2016-0679291I7 Régime d'assurance en cas de décès ou de déchiquetage accidentels

2016-0679291I7 Régime d'assurance en cas de décès ou de déchiquetage accidentels

Veuillez noter que le prochain document considéré comme correct au moment de la publication risque de ne pas représenter la position actuelle de l'ARC. Veuillez noter que ce document, bien que précis au moment de sa publication, peut ne pas représenter le poste actuel de l'ARC.

Problèmes principaux:
Quel est le traitement fiscal des primes versées par l'employeur en cas de décès accidentel et d'un plan visant à supprimer certains de ses employés?
Quel est le traitement fiscal des primes versées par l'employeur pour un régime en cas de décès ou de séparation par accident en faveur de certains de ses employés?

position:
Bénéfice imposable à partir de 2013 conformément à l'article 6, paragraphe 1, point 1). Allégement fiscal à partir de 2013 en vertu de l'article 6, paragraphe 1, point d.1).

Raisons:
L'article 6, paragraphe 1, point f.1), stipule essentiellement que, à compter de 2013, un travailleur doit inclure dans le calcul de son revenu de service ou d'emploi le montant total payé par son employeur pour cet employé. au cours de l'année à un régime d'assurance collective contre la maladie ou les accidents. L'alinéa 6 (1) d.1) constitue un outil utile depuis 2013, y compris dans le domaine de la technologie informatique ou dans le cadre d'un plan annuel pour l'assurance maladie ou accident.

Auteur:
Isabelle Landry

section:
6 (1) E.1)

XXXXXXXXXX I. Landry, M. Fisc
2016-067929
12 juin 2017

monsieur

Objet: Assurance décès et dégradation accidentels

En réponse à votre lettre du 5 décembre 2016 dans laquelle vous demandez le traitement fiscal des primes versées par XXXXXXXXXX ("l'employeur") pour l'assurance accidents et décès ("couverture d'assurance") en faveur de certaines personnes. de ses employés.

Les faits présentés peuvent être résumés comme suit. La couverture d'assurance s'applique en théorie à tous les pays (sauf le Canada). Toutefois, pour des raisons de maîtrise des coûts, l’autorité contractante exige une assurance de couverture uniquement pour les employés qui voyagent ou qui sont affectés à des zones à risque élevé («employés»). Nous comprenons que la couverture d’assurance est fournie par une seule police d’assurance couvrant tous les employés.

Pour identifier les zones à haut risque, des facteurs tels que la criminalité, le terrorisme, l'extrémisme et l'instabilité politique sont pris en compte. L'employeur examine régulièrement la liste de ces domaines. Actuellement, l'employeur considère que les zones à haut risque sont XXXXXXXXXX ("Zones à haut risque").

L’employeur exige une couverture pour tous les employés, qu’ils aient une assurance-vie ou une assurance-invalidité-accidents, ainsi que leur police, le cas échéant, qu’ils couvrent ou non leur décès ou leur invalidité en travaillant dans l’une des zones concernées. avec un risque élevé.

Vous nous dites que sans la couverture d'assurance, les employés refuseraient de travailler dans des zones à haut risque. A partir de XXXXXXXXXX L’employeur a considéré la couverture d’assurance comme le bénéfice imposable à inclure dans le calcul du revenu du personnel.

Enfin, vous indiquez que vous considérez la couverture d’assurance comme un avantage primordial pour l’employeur.

Toutes les références législatives sont des références aux dispositions de la Loi de l'impôt sur le revenu.

Nos commentaires

Cette interprétation technique fournit des commentaires généraux sur les dispositions de la Loi et sur d’autres lois qui s’y rattachent, selon le cas. Il n'a pas pour but de confirmer le traitement fiscal de la situation particulière d'un contribuable, mais plutôt de vous aider à l'identifier. Nos indications ne confirment le traitement fiscal d’opérations effectuées par des contribuables que dans le contexte d’une demande anticipée telle que décrite dans la circulaire d’information IC 70-6R7 relative aux décisions anticipées en matière d’impôt. revenu.

En vertu de l'alinéa 6 (1) f.1) de 2013, un employé doit inclure dans le calcul de son revenu provenant d'une relation entre un fonctionnaire ou un service le montant total versé par son employeur au titre de l'année d'assurance maladie collective. ou accident, sauf dans la mesure où ils se rapportent à des prestations fournies en vertu du régime si le contribuable les a reçues et que les alinéas 6 (1) et f) s'appliquent sans renvoi à l'alinéa 6 (1) f) (v) à inclure dans les revenus du contribuable en vertu du présent paragraphe pour l'année dans laquelle ils ont été reçus.

Par conséquent, l'article 6 (1) (e) s'applique aux primes ou primes versées par l'employeur pour un régime collectif d'assurance maladie ou accident, à moins qu'il ne s'agisse d'une indemnité d'assurance. payable périodiquement (pas une fois).

En ce qui concerne le concept de "régime d'assurance collective", nous sommes d'avis qu'un régime en vertu duquel un certain nombre d'employés (deux ou plus) sont assurés en vertu d'une police entre l'assureur et l'employeur est un régime d'assurance collective.

Quant à l’expression "régime d’assurance collective contre la maladie ou les accidents", celle-ci n’est pas définie par la loi. Cependant, nous considérons que ce terme inclut notamment les régimes d'assurance "décès accidentel" et "désintégration". Par conséquent, si la couverture d'assurance est un régime d'assurance collective, nous sommes d'avis que les montants totaux versés par l'employeur à l'égard d'un employé au cours de l'année au titre de l'assurance garantie doivent être inclus dans le calcul du revenu de service ou d'emploi de cet employé aux termes du paragraphe 6, paragraphe 1 d.1).

Enfin, vous mentionnez que la couverture d’assurance favorise l’employeur. Ce critère n'est pas pertinent aux fins de l'alinéa 6 (1) e).

Veuillez accepter, monsieur, nos meilleurs voeux.

Michel Lambert, CPA, CA, M. Fisc.
administrateur
Département des affaires et des revenus
Direction des solutions fiscales
Branche de la politique législative
et questions réglementaires

Tous droits réservés. L'autorisation de copie et d'impression électroniques sur support papier est uniquement autorisée pour un usage interne. Aucune partie de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise ou distribuée sous quelque forme que ce soit, par quelque moyen que ce soit, électronique, mécanique, par photocopie, enregistrement ou autrement, ni stockée dans un système de recherche pour une quelconque raison. être autre que ce qui est mentionné ci-dessus (y compris les ventes), Canada, Ottawa, Ontario K1A 0L5.

© Sa Majesté la Reine en droit canadien, 2018

Tous droits réservés. La copie sous forme électronique ou l'impression est autorisée pour un usage interne uniquement. Cependant, il est interdit de reproduire, modifier, transmettre ou distribuer des informations sous quelque forme ou par quelque moyen que ce soit, électroniquement, mécaniquement, par photocopie ou autrement, ou par stockage dans des systèmes informatiques. extraction ou à des fins autres que celles mentionnées ci-dessus (y compris à des fins commerciales) sans l'autorisation écrite préalable de l'Agence du revenu du Canada, Ottawa (Ontario) K1A 0L5.

© Sa Majesté la Reine en droit canadien, 2018

Posts created 2828

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut