Agirz-Arco dépense-t-il mal nos cotisations de retraite?

La Cour des comptes souligne l'action sociale des fonds de pension complémentaire des employés dans un rapport brillant.

Les régimes de retraite non seulement perçoivent des cotisations et versent des pensions, mais une partie de leur budget est consacrée à l'action sociale. Agirc-Arrco, qui gère les retraites complémentaires des employés, dépense environ 400 millions d'euros par an.

Comment ce régime réalise-t-il ses missions sociales qui ont bénéficié à environ un million de personnes en 2017? Dans son rapport annuel sur les finances publiques, la Cour des comptes examine cette question pour la première fois. Et sa phrase est lourde. Manque de cohérence et de transparence, frais de gestion élevés, contributions insuffisantes: cela attire les boules rouges pour les pratiques et les fonds de pension d'Agirc-Arrco.

Retraités retraités?

Le manque de cohérence et de vision globale est la principale critique de ce rapport. L'action sociale d'Agirc-Arrco et de ses Césars est "dispersée" et ne correspond pas à un "plan global", condamne les auteurs.

En 2014, les partenaires sociaux qui ont parrainé Agirc-Arrco (1) ont identifié quatre domaines d'action prioritaires sur lesquels devraient être concentrés 80% des fonds: bien vieillir, perdre son autonomie, retourner au travail. l’emploi des aidants les plus vulnérables et aidants. Mais "à ce panier s’ajoute une aide pour les vacances, l’école, la relocalisation, les soins de santé, etc.", note le rapport. Ce qui indique que, finalement, 80% de la population est actuellement un bénéficiaire potentiel de l'assistance sociale d'Agirc-Arrco.

ACTU >> Quelle réévaluation pour les retraites complémentaires?

Très critique vis-à-vis de cette stratégie d’expansion, le sage avocat de Cambon Street préconise de rediriger les retraités. Objectif: éviter le risque de dilution associé à de multiples interventions et permettre à d'autres acteurs d'être "mieux armés et plus légitimes" pour agir avec d'autres populations. Cela met en évidence les "résultats modestes" de l'emploi chez Agirc-Arrco dans la région où Pôle emploi et l'Association pour les emplois de cadres sont déjà actifs.

Ils regrettent également l'absence d'une évaluation globale de l'action sociale ainsi que le manque de coordination avec d'autres acteurs sociaux tels que les départements, les caisses de prévoyance familiale et les autres régimes de retraite.

Pratique >> Comparez les meilleures offres de Mutual Health Senior en partenariat avec DevisProx

L'impact est trop élevé

Toujours à la croisée des chemins: les coûts de gestion. Malgré les efforts déployés ces dernières années, ils restent "excessifs", "en termes d'aide distribuée".

Un autre problème est que les retenues sur les cotisations salariales à l’assistance sociale sont trop lourdes. Bien sûr, ils ne représentent "que" 0,6% des contributions collectées par le régime en 2017 (350 millions à 62 milliards d'euros), mais une partie est sans valeur. Ainsi, le Fonds social a généré 330 millions d'excédents de 2012 à 2017, ce qui a porté les ressources financières à 1,3 milliard. De manière excessive, la Cour préconise une réduction des prélèvements "forts" sur les contributions au financement de la sécurité sociale et procède à la création de "nouvelles réserves de confinement très importantes". En d'autres termes: payer en faveur des opérations de pension de secours.

Manque de contrôle, d'équité, de transparence

un morceau de tabac à chiquer de la justice du système? Et ici, les sages de la rue Cambon sont douteux. Ils soulignent en particulier que l'assistance sociale d'Agirc-Arrco est soumise à une information inégale sur les bénéficiaires, en fonction des groupes de protection sociale auxquels les fonds de pension sont rattachés (AG2R La Mondiale, Malakoff-Médéric-Humanis, Klésia …) et qu’ils bénéficient principalement d’un public averti.

Il note également que ces groupes indiquent souvent dans leur communication qu’ils précisent qu’ils agissent en tant que Agirc-Arrco (c’est-à-dire par les contributions des employés …), ce qui peut pour servir leur image et leurs activités commerciales.

Le rapport a également critiqué la fédération Agirc-Arrco pour l'insuffisance du contrôle et de la surveillance des actions sociales de ses fonds, ce qui compromet la cohérence du système et peut conduire à certaines motivations financières.

Agirc-Arrco le défie

Toutes ces critiques sont confondues avec les partenaires sociaux, les gestionnaires de fonds. Dans une réponse commune (2), ils ont défendu leur méthode. Le tribunal les accuse-t-il d'expansion insuffisamment ciblée de leurs actions? Ils y voient plutôt une preuve de leur capacité à s’adapter aux besoins d’une société en évolution. Ils soulignent notamment qu'actuellement, 38% des demandeurs d'emploi vivent sous le seuil de pauvreté, contre 7% des retraités. Le soutien des actifs fait également partie intégrante de la mission du régime, qui vise à la fois les employés et les retraités.

En outre, ils justifient certains coûts de gestion par le "contact direct avec les citoyens" d'Agirc-Arrco, ce qui conduit à la gestion interne d'une grande partie de l'évaluation de la situation des plaignants. aide individuelle, sans sous-traitance.

Quel avenir dans un système universel?

Les négociations pilotes d'Agirc-Arrco n'ayant débuté que pour les quatre prochaines années, il convient de ne pas tromper les propos de la Cour. Le temps est vraiment à la recherche d'économies de régime.

Bien que l'excédent de 330 millions d'euros généré entre 2012 et 2017 par le fonds social négligé ait peu à voir avec les retraites annuelles de 78 milliards d'euros d'Agirc-Arrco, il reste toutefois supérieur au bénéfice escompté du nouveau régime. bonus-malus en 2020 (300 millions) … Et représentent près de 60% du déficit 2017 d'Agirc-Arrco (569 millions).

Toutes les conclusions de la Cour, à l'exception de ses propositions, soulèvent la question de l'avenir des régimes de soutien social pour les régimes relevant du futur système de pension universelle. L'harmonisation des calculs de pension n'a-t-elle pas une part en termes d'assistance sociale? Le sujet "n'a pas encore été abordé lors des consultations avec les partenaires sociaux et ne figure pas à l'ordre du jour de ces consultations", mais il sera bien entendu traité dans le système de retraite universel. "dit l'équipe du Haut-commissaire pour la réforme des retraites.

(1) Il existe trois types d’actions: aides individuelles versées à des sociétés affiliées, financements collectifs (subventions à des associations, Ehpad, etc.) et actions partagées (sites de services, occupation de l’espace, centres de prévention, bien vieillir). ", services téléphoniques pour cibler les plus vulnérables dans leurs approches, etc.).

(2) Les dix pages jointes au rapport ont été signées par les présidents des conseils d’administration d’Agirc et Arrco (comme il remonte à Agirc-Arrco du 1 er janvier), d’AG2R La Mondiale et du groupe Klésia et président de la le groupe Humanis.

Posts created 2834

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut