera à la fin de cette période, souvent entre 3 et 9 mois, en fonction du contrat. Ce délai de carence est à la charge de l'assureur: il vérifie les termes du contrat pour éviter les fraudes.

Age de l'assurance et limite d'âge de la couverture

  • La limite d'âge pour l'admission dans l'assurance de l'emprunteur: elle varie selon les contrats (souvent 65 ans, mais seulement pour la garantie au décès). Par conséquent, afin de bénéficier de toutes les garanties, il n’est généralement pas nécessaire de l’enregistrer après 60 ans.
  • La limite d'âge pour la couverture de l'assurance de l'emprunteur: il s'agit de l'âge auquel la garantie est résiliée. Selon les contrats, il varie entre 65 et 75 ans.
    Certains contrats sous-traités à des banques leur permettent de bénéficier de la condamnation à mort de 85 ans, voire de 90 ans, que les contrats du groupe bancaire ne permettent pas de recourir à des contrats mutuels.

Méthode de compensation en cas de sinistre

  • Paiement de l'indemnité: les mensualités du prêt ne seront remboursées qu'à la perte de revenu de l'emprunteur et après déduction des remboursements à d'autres organisations de santé. Ce mode de remboursement, peu sûr, est proposé dans l’accord de groupe des banques.
  • Remboursement forfaitaire: l'indemnisation correspondra à la somme des mensualités du prêt. Cette méthode d'indemnisation est celle qui est généralement préférée par la délégation d'assurance de l'emprunteur.
À savoir:

Conformément aux ordonnances, à compter du 1er janvier 2018, vous pouvez modifier le contrat d'assurance de l'emprunteur chaque année à la date d'anniversaire du prêt.
Par conséquent, cette mesure (l'amendement Bourquin) favorise la délégation d'assurance, c'est-à-dire. le fait de retirer l'assureur de l'assureur de votre choix et donc de rejeter l'offre d'assurance proposée par votre banque, contrat souvent beaucoup plus coûteux.

Vous pouvez configurer cette délégation lors de la souscription du prêt ou chaque année pendant la durée du contrat. Il est simplement nécessaire que les garanties du contrat d'assurance sélectionné soient équivalentes aux garanties du contrat d'assurance de groupe proposé par la banque.
N'oubliez pas qu'il est interdit à la banque de modifier les conditions déjà convenues et le taux d'intérêt fourni pour votre prêt hypothécaire.

Comparez ici pour changer votre assurance hypothécaire
Tous les grands assureurs 100% en ligne – Consultation gratuite de spécialistes – Assurance vie

Citation de simulations et assurances sur emprunts

Garanties d'assurance SAI


Pour les mêmes garanties, le niveau de couverture n'est pas le même selon les contrats et les assurances (groupe d'assurance ou délégation d'assurance). La comparaison des offres sur le marché est donc essentielle.

L'assurance ADI protège l'emprunteur en cas de:

  • Death (DC)
    Si vous achetez vous-même, vos héritiers n'auront pas à payer leur hypothèque.
    Si vous achetez deux et un des deux éleveurs mourant, pour une somme de 100% des deux chapitres, le conjoint survivant n'aura plus un prêt à payer. Pour une participation de 50% pour les deux chapitres, l'emprunteur survivant aura la moitié du prêt à rembourser par lui-même.
  • Perte d'autonomie générale et irréversible (PTIA)
    Cela fait toujours partie intégrante de la garantie décès. C’est la seule des trois garanties d’invalidité universellement interprétées par les assureurs. La garantie PTIA est un état d’invalidité qui empêche en permanence les personnes assurées d’exercer une profession ou une activité salariée (professionnelle ou non), obligeant l’Assuré à contacter un tiers pour s’acquitter de ses tâches quotidiennes. Le remboursement de l'assurance correspond à la totalité du capital résiduel à compter du jour de la reconnaissance de l'événement.
  • Total des dommages permanents (TPI)
    L’invalidité permanente totale (IPS) est définie comme un taux d’invalidité supérieur à 66%. En fonction de votre contrat et de la part que vous avez choisie dans le cas des collectionneurs, le remboursement partiel ou total du capital résiduel ou des mensualités sur le prêt sera garanti.
  • Dommages permanents partiels (PPI)
    Ce sont les assurés qui, après un examen médical, justifient une invalidité comprise entre 33 et 66%. La plupart des contrats d'assurance prévoient le remboursement partiel du capital impayé ou des paiements mensuels.
  • Incapacité temporaire totale ou travail (ITT)
    Cette garantie couvre tout ou partie des conditions si vous ne pouvez plus travailler.
    Attention au délai de grâce (90 jours ou plus) et définition de l'activité professionnelle (votre profession ou métier).
  • Perte d'emploi ou chômage – facultatif
    La garantie de perte d'emploi permet, en cas de chômage après le licenciement, d'être couvert après déduction (au moins 90 jours).

Dépenses d'assurance ADI


Dépenses pour cotisations d'assurance de l'ADI
Les assureurs s'appuient sur les différents critères d'évaluation des risques présentés par l'assuré et déterminent donc le calcul de la prime (ou de la contribution, de l'échéance ou du paiement mensuel) de l'assurance de l'emprunteur. Le coût des cotisations d’assurance au titre de l’ADI dépendra de plusieurs critères:

  • l'âge de l'assuré
  • l'état de santé de l'assuré (y compris l'usage du tabac)
  • le nombre et le niveau des garanties écrites
  • le montant attiré par l'acquisition de l'immobilier
  • le travail de l'assuré
  • sports que l'assuré a jugés à risque
  • exceptions achetées ou non, durée de la période d'attente et de la période de grâce …

Les deux modes de calcul des cotisations de l’assurance ADI
Selon votre contrat, deux modes de paiement des primes d'assurance sont possibles:

  • Capital de départ: Le montant de votre assurance est fixé pendant toute la durée du prêt. Les banques utilisent généralement cette méthode de paiement.
  • pour le capital résiduel: le montant de votre assurance est réduit au fil des années jusqu'à la fin du prêt. Ce type de paiement sur une assurance-crédit mensuelle est généralement proposé par des assurances externes de groupes bancaires.
    Il va sans dire que cette méthode de remboursement du prêt si l'emprunteur ne fait pas de remboursement anticipé est la plus avantageuse.

Posts created 3192

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut